Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2018

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Parcoursup, mode d'emploi

Parcoursup, mode d'emploi

Parcoursup présente un fonctionnement simplifié et plus transparent par rapport à la procédure APB. digiSchool vous dévoile le mode d’emploi de cette nouvelle plateforme d’admission à travers sept grands points capitaux.

27 Décembre 2017 à 11h00 | | 0 avis

Parcoursup, mode d'emploi

Du calendrier à la procédure complémentaire, en passant par le nombre de vœux à effectuer, l’absence de classement à réaliser ou encore les réponses envoyées, la plateforme d’admission Parcoursup présente de nombreuses nouveautés par rapport à APB, nécessitant de détailler la manière de bien l’utiliser.

➜ Voir le dossier spécial Parcoursup

Tout au long de la procédure d’orientation, le site souhaite faire mieux connaître le contenu des formations disponibles. Vous allez ainsi avoir accès à une cartographie de l’offre de formation régionale et nationale. Dans le descriptif de chaque cursus, vous trouverez toutes les informations nécessaires fournies par les établissements d’enseignement supérieur : contenu et organisation des cours, dates des journées portes ouvertes ou des semaines d’immersion, éventuellement un contact pour pouvoir échanger avec un responsable pédagogique… La plateforme permettra également d’identifier ses chances de réussite et d’insertion professionnelle. Le nombre de places disponibles sera affiché ainsi que le nombre de candidatures reçues l’année qui précède. Lorsqu’ils existent, les taux de réussite des anciens étudiants, selon leur filière de baccalauréat, seront dévoilés. Il en ira de même pour les taux d’insertion professionnelle et les débouchés.

Autre grande nouveauté, Parcoursup vous indique les ‘attendus’ pour réussir dans les formations de votre choix. Chaque cursus affiche en effet les connaissances fondamentales et les compétences nécessaires à la réussite des étudiants. Ces prérequis s’appuient sur un cadre national, mais les établissements pourront préciser les spécificités de leur formation dans des fiches de présentation sur la plateforme d’admission.

➜ À voir aussi : Parcoursup : qu'est-ce que les attendus ?

 

Un nouveau calendrier

L’ouverture de la nouvelle plateforme Parcoursup est prévue pour le 15 janvier 2018. A partir de cette date, pendant une semaine, vous pourrez seulement consulter des tutoriels expliquant le fonctionnement du site, ainsi que des informations sur les formations. Il faudra attendre le 22 janvier pour connaître les attendus précis de chaque cursus, des informations détaillées et actualisées pour mieux présenter les formations disponibles, identifier vos chances de réussite et d’insertion professionnelle, ainsi que les dates des journées portes ouvertes ou des journées d’immersion. Toutes ces données vous permettront de faire des choix éclairés et de saisir vos vœux en connaissance de cause, du 22 janvier au 13 mars, même s’il sera possible de finaliser votre dossier jusqu’au 31 mars.

L’affichage des propositions d’admission aura lieu dans le cadre d’une seule phase en continu, s’étalant du 22 mai au 21 septembre, avec une pause octroyée pendant les épreuves du baccalauréat. La procédure complémentaire commencera en parallèle de la phase principale, en juillet, dès la fin des épreuves du bac. Elle permettra aux candidats de postuler dans des formations où il reste encore des places.

 

Inscris-toi aux 24h de l'Orientation spécial Parcoursup

 

La saisie des vœux

A compter du 22 janvier jusqu’au 13 mars, vous pourrez saisir vos vœux. Pour ce faire, il faudra tout d’abord créer son dossier sur la plateforme Parcoursup, avant de formuler ses vœux de poursuite d’études. A chaque sélection d’une formation souhaitée, vous disposerez d’un descriptif détaillé de celle-ci, permettant de faire un choix éclairé. A noter une grande nouveauté au passage : alors qu’avec la procédure APB, les candidats pouvaient effectuer jusqu’à 24 choix hiérarchisés, vous ne pourrez en faire plus que dix au maximum, sans indiquer d’ordre de préférence. Par contre, il faudra bien motiver chacun de vos choix de formation.

