Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2019

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Phase complémentaire de Parcoursup : dans les...

Phase complémentaire de Parcoursup : dans les coulisses de la CAES

La phase complémentaire de Parcoursup est ouverte jusqu’au 14 septembre. Elle permet aux candidats qui n’ont reçu que des réponses négatives, ou dont les vœux sont restés en attente, d’avoir recours à la CAES (commission d’accès à l’enseignement supérieur). Celle-ci les accompagne pour leur proposer des formations où il reste des places vacantes. Nous avons contacté Yves Flammier, CSAIO de l’académie de Lyon et membre de la CAES, afin d’en savoir plus sur les coulisses de la commission.

Publié le 25 Juillet 2019 à 16h44 | | 0 avis

Phase complémentaire de Parcoursup : dans les coulisses de la CAES

Comment se déroulent les échanges avec les candidats qui contactent la CAES ?

Plusieurs situations sont possibles. Il y a deux cas dans lesquels la CAES peut répondre à un candidat : si tous ses vœux sont en attente et n’ont pas eu de retours à la fin de la phase principale, et s’il n’a reçu que des refus en réponse à ses vœux.

Chaque dossier est étudié individuellement. On a un aperçu de ce que le candidat souhaite via la rubrique « Ma préférence », qu’il est invité à remplir sur la plateforme. Il arrive qu’un candidat n’ait fait qu’un seul vœu sur Parcoursup qui a été refusé. Ou il a candidaté pour une formation pointue (par exemple en audiovisuel) et a reçu une réponse négative. Dans ce cas, on ne lui fait pas de proposition immédiatement : le candidat doit d’abord élargir ses vœux. Nous lui envoyons une proposition par mail, qui sera ensuite publiée sur la plateforme Parcoursup si elle plaît au candidat.

En revanche, si nous sommes sûrs qu’une proposition de formation peut correspondre au candidat directement d’après son dossier, nous inscrivons celle-ci directement sur Parcoursup, où il pourra la valider.

 

La CAES échange avec les établissements d’enseignement supérieur pour soumettre les candidatures des candidats : comment ça se passe ?

C’est là aussi variable. Nous sommes autorisés à faire des propositions d’admission aux candidats pour des établissements publics (ce qui inclut par exemple certains BTS) directement, sans devoir consulter ces formations au préalable. C’est également le cas pour les licences non sélectives. Si des places sont disponibles dans ce genre d’établissement, la proposition est faite directement par la CAES au candidat.

Si la formation est sélective, le dossier du candidat est envoyé à l’établissement. Ce sont par exemple des DUT, des DEUST, ou des établissements qui recrutent sur entretien qui sont concernés. Dans ce cas, les établissements privés doivent également voir le dossier du candidat et le valider afin que nous puissions envoyer la proposition au candidat.

➜ À voir aussi : Parcoursup 2019 : 58 724 candidats sans réponse à leurs voeux

 

Combien de personnes sont membres de la CAES et comment fonctionne-t-elle ?

La CAES rassemble des inspecteurs, des chefs d’établissement, le CROUS, parfois des représentants des IUT, des directeurs de CIO, des conseillers des SCUIO (services d’orientation des universités), le Pôle Emploi, la Mission Locale, et des représentants de parents d’élèves qui participent activement et peuvent vérifier la validité des propositions. Il y a deux formats de réunion de la CAES.

Le premier, c’est la commission plénière, qui comprend une cinquantaine de personnes : la rectrice de l’académie, des directeurs d’établissement, des inspecteurs, etc. Cette commission se tient au début de la phase d’admission de Parcoursup, en mai, et valide les grands principes d’attribution des formations. Elle se tient également à la fin de la procédure, afin d’établir un bilan.

Puis viennent les groupes de travail : ils comprennent chacun une trentaine de personnes, qui se répartissent les différents bacs. C'est-à-dire qu’il y aura un groupe de travail dédié aux élèves qui ont passé le bac pro, un groupe de travail pour les élèves qui ont passé le bac S, etc.

➜ Voir la rubrique : Parcoursup : toutes les infos

 

Combien de formations la CAES peut-elle proposer à un candidat ?

Nous en proposons au moins deux, dans la mesure du possible. Si la proposition de formation est simple à faire d’après le dossier du candidat, nous n’en proposons qu’une.

Nous pouvons aussi faire des propositions hors académie. Sur les deux que nous soumettons au candidat, il peut ainsi y avoir une proposition dans une autre académie, et une qui est située dans l’académie du candidat, afin qu’il ait moins de contraintes pour se loger, par exemple.

➜ À voir aussi : Parcoursup 2019 : qu'est ce que l'aide à la mobilité ?