Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2019

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Comment présenter tes centres d'intérêt sur ...

Comment présenter tes centres d'intérêt sur ton CV ?

C'est une rubrique très utile pour le recruteur et qui peut faire la différence, fais-en un atout de ta candidature. Souvent présentés en dernier sur le CV, les centres d'intérêt permettent pourtant de révéler ce qui te personnalise et peuvent faire l’objet d’un sujet de discussion lors d’un entretien. Et qui sait, peut-être as-tu une passion commune avec ton futur N+1 ! 

Publié le 25 Octobre 2019 à 14h55 | | 21 avis

Comment présenter tes centres d'intérêt sur ton CV ?

Tes centres t’intérêts en disent (indirectement) beaucoup sur toi

Dans un premier temps, la personne chargée du recrutement ne sait de toi que ce qui est indiqué sur ton CV. Elle va donc chercher entre les lignes un maximum d’informations pour te connaître. Dans la partie dédiée à tes centres d’intérêt, tu vas mentionner tes hobbies, tes activités extra-scolaires ou extra-professionnelles telles que tes activités sportives et/ou associatives, ce que tu aimes faire lors de ton temps libre, les causes qui te tiennent à coeur. Des informations qui décrivent ta personnalité et de ton caractère, hors du cadre de travail ou des études.

Derrière ces activités, le recruteur y associera des « soft skills », ces fameuses qualités personnelles tant recherchées chez les candidats : créativité, esprit critique, autonomie, leadership ou encore capacité d’adaptation.

Par illustrer de manière un peu caricaturale :

• si tu indiques faire du piano ou de la peinture, cela peut révéler de toi que tu es une personne qui aime évoluer en autonomie et que tu es créative.
• si tu mentionnes être président du BDE, membre d’une équipe de basket ou bénévole dans une association, cela va réléver de toi que tu es une personne engagée et qui apprécies évoluer en équipe. Jouer du piano et être membre d’une équipe de basket n’est évidemment pas incompatible !
• si tu évoques avoir voyagé ou que tu apprécies les espace game, le recruteur peut imaginer de toi que tu es plutôt aventurier, curieux et capable de t'adapter à une situation.

Jouer du piano, être membre d’une équipe de basket et avoir visité l'Ecosse n’est évidemment pas incompatible !

➜ Encore plus de conseils : Comment créer et rédiger un CV efficace ?

 

Les centres d’intérêt pour différencier les profils

Lorsqu’un recruteur reçoit deux candidats qui ont à peu de chose près le même parcours (même formation, même école, niveau similaire d’expérience professionnelle), il va tenter d’identifier ce qui les différencient : leurs centres d’intérêt. Une manière de déterminer lors d’un entretien par la suite quel profil pourrait le mieux s’adapter à la vie de l'entreprise et aux missions confiées dans le poste proposé (esprit d’équipe, autonomie, curiosité …). Ceci est évidemment valable pour les profil sans expérience ou jeunes diplômés.

Une étude CGE IPSOS 2019 a révélé en octobre dernier que les recruteurs* accordaient plus d’importance au savoir être et à la personnalité du candidat lors d’un entretien, qu’à son diplôme ou son expérience professionnelle.

➜ Pour t'aider: Découvre des modèles de CV gratuits

 

De quels centres d’intérêt parler ?

Il n’est pas utile de lister dix centres d’intérêts, ni d’indiquer que tu aimes le cinéma alors que tu n’y va que deux fois dans l’année, ou encore apprécier la musique parce que tu écoutes la radio tous les matins. Il est question ici de parler de tes passes-temps favoris, de sujets qui te passionnent ou de ce que tu apprécies faire quand tu en as l’occasion. Qu'elle que soit l’activité mentionnée, apporte des précisions (attention ce n’est pas non plus une autobiographie !).

Par exemple que tu fais du bénévolat dans une association d’aide au devoirs, que tu es membre d’une équipe de foot depuis 3 ans ou que tu fais de la guitare dans un groupe. Autres exemples, tu peux indiquer que tu as voyagé en Europe durant 2 semaines, ou que tu tiens un blog sur le cinéma, ou encore que tu aimes faire de la photo urbaine.

Tu peux aussi être un peu stratège et valoriser des centres d’intérêt qui trouveront un échos au poste ou stage que tu vises. Si tu réponds à une annonce pour un job nécessitant un travail d’équipe, préciser que tu fais partie d’un club ou que tu fais du théâtre illustrera ta capacité à travailler en collectif et ton aisance à prendre la parole en public.

Toujours selon les résultats de l’étude IPSOS/ CGE d’octobre 2019, les cinq soft skills « très importantes » recherchées par les recruteurs sont l’autonomie, le sens du collectif, la capacité à prendre des initiatives, l’aptitude à mobiliser des compétences diverses, la capacité à travailler en mode projet.

Comme expliqué précédemment, chaque centre d’intérêt permet de révéler de toi une qualité ou une compétence. Il est important de mentionner des centres d’intérêt dont tu peux parler avec ferveur et surtout de ne pas mentir. Ne t'invente pas une vie, sois naturel et aie confiance en tes compétences.

➜ À lire aussi : Comment rédiger son CV en anglais ?

* panel de 200 entreprises interrogées

digiSchool a sélectionné pour vous
Les avis sur cet article
bridelight

20 / 20

Un exemple "extrémiste" ? Ne vouliez-vous pas dire "extrême" plutôt ?
Par

bridelight

- le 18 Janvier 09h30
Vachier

20 / 20

Super....et qu'est-ce qu'on fait quand notre centre d'intérêt à été de survivre en courant d'un job à un autre durant nos études? on met quoi ? on met: je suis passionnée de lecture sur l'injustice sociale, les inégalités dans la formation, le capital cultural que je n'ai pas reçu, bien que j'aurais adoré avoir les moyens de faire toutes ces choses passionnantes, comme jouer d'un instrument ou pratiquer un sport régulièrement, ces choses pour lesquelles on a besoin d'avoir un minimum de stabilité.
Par

Vachier

- le 14 Janvier 19h25
Plus de commentaires