Dans certaines filières, notamment les plus demandées comme la santé, le droit et le sport, vous pourrez postulez par l’intermédiaire d’un seul vœu dit ‘multiple’ à différentes formations. Des vœux groupés sont également envisagés dans certaines filières sélectives (classe préparatoire, BTS…).

 

Un possible changement d’académie

Autre particularité de la plateforme Parcoursup : la priorité académique pour l’ensemble des bacheliers ne sera plus aussi strictement imposée. Une mobilité sociale et géographique est désormais possible. De la même manière, une partie des places dans les filières non sélectives d’une université peuvent être réservées à des candidats venant d’une autre académie, afin d’éviter toute exclusion. Dans cette perspective, un quota de bacheliers issus d’autres académies sera fixé par les recteurs, académie par académie.

 

Un examen des dossiers

A partir de la ‘Fiche Avenir’ - comportant l’avis du chef d’établissement suite à une synthèse effectuée par les professeurs principaux sur les résultats scolaires, la motivation et le projet - et des éléments utiles à l’étude du dossier (bulletins, CV, lettre de motivation…), les établissements où vous souhaitez étudier examineront votre dossier et votre projet. Pour vérifier l’adéquation du profil des candidats avec les ‘attendus’, les établissements préciseront sur la plateforme, à partir du 22 janvier, les éléments qu’elles prendront en compte dans l’examen des vœux et les pièces justificatives demandées.

Par ailleurs, pour chaque vœu exprimé, il sera nécessaire de rédiger un ‘projet de formation motivé’, court texte faisant office de lettre de motivation.

➜ À voir aussi : Parcoursup : quel rôle joueront les lycées et les universités ?

 

La phase d’admission

Lorsque les formations auront examiné les différents vœux, les candidats recevront des propositions d’admission sur tout ou partie de leur liste de vœux, à partir du 22 mai. Il faudra alors répondre aux propositions faites et, contrairement à ce qui se passait précédemment, il n’y aura plus de phases successives d’affectation. Vous recevrez ainsi les réponses les unes après les autres, dès que des places se libéreront. Jusqu’au 26 juin, vous aurez sept jours maximum pour accepter ou refuser chaque proposition faite, puis trois jours ensuite. Ce délai sera réduit à 24h à partir du 21 août.

Si vous recevez plusieurs réponses positives, vous devrez faire un choix pour n’en garder qu’une seule. Il est en effet impossible de conserver deux réponses positives en même temps. En revanche, vous pourrez conserver des vœux ‘en attente’. Ce fonctionnement a pour objectif d’empêcher de monopoliser trop longtemps plusieurs places dans différentes formations, et ainsi d’en libérer plus rapidement pour d’autres candidats.

 

Les réponses possibles

A partir du 22 mai, les filières sélectives (classe prépa, IUT, BTS…) ont la possibilité de donner trois types de réponses aux candidats : ‘oui’ (accepté), ‘non’ (refusé) ou ‘en attente’. Concernant les filières universitaires, elles pourront répondre ‘oui’ si elles acceptent le candidat, ‘en attente’ si le nombre de places disponibles est atteint et que le candidat a été mis sur liste d’attente après examen de son dossier, ou ‘oui si’ (accepté à la condition de…) dans le cas où il reste des places disponibles mais que le profil du candidat ne correspond pas aux attendus précisés. Le candidat peut alors s’inscrire dans cette formation seulement s’il accepte de suivre un parcours spécifique (modules d’enseignement complémentaires, semestre ou année de remise à niveau…), que chaque université définira à sa manière. Ce parcours personnalisé pourra notamment consister à suivre un stage de remise à niveau ou un cursus plus adapté.

➜ Voir le dossier : Découvrez toutes les informations sur ParcourSup

 

La garantie du droit d’accès

Pour remédier aux difficultés rencontrées par APB, Parcoursup présente une garantie du droit d’accès de tout bachelier à suivre des études dans l’enseignement supérieur. Ainsi, si un candidat n’a aucune proposition sur les vœux formulés (par exemple, s’il n’a demandé que des BTS ou des DUT), la commission d’accès au supérieur, pilotée et placée sous l’égide du recteur, lui proposera « une nouvelle piste qui devra être le plus proche possible de ses vœux d’origine ».

Julien Pompey

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis