Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2019

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Comment présenter les centres d'intérêt de s...

Comment présenter les centres d'intérêt de son CV ?

Ne néglige pas les centres d'intérêt sur ton CV ! C'est une rubrique très utile pour le recruteur et qui peut faire la différence, fais-en un atout de ta candidature. Dernière rubrique du CV, les centres d'intérêt permettent généralement de sortir des sentiers battus lors d'un entretien, et qui sait, peut-être as-tu une passion commune avec ton futur(e) N+1 ! 

Publié le 05 Février 2019 à 14h55 | | 21 avis

Comment présenter les centres d'intérêt de son CV ?

Pourquoi indiquer ses centres d’intérêt sur un CV ?

Dans cette rubrique, tu vas dresser la liste de tes activités extra-scolaires ou extra-professionnelles, tes activités associatives, tes hobbies, tes voyages, etc.

Dans un premier temps, la personne chargée du recrutement ne sait de toi que ce qui est indiqué sur ton CV, elle va donc chercher entre les lignes un maximum d’informations pour te connaître. Or, cette partie qui parle de toi hors du cadre de travail la renseigne sur ta personnalité et ton caractère.

Pour t'expliquer de manière « caricaturale », un candidat qui indique dans ses centres d’intérêt :

  • piano, escalade, peinture... serait plutôt une personne solitaire qui aime évoluer en autonomie
  • président du BDE, football, bénévole dans une association... fait davantage référence à une personne qui a besoin d’être entourée d’une équipe. 

Bien sûr, ceci est un exemple extrême, tu peux très bien faire du piano et jouer au football ! Néanmoins, tes centres d’intérêt restent une mine d'or pour le recruteur.

➜ À voir aussi : Découvre des modèles de CV gratuits

 

Comment sélectionner ses centres d’intérêt ?

Les 4 centres d’intérêt que l’on retrouve dans la majorité des CV sont : lecture, cinéma, musique et jogging.

De temps en temps, tout le monde écoute de la musique, lit et va au cinéma. Evite donc autant que possible ces quatre activités ordinaires et passe-partout, et préfère celles qui te démarqueront des autres. Toutefois, si ce sont vraiment tes passe-temps favoris, que tu dévores trois livres par semaine ou que tu vas au cinéma plusieurs fois par mois, précise bien la nature et la fréquence de ton hobby.

Quelles que soient tes activités, tu peux apporter des précisions : le nombre d’année pratiquées, ton niveau, ton rôle associatif, etc.

➜ À voir aussi : Comment rédiger son CV en anglais ?

 

Les centres d’intérêt pour différencier les profils

Par ailleurs, lorsqu’une personne des ressources humaines reçoit deux candidats qui ont à peu de chose près, le même parcours (même type d’école, même expérience professionnelle), elle va les interroger sur leurs centres d’intérêt (ceci est aussi valable pour les jeunes diplômés). Afin de déterminer quel profil pourrait le mieux convenir et s'adapter à la vie de l'entreprise et aux missions confiées dans le poste proposé.

➜ A lire : Vaut-il mieux un CV classique ou un CV original ?

Celui qui aura marqué lecture et cinéma et qui va vaguement expliquer qu’il va au cinéma deux fois par an perdra toutes ses chances face au candidat qui aura noté qu’il est président d’une association humanitaire, par exemple.

Ce candidat-là aura démontré que lorsqu’un projet lui tient à cœur, il est capable de s’investir et de donner le meilleur de lui-même, or c’est ce que recherche le recruteur. Force est de constater qu’à compétences égales, c’est le deuxième candidat qui sera retenu.

 

Un point commun avec le recruteur ?

Prenons un autre exemple : si dans tes centres d’intérêt, tu as mis les voyages et que la personne en face de toi adore voyager, elle va te poser des questions sur ce sujet. La discussion va dériver sur votre passion commune, créant ainsi entre vous un véritable échange. Il y a fort à parier que sur les 5 candidats que le recruteur aura reçus dans la journée, ta candidature sera celle qui l’aura le plus marqué.

Il en va de même avec une association (estudiantine ou non) : si le recruteur y était membre jadis, il se peut que par force de réseautage et solidarité, ton CV l'intéresse tout particulièrement.

 

Ne mens jamais

Il est important de mettre des centres d’intérêt dont tu peux parler avec ferveur et surtout de ne pas mentir. Imaginons que tu mets saut en parachute, parce que tu as toujours rêvé d’en faire mais que tu n'as jamais sauté. Le recruteur commence alors à t'interroger sur cette activité, te demandant combien de fois tu as sauté, à combien de mètres il faut être pour se lancer, etc. Tu réponds alors que tu n'en sais rien ou pire, tu inventes et tombes à côté. Tu as alors perdu toute crédibilité auprès de ton interlocuteur...

Ne t'invente pas une vie, sois naturel et passionné dans ce que tu entreprends !

➜ Voir le dossier : Comment créer et rédiger un CV efficace ?

digiSchool a sélectionné pour vous
Les avis sur cet article
bridelight

20 / 20

Un exemple "extrémiste" ? Ne vouliez-vous pas dire "extrême" plutôt ?
Par

bridelight

- le 18 Janvier 09h30
Vachier

20 / 20

Super....et qu'est-ce qu'on fait quand notre centre d'intérêt à été de survivre en courant d'un job à un autre durant nos études? on met quoi ? on met: je suis passionnée de lecture sur l'injustice sociale, les inégalités dans la formation, le capital cultural que je n'ai pas reçu, bien que j'aurais adoré avoir les moyens de faire toutes ces choses passionnantes, comme jouer d'un instrument ou pratiquer un sport régulièrement, ces choses pour lesquelles on a besoin d'avoir un minimum de stabilité.
Par

Vachier

- le 14 Janvier 19h25
Plus de commentaires