Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Comment rendre un mémoire parfait ?

Comment rendre un mémoire parfait ?

Le mémoire est un exercice souvent source d'inquiétudes et de difficultés... et marque la fin de la vie étudiante et le début de la vie active. digiSchool vous propose donc un guide complet pour l'aborder avec sérénité : choisir son sujet, formuler sa problématique, rédiger l'intro, la conclusion et les remerciements... jusqu'à la soutenance ! Tour d'horizon.

10 Avril 2017 à 11h00 | | 2 avis

Comment rendre un mémoire parfait ?

Notre guide pour réussir son mémoire :

Voir le dossier Méthodologie

 

digiSchool vous livre les 10 éléments clés résumés sur lesquels vous devez porter votre attention pour rendre un mémoire parfait :

1. Choisissez votre sujet avec soin

Certains étudiants ont tendance à penser qu'il faut choisir un sujet de mémoire au plus vite pour pouvoir commencer la rédaction rapidement. La bonne démarche est à l'opposé : le choix de votre sujet doit prendre du temps, vous devez en effet lire de nombreux documents de recherche, bien réfléchir à votre sujet et à son angle d'attaque, et avoir une vue générale relativement précise au moment où vous validez votre sujet.

 

2. Rédigez une introduction concise et précise

L'introduction du mémoire est la première impression que vous laissez à votre examinateur. N'oubliez pas qu'il corrige un grand nombre de travaux et que vous devez retenir son attention d'une façon positive. Votre introduction ne doit pas excéder 10% de votre mémoire et doit être la plus précise possible : vous devez soulever certaines problématiques posées par le sujet et annoncer un plan qui doit y répondre in fine.

Pour accompagner la lecture de votre mémoire, insérez un sommaire et une table des matières.


3. Structurez votre mémoire

Même les plus récalcitrants d'entre vous devront s'y plier : il existe des conventions de fond et de forme très précises. Vous devez par exemple dactylographier votre travail et le faire relier, la taille et la police des caractères doivent être standards et identiques tout le long de votre mémoire.

Concernant la construction du mémoire, doivent y figurer une introduction, une problématique, une partie empirique dans laquelle vous développez votre sujet et, enfin, une partie conclusive.

➜ Coup de pouce : Les 101 astuces d'un prof pour gérer le stress

 

4. Fournissez une bibliographie complète et détaillée

Lorsque vous vous appuyez sur des travaux réalisés antérieurement, ou des sources diverses et variées (livres, manuels, articles de journaux, sites internet...), vous devez absolument les citer dans votre bibliographie qui se situe généralement à la toute fin de votre mémoire. Ne négligez pas cette page qui crédibilise votre travail.

 

5. Attachez une attention particulière à votre conclusion

Si l'introduction est la première impression que vous donnez de votre travail, la conclusion en est la dernière. Vous devez donc rendre une conclusion absolument parfaite pour achever de convaincre votre correcteur de la qualité de votre mémoire. Elle doit répondre à votre problématique tout en laissant une ouverture.

 

6. Relisez de nombreuses fois votre mémoire

Des fautes d'orthographe ou de syntaxe sont toujours du plus mauvais effet et donnent même parfois l'impression d'un travail bâclé, rendu à la va-vite. Vous avez travaillé dur pour terminer votre mémoire, ne laissez pas quelques fautes d'inattention gâcher ce travail. Une ou deux relectures ne prendront pas beaucoup de temps et sont nécessaires.

 

7. Entraînez-vous pour votre soutenance orale

Si la rédaction du mémoire est la première partie du travail, la seconde est la soutenance orale devant un jury. Comme pour tout travail oratoire, vous devez vous préparer encore et encore. Utilisez le moins possible de notes et entraînez-vous à parler à tous vos interlocuteurs de manière naturelle.

➜ A lire : Examen oral : 5 conseils pour bien se préparer

 

8. Creusez le sujet pour ne pas être pris de court par des questions pointues

Votre jury vous posera certainement des questions plus ou moins pièges : anticipez-les au maximum ! Ne laissez aucune zone d'ombre, maîtrisez les moindres aspects de votre sujet. Vous pouvez également lire des travaux un peu plus pointus que vous ne citez pas dans votre mémoire pour avoir un temps d'avance sur votre jury.

Les avis sur cet article
toukea

20 / 20

Excellent conseils
Par

toukea

- le 09 Juin 04h17
simon

20 / 20

Le site Sus aux fautes.fr est pas mal du tout ! En tout cas moi il m'a bien servi :)
Par

simon

- le 17 Novembre 19h50
Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis