Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2018

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Parcoursup : « Il n'y a pas lieu de cultiver d...

Parcoursup : « Il n'y a pas lieu de cultiver des angoisses sur ce sujet », selon Jean-Michel Blanquer

« Tout le monde aura une réponse à la fin. » C’est en tout cas ce qu’a affirmé le ministre de l’Education nationale au micro de Patrick Cohen, lors de la matinale d’Europe 1. En plein milieu du bac, il a tenté de rassurer les lycéens sur leur orientation, tout en laissant entrevoir le futur des filières au lycée d’ici 2021.

Publié le 22 Juin 2018 à 17h58 | | 0 avis

Parcoursup : « Il n'y a pas lieu de cultiver des angoisses sur ce sujet », selon Jean-Michel Blanquer

Selon Europe 1, 174 473 lycéens attendent encore de recevoir une proposition d’accès dans une filière de l’enseignement supérieur. Une statistique que Jean-Michel Blanquer tient à tempérer : « Il n’y a pas lieu de cultiver des angoisses sur ce sujet. Tout le monde aura une réponse à la fin. C’est l’engagement que nous avons pris », a-t-il assuré pendant la matinale de la station de radio. Contrairement à l’an dernier, où le scandale lié à APB avait poussé le gouvernement à créer Parcoursup, il n’y aura « aucun tirage au sort dans les semaines qui viennent ». A la place, le ministre affirme qu’il y aura un système d’affectation, dont le but sera la réussite des élèves. « Le système que nous avons créé est à la fois plus rationnel et plus humain, déclare Jean-Michel Blanquer, puisque les élèves sont accompagnés par un deuxième professeur principal depuis le mois de novembre dernier, en classe de Terminale. »

Cependant, la question de l’utilité du bac se pose une nouvelle fois. En effet, ce sont les notes obtenues dans l’année par les élèves, bien plus que leurs résultats au bac, qui déterminent leur affectation dans la filière de leur choix. Le ministre de l’Education nationale dit vouloir redonner de la valeur à cet examen. Avec la réforme du bac, les épreuves de spécialité devraient ainsi être passées par les lycéens au printemps. Ce qui pourrait donner plus de sens à leurs candidatures Parcoursup, et au baccalauréat lui-même, qui serait ainsi découpé en plusieurs sessions.

➜ À voir aussi : Pourquoi le bac existe-t-il ?

 

Transformer les filières au lycée pour une orientation plus adaptée

Une meilleure orientation des élèves : c’est l’idée qui est souvent revenue dans les réponses du ministre ce matin. Questionné par deux lycéens, il a ainsi réaffirmé sa volonté de supprimer les filières au lycée, et de permettre aux élèves de choisir des parcours avec des options qui leur correspondent. « Certains choisissent S parce qu’ils pensent que c’est plus prestigieux, pas parce qu’ils ont une vocation scientifique, remarque-t-il. Demain, ce que nous voulons, c’est qu’il y ait des matières de spécialités qui offrent plus de choix aux lycéens. » Autrement dit, que l’élève puisse choisir « par goût » plusieurs domaines de spécialités et composer son propre parcours. Si ces options compteront plus d’heures et que leurs programmes seront « plus musclés », le ministre promet un accompagnement pour aider chaque élève à réussir.

Enfin, le gouvernement compte renforcer l’apprentissage des langues, « un point faible français », selon Jean-Michel Blanquer. « On va aller vers des logiques de certifications, pour qu’un élève ait des certifications de type international au cours de son parcours de collégien et de lycéen », a annoncé le ministre. Il a également déclaré vouloir aller vers « des logiques plus interactives » et utiliser les nouvelles technologies comme méthode d’apprentissage. La mobilité internationale des élèves devrait également être encouragée dès le lycée, pour les filières générales, technologiques et professionnelles.

➜ Voir le dossier : Toutes les infos sur Parcoursup !

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis