Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2018

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Que faire après un échec au Code de la Route ?

Que faire après un échec au Code de la Route ?

Un échec au Code de la Route peut être source de panique ou d’énervement, deux choses qui ne sont absolument pas productives pour réessayer. Voici donc quelques conseils pour bien réagir en cas d’échec au Code de la Route.

Publié le 29 Mai 2017 à 17h00 | | 0 avis

Que faire après un échec au Code de la Route ?

Quelles peuvent être les raisons de l'échec ?

Ce n’est pas le moment, ce n’est pas agréable, et pourtant : pour surmonter son échec au Code de la Route, il faut impérativement comprendre pourquoi. Et donc, faire un certain travail d’introspection pour voir ses erreurs. De nombreux indices peuvent aider à comprendre : nombre de fautes, état de stress à l’examen, confiance face aux questions… Voici les principales raisons possibles d’un échec au Code de la Route :

  • La préparation : normalement, après le Code de la Route, vous devriez pouvoir juger honnêtement si vous étiez suffisamment préparé. L’épreuve vous a-t-elle paru difficile ? Répondiez-vous rapidement aux questions ? Les questions techniques étaient-elles un problème ? Peut-être que vous n’aviez simplement pas assez travaillé.
  • Les révisions de dernière minute : les dommages qu’elles peuvent causer sont sous-estimés, surtout si vous avez entamé vos révisions principales trop tard. En vous gavant d’informations à la dernière minute, vous courrez le risque de tout mélanger, et cela peut causer votre échec.
  • L’excès de confiance : difficile à détecter, car il faut du recul sur soi-même, prendre l’examen comme étant facile et acquis peut également avoir causé votre échec. Si vous répondiez très rapidement aux questions, que vous aviez l’impression de vous ennuyer mais que vous avez tout de même échoué, il y a un travail a réaliser de ce côté-là.
  • La panique : beaucoup plus facile à repérer, bon nombre d’examen sont échoués parce que le candidat, bien que préparé, cède à la panique. Le travail sera donc essentiellement à faire sur soi-même, pour ce genre de cas.
  • L’erreur bête : durant l’examen, il est possible de faire des erreurs bêtes qui ont le potentiel de ruiner intégralement l’épreuve. La plus commune est le décalage accidentel des actions, où le boîtier aura à chaque fois pris votre réponse à la question précédente ou suivante au lieu de la bonne.
  • La malchance : la plus rageante, mais la plus facile à pallier, lorsque l’on rate son code à un ou deux points près. Ne vous énervez pas, c’est pénible mais cela signifie aussi que vous êtes proche du but !

➜ Retour au dossier : Réussir le Code de la Route

 

Comment retenter sa chance au code de la route ?

La solution universelle pour tout ces cas de figure est bien évidemment le travail, en refaisant de nouvelles sessions d’exercice. L’important, c’est la régularité : durant la période avant l’examen suivant, il faut se donner un rythme, et si vous n’avez pas le temps d’aller fréquemment à l’auto-école, faîtes des tests via Internet. Il faut s’astreindre à un rythme régulier. De plus, la priorité est de se concentrer sur ses faiblesses, les tests Internet permettent des entraînements spécifiques thème par thème, servez-vous en !

Pour votre attitude et votre mental, n’hésitez pas à faire des exercices de relaxation, et éventuellement à prendre des tisanes. Ensuite, prenez-bien le temps pour chaque question, donnez-vous un temps précis pour choisir la réponse et un pour la valider (choisir au mois une possibilité 6-7 secondes avant la fin et la valider 3 secondes avant la fin semble souvent un bon compromis). Enfin, ne vous préoccupez que de l’instant présent, sans stresser.

➜ À voir aussi : Comment tester son Code de la route ?

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis