Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2019

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Parcoursup : à quoi sert la phase complémenta...

Parcoursup : à quoi sert la phase complémentaire ?

Depuis le début de la phase d’admission le 15 mai 2019, tu n’as reçu que des refus à tes voeux ou tu restes dans l’attente que des places se libèrent dans les formations visées. Les jours passent et tu commences à te demander si tu auras une place à la rentrée. Pas de panique ! La phase complémentaire va te permettre de reformuler des voeux et de te faire accompagner. On t’explique en quoi consiste la phase complémentaire Parcoursup.

Publié le 24 Juin 2019 à 10h50 | | 1 avis

Parcoursup : à quoi sert la phase complémentaire ?


La phase complémentaire : quand et pour quoi faire ?

Du 25 juin au 14 septembre 2019, si tu n’as pas reçu de proposition d’admission tu auras la possibilité de reformuler jusqu’à 10 voeux en formation sous statut étudiant et 10 voeux en apprentissage dans les formations affichant encore des places disponibles.

  • Si tu n’as reçu que des refus, c’est que tu n’as visé que des formations sélectives (type BTS, DUT, CPGE). Il faudra peut être réflechir à élargir ton choix les formations visées (en université ou en apprentissage par exemple).
  • Si tu es sur liste d’attente, il faut prendre ton mal en patience. Tu peux suivre ta position dans la liste et t’appuyer sur les indicateurs pour estimer si tu as des chances de recevoir une proposition d’admission ou non. Même en ayant des voeux en attente, tu pourras reformuler des voeux dans d'autres formations affichant des places disponibles.
  • Peut être que tu avais oublié de valider tes voeux avant 3 avril 2019, donc aucune de tes demandes n'a pu être confirmées. Il n'est donc pas trop tard. Tu pourras comme pour les autres cas de figures formuler tes voeux.

➜ À lire aussi : Comment fonctionnent les listes d'attente ?

 

Qui peut m'aider lors de la phase complémentaire ?

Pour t’aider à formuler tes nouveaux voeux et peut être élargir ton périmètre de formation, tu peux demander des conseils ou te faire accompagner par ton lycée (par ton prof principal, par un psychologue de l’Education nationale), ou par un Centre d’Information et Orientation si tu es lycéen.


Si tu es étudiant en ré-orientation, tu peux te rapprocher du SCUIO de ton université (Service Commun Universitaire d’Information et d’Orientation) pour bénéficier du même accompagnement.

Si à partir du 6 juillet tu n'as toujours pas de réponse et que tu as formulé au moins un voeux en phase complémentaire, c’est auprès de la Commission d'accès à l'enseignement supérieur (CAES) de ton académie que tu pourras te tourner. La demande se fait via ton dossier Parcoursup en cliquant sur le bouton « Je sollicite la CAES ».

Tu pourras en savoir plus sur le type d’accompagnement proposé par la CAES dans les explications ci-dessous de Yves Flammier, Chef du service académique d'information et d'orientation du rectorat de Lyon.

➜ À lire aussi : Parcoursup 2019 : Les réponses aux voeux en apprentissage

Les avis sur cet article
sergio

4 / 20

la verité est qu'il n'y a sans doute pas de place pour tous! comment expliquer qu'un bac pro reçu avec mention ne peut integrer le lycee des métiers de bergerac alors qu'il était neuvieme sur la liste ( l'etablissement en admet 14 dont 7 confiés à la discretion du rectorat...mystere? combination? c'est à dégoutet les jeunes qui veulent travailler sérieusement…..à ce jour aucune nouvelle du rectorat ni de parcours sup.….que sont devenues les passerelles du bac pro vers le bts?......à qui le rectorat attribue t il les places et selon quels critères plus ou moins vaseux?.....merci à l'education "nationale"
Par

sergio

- le 13 Septembre 15h01