Les dossiers du mois :

Rentrée décalée

N'attend pas la prochaine rentrée pour te réorienter !

➜  Voir le dossier

 

Parcoursup 2020

Calendrier, formations, nouveautés, méthodo, conseils !

➜  Toutes les clés

 

Réforme du bac 

Nouvelles matières, nouvelles modalités d'évaluation, actualités 

➜  Tout sur le Bac 2021

 

Rapport de Stage

Méthodologie étape par étape et exemples  :

➜ Voir le dossier

 

 

#digiMentor : les conseils d'orientation de Nathalie Hector, directrice du programme Grande Ecole de l'EM Lyon

 

 

 

étudier à l'étranger

 

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

 

 

Parcoursup : quelles sont les filières en tens...

Parcoursup : quelles sont les filières en tension ?

STAPS, Droit, Médecine… certaines filières sont bien plus demandées que d'autres. En 2018, alors que Parcoursup ouvrait ses portes pour la première fois, certaines mesures ont été prises pour permettre à plus de candidats d'intégrer la filière de leur choix. Quelles sont ces filières en tension et où en sont-elles depuis la création de Parcoursup ? Suis notre article pour bien t'aiguiller dans tes voeux 2019.

Publié le 06 Février 2019 à 17h15 | | 0 avis

Parcoursup : quelles sont les filières en tension ?

Les traditionnelles filières en tension

Selon Frédérique Vidal, interviewée le 10 avril 2018 par Sciences et Avenir et La Recherche, les quatre principales filières en tension sont les licences STAPS (Sciences et techniques des activités physiques et sportives), Psychologie, Droit et la PACES (première année commune des études de santé) qui mène aux formations de médecine notamment. C'est d'ailleurs principalement ces secteurs qui avaient recours au tirage au sort avant Parcoursup.

Pour pallier ce problème, en 2018, 19 000 places ont été créées dans toutes les formations, mais principalement en licence. Plus précisément, 3 000 places ont été créées en STAPS, 2 000 en Droit, 1 700 en PACES et 1 000 en Psycho, selon le ministère de l'Enseignement supérieur.

Des enseignants et enseignants-chercheurs ont été recrutés et des heures complémentaires ont été mises en place. En STAPS, les universités ont ouvert des antennes pour accueillir plus d'étudiants.

➜ À voir aussi : Parcoursup : qu'est-ce que les attendus ?

 

Où en sont ces filières en tension ?

D'après 20 minutes, les demandes en PACES et en Psycho ont augmenté de 2% en 2018, tandis que celles en Droit ont baissé de 18%. La licence de Droit était souvent le vœu choisi par défaut, par les candidats qui ne savaient pas quoi faire d'autre. Mais les jeunes se rendent compte aujourd'hui de la difficulté de cette formation et de la nécessité d'avoir un projet défini.

Les demandes en STAPS étaient également en baisse de 9% l'année dernière. Probablement parce que le contenu de la formation était davantage communiqué et la présence de matières scientifiques a pu freiner certains candidats.

De plus, étant donné que ces quatre formations sont reconnues comme des filières en tension, les jeunes peuvent être de plus en plus dissuadés d'y entrer.

➜ À voir aussi : Le calendrier Parcoursup 2019

 

Les filières en tension, nouvelles formations sélectives

Les filières sélectives (DUT, BTS, classes prépa, etc.) représentent 68% des vœux exprimés en 2018, selon 20 minutes. Ce sont des formations généralement très attractives pour les jeunes car elles sont plus cadrées, et plus rassurantes pour les parents.

Si les filières en tension ne sont pas des formations sélectives à l'origine, elles le deviennent inévitablement puisque le nombre de places disponibles est inférieur au nombre de demandes. Les universités examinent donc les dossiers des candidats afin de vérifier que leur profil correspond. Par ailleurs, elles acceptent des lycéens d'autres secteurs géographiques mais en respectant un pourcentage maximum déterminé par le recteur, selon Le Parisien.

➜ Voir la rubrique : Parcoursup