Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2018

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Parcoursup 2018 : un couac dans le dispositif ...

Parcoursup 2018 : un couac dans le dispositif « meilleurs bacheliers »

Avant-hier, un article du Monde a fait part d'un problème dans le dispositif « meilleurs bacheliers ».  En effet, certains candidats qui auraient dû être bénéficiaires de ce mécanisme n'ont pas obtenu de places dans les formations de leur choix comme cela aurait dû être le cas.

Publié le 20 Juillet 2018 à 15h34 | | 0 avis

Parcoursup 2018 : un couac dans le dispositif « meilleurs bacheliers »

 

Le dispositif « meilleurs bacheliers » a été mis en place en 2013. Il permet aux 15% d'élèves qui ont eu les meilleures notes au bac dans chaque lycée d’avoir automatiquement des places dans les filières sélectives d'enseignement supérieur publiques. Le 18 mai dernier, le gouvernement a étendu ce droit aux filières « non-sélectives », puisqu'avec Parcoursup, toutes les filières deviennent de facto sélectives. L'article du Monde dit que plusieurs élèves qui comptaient sur ce dispositif pour accéder à des prépas ou tout simplement des facs, n'ont pas pu en profiter

 

L'exemple de meilleurs bacheliers sans affectation

Il donne l'exemple de Victor, un jeune lycéen réunionnais qui a eu 20/20 au en maths, en physique-chimie et en science de l'ingénieur au bac S 2018. Depuis la publication des résultats le 6 juillet, il est toujours sur la liste d'attente de la prépa publique qu'il veut intégrer. Sa mère a contacté le rectorat de la Réunion, et on l'a informée que la procédure n'était pas encore en place. Le Monde a contacté le ministère de l'Enseignement supérieur qui l'a renvoyé vers le rectorat de la Réunion. Ce dernier déclare que le dispositif a été lancé et qu'il faut attendre que des places se libèrent. Ce qui est curieux, car les meilleurs bacheliers sont censés obtenir automatiquement une place. Ce dispositif est distinct de la procédure normale. Cependant, Victor gagne tous les jours des places dans la liste d'attente de la prépa qu'il veut intégrer. Quelques jours plus tard, on l'a informé qu'il faisait bien partie des meilleurs bacheliers et qu'il fallait attendre. Comme nous l'avons dit, le réunionnais est loin d'être le seul : « C’est le flou total. On nous dit que l’on est meilleurs bacheliers, mais on ne nous donne aucune information sur la manière dont fonctionne le système », s'insurge un candidat de l'académie de Créteil dans l'article du Monde.

➜ À voir aussi : Universités : Frédérique Vidal annonce la création de 10 000 places supplémentaires

 

Le dispositif « meilleurs bacheliers » est entièrement manuel

Qu'est-ce qui explique ces difficultés ? Le rectorat de Créteil, dans l'article du Monde, apporte un début de réponse : «  Il n’y a aucun algorithme qui fait remonter automatiquement les candidats meilleurs bacheliers sur les listes d’attente des formations, tout est manuel. Ce sont des commissions qui se réunissent et décident au cas par cas en fonction des places disponibles de remonter tel candidat dans telle formation. »  L efait que chaque académie choisi ses candidats constitue pour certains un défaut fatal. Celui-ci a de plus un défaut fatal, c'est que chaque académie s'occupe de ses candidats. Comme le dit le rectorat lui-même : « Nous ne nous occupons que des candidats ayant passé le bac dans notre académie et nous n’avons de visibilité que sur les formations de notre académie. » En clair, un meilleur bachelier ne peut profiter du dispositif « meilleurs bacheliers » que pour des formations situées dans son académie. Hors, il est courant de candidater hors de celle-ci, surtout pour les classes prépas où l'origine géographique n'est pas prise en compte.

Dans l'algorithme de Parcoursup, rien ne concerne les meilleurs bacheliers. Hugo Gimbert, l'un des concepteurs de l'algorithme, précise sur Twitter : « À ma connaissance, les meilleurs bacheliers sont remontés en haut des classements et profitent les premiers des places disponibles. L’algorithme qui envoie les propositions n’est pas modifié », ce tweet qui se veut rassurant confirme en fait qu'aucun algorithme spécifique ne s'occupe de remonter les candidats.

➜ Voir le dossier : Parcoursup : toutes les infos !

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis