Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2019

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Comment montrer ses connaissances personnelles ...

Comment montrer ses connaissances personnelles dans une dissertation (Histoire, Philo, Français...) ?

En Philo, en Français ou en Histoire, montrer l’étendue de ses connaissances dans une dissertation permet d’enrichir son propos et de gagner des points. Oui, mais comment placer judicieusement ses références, et comment se constituer une solide base de savoir ?

Publié le 24 Mars 2017 à 11h45 | | 0 avis

Comment montrer ses connaissances personnelles dans une dissertation (Histoire, Philo, Français...) ?

Pour réussir une dissertation au bac, que ce soit en Philo ou en Histoire, il faut avoir bien assimilé les cours que vous avez suivi dans l’année, et être capable de les restituer. Si vous pouvez livrer une argumentation construite avec ces éléments, c’est déjà très bien. Mais si, en plus, vous êtes capable d’y ajouter des connaissances personnelles pour appuyer votre propos, c’est encore mieux ! Ce petit plus peut faire toute la différence aux yeux d’un correcteur, et augmenter votre note. Mais le « placement de produit », pour ainsi dire, doit être subtil.

 

Placer des références, oui, mais comment les avoir ?

On pourrait résumer cela en quelques mots : lisez, regardez, écoutez. Ça ne vous paraît pas assez précis ? Rentrons donc dans les détails. Si vous souhaitez agrandir votre culture générale, vous pouvez aller lire les philosophes dont vous parlent vos professeurs, ou regarder les films évoqués en cours d’Histoire. Soyez curieux, approfondissez vos cours de façon ludique en allant fureter du côté des œuvres qui leur sont liées. (Sachez aussi qu’il existe d’excellentes chaînes Youtube consacrées à l’Histoire ou à la philo, comme celles de Nota Bene ou Cyrus North, pour citer les plus connues. Elles sont loin d’être seules.)

Pour le reste, tout, absolument tout, peut vous servir pour appuyer un propos. La musique que vous écoutez, les films que vous regardez, les livres que vous aimez. En vous constituant une base de culture solide, vous pourrez ressortir des références dans vos travaux écrits. La clé, c'est votre curiosité. Osez découvrir des choses, sortir de votre zone de confort en lecture ou cinéma. Ecoutez beaucoup de musique, dévorez des livres – toutes sortes de livres. Cela vous permettra en plus de nuancer votre jugement critique et d’élargir vos horizons.

➜ À voir aussi : Comment construire une dissertation ?

 

L'art de placer ses connaissances dans une dissertation

Avoir des connaissances, c’est une chose. Savoir les placer dans un travail écrit en est une autre. Bien sûr, il peut être tentant pour certains élèves d’étaler leurs connaissances dans une dissertation de Philo, d’Histoire ou de français, mais il faut respecter une règle fondamentale. Celle que les références que vous citez aient impérativement un rapport avec le sujet. Une référence n’est jamais gratuite.

En Français, par exemple, vous pouvez citer d’autres œuvres appartenant au même courant que celui dont vous parlez dans votre travail. Exemple : vous commentez un texte appartenant au mouvement romantique et vous écrivez : « On retrouve ce type de personnage dans d’autres œuvres publiées à la même époque, comme le héros X dans tel roman, et même jusqu’à aujourd’hui avec tel personnage ». Pour l’Histoire, vous pouvez citer une anecdote que vous connaissez, qui est en rapport avec votre propos, ou une œuvre qui illustre cette période. (« Cet épisode méconnu de la Seconde Guerre Mondiale est d’ailleurs exploré dans tel film… »)

Pour la Philosophie, le principe est le même : vous pouvez citer un philosophe ou un courant de pensée en rapport avec votre propos. Mais cette discipline laisse un champ plus large aux références : dans une dissertation ou un commentaire de Philo, vous pouvez aussi sortir une citation d’un auteur ou d’un artiste que vous aimez (à condition, toujours, qu’elle soit en rapport étroit avec votre propos).

De façon générale, citez une œuvre issue de votre culture personnelle fait aussi toujours son petit effet en conclusion. C’est ce qu’on appelle « l’ouverture » : le fait de laisser une porte ouverte à la fin de votre dissertation, et la possibilité pour le lecteur ou le correcteur de prolonger sa réflexion, en lui proposant d’aller plus loin.

Et souvenez-vous d’une chose : la culture ne sert pas qu’à avoir des bonnes notes. Alors dévorez-en autant que vous pouvez, et ne soyez jamais rassasié.

➜ À voir aussi : Astuces - Comment développer votre mémoire ?