Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2018

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Top 10 des mensonges sur un CV

Top 10 des mensonges sur un CV

Les mensonges sur le CV deviennent de plus en plus fréquents. C'est la conclusion réalisée par la société Verifdiploma : 26% des postulants à un job n'hésiteraient pas à tricher sur leurs diplômes afin d'augmenter leurs chances d'être embauchés. digiSchool média a établi un top 10 des pires mensonges sur un CV.

Publié le 27 Juin 2013 à 17h20 | | 0 avis

Top 10 des mensonges sur un CV

"Je suis diplômé de Polytechnique"

Si c'est faux, c'est risqué car facilement vérifiable. Les candidats sont nombreux à transformer une licence en master ou un DEUG en licence. Mais plus grave, certains s'inventent un diplôme dans des établissements où ils ne sont jamais allés. Cela peut marcher dans des petites entreprises qui ne vérifient pas les diplômes, mais dans des grands cabinets ou agences de recrutement, les DRH vérifient toujours le profil de leurs candidats.

"J'ai trois ans d'expérience dans le marketing"

Nombreux sont les candidats à s'inventer une expérience professionnelle. Ainsi, au lieu d'avoir travaillé dans une boite de décembre 2012 à janvier 2013, le candidat dira qu'il y a travaillé deux ans (2012-2013). Attention tout de même car, encore une fois, c'est aisément vérifiable par votre employeur qui n'a qu'un coup de fil à passer.

Jean-Philippe Gaillard était parvenu à diriger l'aéroport de Limoges pendant deux mois sans aucune qualification ou expérience.

"Je suis fait pour ce poste !"

L'un des mensonges les plus courants. Un candidat gonfle sa motivation pour montrer qu'il est le candidat idéal que recherche l'entreprise. En réalité, il partira dès qu'il aura trouvé mieux ailleurs.

"J'ai 25 ans et je suis célibataire"

Il est vrai qu'une femme de 28 ans célibataire a malheureusement plus de chance d'être embauchée qu'une femme de 32 ans bientôt mariée. Les employeurs n'aiment pas les congés maternité... Mentir sur sa situation personnelle n'est pas très grave. En revanche, mentir sur son âge peut devenir extrêmement génant dans le cas où le pot au rose est découvert. D'autant plus qu'en travaillant plusieurs années dans une même boite, tout le monde finira par le découvrir.

"J'adore le canoë-kayak"

La case "hobbies et voyages" peut paraître assez anodine. En réalité, pas tellement car du fait de sa non-importance, les candidats peuvent aisément y mettre ce qu'ils veulent. Mais quel intérêt me direz-vous ? C'est simple, avec l'arrivée des médias et des réseaux sociaux, tout le monde peut connaitre les passions où hobbies des autres pour peu qu'ils l'affichent clairement. Ainsi, vous apprenez que votre potentiel futur patron adore les chevaux et vous vous inventez une nouvelle passion pour l'équitation. Néanmoins, ce petit mensonge peut vous coûter cher si votre patron vous embarque dans les détails techniques.

"Je suis complètement bilingue"

Bon on va pas se mentir, tout le monde exagère un peu son niveau d'anglais, car c'est difficilement vérifiable... Sauf si votre recruteur décide de vous poser quelques petites questions en anglais, histoire de tâter le terrain. Dans ce cas on vous souhaite bien bonne chance. 

"J'ai encadré une équipe de 15 personnes"

 Etrange comme mensonge, et pourtant c'est l'un des plus répandus. Montrer que vous avez déjà encadré une équipe fait de vous un manager, ce qui est dangereux, car en situation réelle vous risquez d'avoir du mal à gérer des personnes qui sont en conflit. Dans ce cas là, vous pouvez peut être rattraper le coup en affirmant que vous pensiez à des nièces, des neveux ou vos frères et soeurs. Mais ne trouvez pas là une bonne raison pour vous inventer une famille !

"J'ai démissionné de mon ancien emploi"

C'est un petit mensonge qui peut avoir de grosses répercussions. En effet, si votre patron apprend que vous avez été licencié à l'occasion d'un licenciement économique, passe encore, mais si vous avez été licencié pour des raisons de compétences ou de fautes graves, vous pouvez dire adieu au poste. Cette technique est en plus très dangereuse car vous pouvez vous retrouver sur les blacklists dans votre domaine de compétences...

"Oui, c'est bien moi sur cette photo"

 Bien sûr, on ne vous demande pas de mettre une photo de vous démaquillée, décaféïnée, en pyjama. Il faut que la photo soit à votre avantage, mais surtout, ressemblante. Si la DRH arrive dans le bureau et cherche le candidat, c'est que votre photo n'est pas représentative. Cependant, ce mensonge est facilement rattrapable, il suffit de montrer que vous êtes fait(e) pour ce poste.

"J'habite juste à côté !"

Mensonge sans vraie conséquence, du moment que vous arrivez à l'heure tous les matins. Nombreux sont les candidats à donner l'adresse d'une amie ou d'un cousin pour faire croire qu'ils habitent justement la ville où le poste est proposé, et qu'ils pourront donc facilement se rendre au travail.

Crédits : © NAN - Sebastian Gauert - Fotolia

 

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis