Les dossiers du mois :

Parcoursup 2020

Calendrier, formations, nouveautés, méthodo, conseils !

➜  Toutes les clés

 

Réforme du bac 

Nouvelles matières, nouvelles modalités d'évaluation, actualités 

➜  Tout sur le Bac 2021

 

Rapport de Stage

Méthodologie étape par étape et exemples  :

➜ Voir le dossier

 

 

#BAC 2020 : Les réponses aux questions les plus posées

 

 

 

étudier à l'étranger

 

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

 

 

Les éco-délégués, «les premiers acteurs de...

Les éco-délégués, «les premiers acteurs de la question écologique en milieu scolaire»

Huit mesures ont été annoncées par le Ministre à la rentrée 2019 afin de chaque établissement scolaire devienne “un terrain d'engagement en faveur du développement durable et de la lutte contre le changement climatique”. Parmi ces mesures, l’élection d’éco-délégués dans les classes de collèges et de lycées.

Publié le 09 Mars 2020 à 09h55 | | 0 avis

Les éco-délégués, «les premiers acteurs de la question écologique en milieu scolaire»

Pourquoi élire des éco-délégués dans les collèges et les lycées ?

Si le concept des éco-délégués et du développement d’initiatives en faveur du développement durable dans les établissements scolaires n’est pas nouveau, il est désormais généralisé depuis la rentrée 2019.

L’élection d’un éco-délégué par classe au collège et au lycée, est une des huit mesures mise en place par le Ministère en faveur de la transition écologique, de la préservation de la biodiversité et de la lutte contre le changement climatique, suite aux consultations réalisées avec les Conseils de la Vie Lycéenne (CVL).

Une manière de faire des élèves “les premiers acteurs de la question écologique en milieu scolaire”. L’objectif visé par le Ministère est que 250.000 classes de collèges et de lycées puissent avoir leurs éco-délégués. Ils sont élus par un vote, par l’ensemble de leur classe pour l’année scolaire, comme les délégués d'élèves.

➜ À voir aussi : Tout ce qu'il faut savoir sur le Bac 2020

Quel est le rôle d’un éco-délégué ?

Chaque éco-délégué a pour mission de sensibiliser les élèves de sa classe aux gestes du quotidien : éteindre les lumières et les appareils numériques par exemple, trier correctement les déchets dans sa classe ou encore appeler à privilégier les gourde aux bouteilles en plastique.

Il a également pour rôle de mettre en place des initiatives ou des projets au sein de sa classe ou de son établissement, et de suivre les actions menées : installer des nichoirs dans les arbres de la cour ou autour des établissements, planter et entretenir un potager, trouver une deuxième utilisation aux papiers usagers par exemple, ou encore mettre en place des solutions anti-gaspillage alimentaire au self.

Un binôme d’éco-délégués par établissement (une fille, un garçon) est également élu par les membres du Conseil de la vie collégienne (CVC) ou Conseil de la vie lycéenne (CVL) pour sensibiliser les élèves sur les bons gestes à adopter et identifier; concevoir et préparer les projets avec les éco-délégués de classe. Un binôme paritaire d’éco-délégués par académie est également élu.

Ils participent aux conseils académiques de la vie collégienne / lycéenne pour faire connaître les initiatives et les actions engagées. Un conseil académique sur les trois organisés annuellement sera désormais consacré au développement durable. 

Les jeunes et l’écologie

Le climat, la biodiversité, le développement durable sont des enjeux collectifs, pour lesquels les jeunes sont de plus en plus mobilisés. 67% des lycéens se disaient concernés ou très concernés par l’écologie, dans notre sondage sur les jeunes et le climat réalisé à l’occasion de la première marche mondiale qui s’est déroulée le 15 mars 2019.

L’organisation dans les établissements de débats autour de l’environnement avaient été annoncés en marge de cette journée de mobilisation.

Des actions qui avaient peinées à mobiliser. Selon les élèves sondés, 43% affirmaient qu’aucune initiative n’avait été prise dans leur établissement. Une nouvelle marche pour le climat est organisée les 13 mars à Grenoble et 14 mars 2020 à Paris. Greta Thunberg, qui avait appelée les jeunes à se mobiliser à la même période l’année dernière, sera en tête de la marche à Grenoble.

➜ Sondage : Les lycéens sont-ils mobilisés sur la question du climat ?