Les dossiers du mois :

Parcoursup 2020

Calendrier, formations, nouveautés, méthodo, conseils !

➜  Toutes les clés

 

Réforme du bac 

Nouvelles matières, nouvelles modalités d'évaluation, actualités 

➜  Tout sur le Bac 2021

 

Rapport de Stage

Méthodologie étape par étape et exemples  :

➜ Voir le dossier

 

 

#BAC 2020 : Les réponses aux questions les plus posées

 

 

 

étudier à l'étranger

 

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

 

 

Jean-Michel Blanquer évoque les critères de r...

Jean-Michel Blanquer évoque les critères de retour en classe

Depuis l’annonce lundi par le Président d’un retour à l’école à partir du 11 mai, les questions sont soulevées quand à la manière dont les 12 millions d’élèves retrouveront sans risque le chemin des classes. Invité du 20h de France 2, Jean-Michel Blanquer a évoqué quelques pistes.

Publié le 15 Avril 2020 à 08h15 | | 0 avis

Jean-Michel Blanquer évoque les critères de retour en classe

Image - JT France 2

Le retour en classe annoncé la veille par Emmanuel Macron sera « progressif, et par définition évolutif » a indiqué le Ministre de l’Éducation nationale avant d’ajouter que les deux prochaines semaines seront dédiées à « définir ce que l’on met derrière cette expression "progressif "». 

Selon quels critères se fera le retour en classe ?

Si cette question est au coeur des réflexions des prochaines semaines, Jean-Michel Blanquer a tout de même évoqué plusieurs pistes et critères qui pourraient être pris en considération :

- une rentrée par niveau ou par âge; « d’ailleurs le Président hier a bien dit crèches, puis écoles, puis collèges et lycées » a précisé le Ministre.
- une rentrée par catégorie d’élèves. Sont cités en exemples les lycéens de la voie professionnelle « qui sont le plus décrocheurs aujourd’hui dans le contexte de confinement que nous vivons »
- une rentrée par zone territoriale, car certaines régions de France sont moins touchées que d’autres par le Covid-19.

L’objectif annoncé par le Ministre est de construire "un cadre national", qui puisse ensuite se décliner localement, défini avec les autorités sanitaires, mais aussi les représentants de parents d’élèves, des élèves et des professeurs.

➜ A lire aussi : L'école ne reprendra pas obligatoirement le 11 mai

Comment accueillir les élèves à partir du 11 mai ?

La réouverture des établissements à partir du 11 mai ne se fera pas « du jour au lendemain » avec un retour à la normale avec des classes en effectifs complets, des réouvertures de cantines ou d’internat ou encore sans avoir pris les mesures nécessaires pour garantir la sécurité des personnels et des élèves. « Les mois de mai et de juin ne seront pas des mois normaux ».

Un retour en petits groupes et une vigilance autour du respect des gestes barrières devront garantir la sécurité de tous. Le ministre a pointé le fait que « nous ne partons pas de zéro », car des accueils sont déjà réalisés dans ces conditions dans un certain nombres d’établissements avec les enfants des personnels soignants. Mais qu’en sera -t-il a plus grands effectifs ? Le port du masque généralisé n’est pas exclu au stade actuel.

Aura-t-on le choix de retourner (ou non) à l’école ?

Sur ce point, « ça se discute » répond le Ministre, qui se dit « ouvert à des formules souples », en rappelant que l’objectif du retour à école a aussi un objectif social. Comme il avait déjà été évoqué, 5% des élèves manquent à l’appel depuis le début confinement, et l’éloignement du système scolaire s’accentue en cette période. 

L'annonce de la réouverture des écoles et des établissements scolaires inquiète en effet de nombreux parents, qui expriment leurs interrogations quant au caractère asymptomatique des plus jeunes ou encore le fait que l'école peut être un lieu de propagation du virus : difficultés à faire respecter les gestes barrières aux plus jeunes, manque de moyens de protection pour garantir la sécurité de tous. "Le déconfinement doit se passer dans les conditions les plus sûres et les plus rigoureuses possibles!" peut-on lire dans une pétition lancée par les parents, s'opposant à la réouverture des écoles le 11 mai.

➜ École à la maison : Comment éviter l'accroissement des inégalités ?