Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2018

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Comment réussir sa soutenance de mémoire?

Comment réussir sa soutenance de mémoire?

La soutenance de mémoire n'est pas une chose aisée car il faut savoir allier contenu pratique et théorique. Lors de cet exercice qui vient souvent clôturer vos années de licence ou de master et qu'il est primordial de bien préparer, il s'agit le plus souvent de savoir parler du stage auquel vous avez participé et de le rattacher à la problématique centrale de votre mémoire. Voici quelques conseils.

Publié le 25 Mai 2016 à 16h20 | | 2 avis

Comment réussir sa soutenance de mémoire?

Bien commencer sa soutenance

En introduction, comme dans n'importe quelle composition, une phrase d'accroche est importante. Elle a pour but d'intéresser vos examinateurs au sujet sur lequel vous avez travaillé.

Ensuite, votre introduction doit définir les termes principaux que vous avez abordés durant votre mémoire, ainsi que la trame, sans pour autant rester trop longtemps dessus : n'oubliez pas que la durée de votre soutenance est limitée.

 

Qu'est-il attendu d'une soutenance ?

Durant le déroulement de votre soutenance de mémoire, il s'agira, pour vous, d'arriver à reformuler de manière synthétique le propos que vous avez tenu dans votre mémoire professionnel sans omettre de bien définir votre problématique centrale.

De plus, une définition précise de la méthodologie et des objectifs que vous avez visés est nécessaire afin de permettre à votre examinateur de bien saisir votre propos, vos idées directrices, le but ainsi que la réponse précise à votre question centrale.

Lors de cette partie, vous pourrez citer quelques auteurs auxquels vous vous êtes référés dans la partie écrite de votre travail. Ces citations devront être utilisées à bon escient et de manière justifiée. 

➜ À voir aussi : 5 conseils pour bien se préparer aux examens oraux

 

Savoir conclure sa soutenance de mémoire

Enfin, vous pourrez, après votre soutenance orale d'une quinzaine à une vingtaine de minutes, conclure après avoir rappelé la réponse que vous aurez établie à la problématique centrale de votre mémoire. Votre conclusion devra être brève et explicative. Elle pourra contenir une ouverture posant un problème qui, éventuellement, s'envisagera comme la problématique d'un travail futur.

Vous devrez ensuite établir les éventuelles limites de votre travail afin de prendre un recul nécessaire sur votre composition.

➜ À voir aussi : Modèles de mémoire

 

Comment gérer son temps à l'oral ?

Sur 20 minutes de temps d'oral, consacrez 2 à 3 minutes pour l'introduction, ainsi que la conclusion/l'ouverture. Le reste du temps (15 minutes environ) doit être bien proportionné entre les différentes parties de votre mémoire, qui doivent être plus ou moins égales. 

Pensez également aux transitions entre chaque partie, qui doivent marquer votre trame orale et bien signifier au jury que vous avancez dans votre soutenance. Attention à ne pas trop s'épancher sur une parite, au risque de devoir en zapper une autre.

 

Notre guide pour réussir son mémoire :

Voir le dossier Méthodologie

Les avis sur cet article
Miguel

20 / 20

je vais appiquer ces conseils merci
Par

Miguel

- le 27 Aout 19h11
gaby

20 / 20

Article très intéressant, seulement une petite remarque. A la fin, sur la dernière phrase, il est écrit: "à ne pas trop s'épancher sur une parite, au risque de devoir en zapper une autre." Sauf erreur de ma part, le i et le t ont été inversé .
Par

gaby

- le 13 Avril 10h18
Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis