Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2018

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Permis probatoire : que faire en cas de perte d...

Permis probatoire : que faire en cas de perte de points ?

Jeune conducteur, vous affichez votre permis probatoire avec fierté. Vous tenez à ses 6 points, qui se doubleront pour atteindre les 12 points si vous effectuez trois années (ou deux, pour les personnes qui ont passé leur permis en conduite accompagnée) de conduite sans infraction.

Publié le 30 Juin 2016 à 11h16 | | 0 avis

Permis probatoire : que faire en cas de perte de points ?

C’est ce que vous espériez, mais malheureusement, vous voilà avec un ou plusieurs points de permis en moins suites à une ou plusieurs infractions routières ! Avec Permis à Points, spécialisé dans les questions liées au code de la route et au permis de conduire, on vous donne le mode d’emploi pour savoir comment réagir face à une perte de points sur votre permis probatoire.

 

Retrait de 1 à 2 points : suivre un stage volontaire

Excès de vitesse inférieur à 20 km/h, chevauchement d’une ligne continue, un point se perd facilement ! « Bonne nouvelle » : en cas de perte d’un point au permis de conduite probatoire, vous pourrez le récupérer automatiquement dans un délai de 6 mois si aucune infraction n’est commise pendant ce temps. Dans le cas contraire, le point restera perdu.

S’il ne vous reste que 4 points ou moins, pensez au stage volontaire de sensibilisation à la sécurité routière. Comme l’indique son nom, il s’agit d’un stage que vous pouvez suivre volontairement, tous les ans, afin de récupérer jusqu’à 4 points. Attention, vous ne pourrez évidemment pas dépasser le seuil maximum de points correspondant à l’ancienneté de votre permis.

 

Retrait de 3 à 5 points : réaliser un stage obligatoire

T

éléphone au volant, non-respect d’un feu rouge… lorsque le retrait de points est de 3 points ou plus, les choses deviennent plus sérieuses ! Tout d’abord, vous serez informé par lettre recommandée avec accusé de réception du retrait de points. Dans un délai de 4 mois à partir de la réception de cette lettre, vous devrez suivre un stage de sensibilisation à la sécurité routière obligatoire pour récupérer vos points.

A la fin de ce stage, votre centre de formation à la sécurité routière vous fournira une attestation ainsi qu’une demande de remboursement de l’amende consécutive à votre retrait de points. Tout comme pour le stage volontaire, vous ne pourrez pas récupérer plus de 4 points lors de ce stage.

Attention, si vous refusez d’effectuer ce stage, vous serez passible d’une amende de 135€ et vous risquez la suspension de permis jusqu’à 3 ans. Par ailleurs, si votre dernier stage de récupération de points remonte à moins d’un an, vous ne pourrez pas récupérer de points lors du stage.

 

Retrait de 6 points : repasser le permis de conduire

Alcool au volant, excès de vitesse supérieur à 50 km/h… si vous commettez une infraction entraînant le retrait de 6 points lors de votre première année de conduite, vous devrez repasser le permis de conduire !

Tout d’abord, vous serez informé par lettre recommandée avec accusé de réception de l’invalidation de votre permis. Ensuite, vous ne pourrez plus passer de stage de sensibilisation et serez interdit de conduite pendant 6 mois. Au terme de ces 6 mois, vous devrez repasser l’examen du permis de conduire.

Pour éviter de vous retrouver cette situation, nous vous conseillons vivement de consulter régulièrement votre solde de points !

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis