Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2019

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Parcoursup se termine aujourd'hui : les solutio...

Parcoursup se termine aujourd'hui : les solutions si vous n'avez pas été reçu

C’est en ce 21 septembre que se termine la première édition de la procédure Parcoursup. A l’heure actuelle, il y aurait toujours 2 500 jeunes en attente de réponses, selon le ministère de l’Education nationale. Que faire si vous n’avez pas été reçu dans une formation ? On fait le tour des options.

Publié le 21 Septembre 2018 à 17h52 | | 0 avis

Parcoursup se termine aujourd'hui : les solutions si vous n'avez pas été reçu

Le nombre exact de candidats qui restent sans affectation aujourd’hui fait débat. Car si le gouvernement annonce 2 500 candidats sans formation, d’autres affirment que leur nombre serait beaucoup plus important. Comme le journaliste Guillaume Ouattara, interviewé par France Info, qui parle de 6 000 élèves sans réponse de Parcoursup. Il l’explique : « Pour faire simple, quand le ministère parle de 3 500 ou de 2 500 élèves plus récemment, il ne compte que ceux qui ont eu le bac cette année. Mais il y a aussi des élèves qui étaient en réorientation, qui n'ont rien eu. Ils sont près de 4 000. On monte donc déjà le chiffre autour des 6 000 élèves sans orientation. »

 

Que faire si vous vous retrouvez sans affectation au 21 septembre ?

A l’heure actuelle, il vous reste deux solutions. Vous pouvez avoir recours au recteur et justifier votre légitimité à être admis à une formation en citant l’article L612-3 du Code de l’éducation, qui stipule que « le premier cycle est ouvert à tous les titulaires du baccalauréat et à ceux qui ont obtenu l'équivalence ou la dispense de ce grade en justifiant d'une qualification ou d'une expérience jugées suffisantes ». A partir d’aujourd’hui, si vous n’avez pas d’affectation à la fin de la procédure Parcoursup, vous pouvez donc tenter cette solution, en expliquant par un courrier (avec recommandé et accusé de réception) ce qui s’est passé, en détaillant votre demande de formation. Bien entendu, vous pouvez exiger de connaître les raisons de votre non-affectation. En revanche, si cette solution aboutit, il est possible que vous vous retrouviez dans un cursus où il reste encore des places, c'est-à-dire que vous ne l’aurez pas choisi… il risque donc de vous déplaire.

L’autre solution éventuelle est d’avoir recours à la justice en saisissant le tribunal administratif. Sous quel prétexte ? Le fait que votre manque d’affectation ne soit pas justifié, par exemple. Vous n’avez pas forcément besoin d’un avocat pour effectuer cette démarche, mais sachez que la procédure administrative est compliquée, parfois longue. Le recours à un avocat pourrait vous aider à y voir plus clair, si vraiment vous tentez cette solution.

➜ À voir aussi : Universités : Frédérique Vidal annonce la création de 10 000 places supplémentaires

 

Accepter de ne pas avoir d’affectation avec Parcoursup et profiter d'une année de césure

Le fait de se retrouver sans affectation est difficile pour les jeunes. Au point que certains sans affectation se rendent quand même à des cours magistraux dans les universités, avec l’espoir d’y trouver officiellement une place, comme le raconte un reportage publié sur BFMTV.com.

Autre solution proposée par le Huffington Post : envisager ce refus de Parcoursup comme la possibilité d’avoir une année de césure que vous pourrez mettre à profit. Bien sûr, cette décision ne doit pas être prise avant que vous soyez certain de n'avoir plus aucune possibilité d'accéder à une formation. Vous pouvez choisir d’aller dans des établissements privés (qui proposent des BTS), ou pourquoi pas de suivre des cours par correspondance… ou même de faire un service civique ! Vous pouvez également utiliser cette année pour réfléchir à votre projet professionnel, le redéfinir, chercher ce dont vous avez vraiment envie. Vous pouvez aussi choisir de prendre une véritable année sabbatique, en partant à l’étranger (en tant que personne au pair) ou en trouvant un job.

Dans tous les cas, ne vous dites pas que cette année est perdue et ne servira à rien, au contraire. A terme, selon vos choix, elle pourrait même être valorisée sur votre CV… et vous ouvrir grand les portes de certaines formations à la rentrée prochaine.

➜ À voir aussi : Parcoursup : « Il n'y a pas lieu de cultiver des angoisses sur ce sujet », selon Jean-Michel Blanquer