Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2018

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

BEP 2018 : Quelles formations après un BEP en ...

BEP 2018 : Quelles formations après un BEP en poche ?

Etape clé mais non obligatoire avant d'obtenir votre bac professionnel, le BEP vous permet d'évaluer vos acquis, et de penser votre orientation. Que faire après ? Du Bac+1 au Bac+5, de nombreuses voies sont accessibles. Tour d'horizon.

Publié le 09 Juin 2017 à 15h38 | | 2 avis

BEP 2018 : Quelles formations après un BEP en poche ?

Le BEP est un diplôme intermédiaire : il s'obtient en cours de formation du bac professionnel, à la fin de la première année. Depuis sa réforme en 2009, le bac pro s'obtient en trois ans au lieu de quatre après la classe de 3e, pour les scolaires et les apprentis. Le brevet d'aptitudes professionnelles atteste l'acquisition de compétences mais n'est pas obligatoire pour réussier le bac pro.

 

Vie active ou poursuite d'études ?

Sachant que le BEP est une étape du Bac pro, il est logique de continuer ses études pour obtenir le diplôme du Bac professionnel. Ainsi, la plupart des bacheliers professionnels entrent directement dans la vie active, objectif premier de ce diplôme conçu pour l'insertion professionnelle.

Cependant, un quart des diplômés poursuit des études supérieures, principalement en BTS ; mais cetains optent pour une formation complémentaire d'un an (MC, FCIL, CS). Il est également possible de se former dans un CFA (centre de formation d'apprentis) par l'apprentissage, via une formation en alternance.

Posez-vous donc les bonnes questions sur votre orientation : entrer dans la vie active, continuer de se former, se spécialiser, devenir apprenti en rthme alterné... Le choix est vaste !

 

Bac+1 après le BEP

Les mentions complémentaires ou MC

Une vingtaine de MC, d’un niveau équivalent au bac, sont accessibles sur dossier et se préparent en 1 an au sein d’un lycée professionnel ou d’un CFA (centre de formation d’apprentis). La MC se choisit dans le même champ professionnel que le bac pro.

Les formations complémentaires d’initiative locale ou FCIL

Elles se déroulent au sein d’un lycée professionnel ou d’une école privée et ne débouchent pas sur des diplômes, mais sur des attestations ou des certificats d’école. Ces spécialisations répondent à un besoin de qualification, par exemple : FCIL secrétariat médical, après un bac pro secrétariat ; FCIL accueil et service de la clientèle anglophone, après un bac pro restauration.

Les certificats de spécialisation ou CS

Les CS agricoles s’adressent aux titulaires d’un bac pro dans les secteurs de l’agriculture ou de l’agroalimentaire. Ils attestent de compétences variées (comptabilité, vente, conseil...), utiles aux professionnels de l’élevage, de l’exploitation agricole ou encore de l’aménagement paysager. La formation se déroule en lycée agricole, en CFA (centre de formation d'apprentis) ou en école, souvent sous contrat d’apprentissage. Attention : certains CS ne sont accessibles qu’après un BTSA (bac+2).

 

Bac+2 ou +3 après le BEP

BTS ou BTSA

Il y a évidemment la possibililté d'effectuer un brevet de technicien supérieur (BTS ou BTS agricole) en lycée ou en école, acessible sur dossier scolaire. Si certains préparent ce diplôme sous statut scolaire, une bonne partie d'entre eux choisit de se former sous contrat d'apprentissage ou de professionnalisation via l'alternance. L’accès à la formation se fait toujours sur dossier scolaire. Attention : certaines formations ne sont pas accessibles aux bacheliers pro.

Diplôme des métiers d'art (DMA)

Le DMA se prépare dans le cas où le bachelier pro en artisanat et métiers d’art a un bon dossier (résultats scolaires et travaux artistiques personnels). Les établissements sont rares.

Écoles spécialisées

Les milieux de la santé ou du social sont plus accessibles aux BEP car elles n’exigent pas le bac, mais recrutent sur concours. C'est le cas de nombreux diplômes d’État (aide-soignant, auxiliaire de puériculture, moniteur-éducateur, aide médico-psychologique...). Nombre d'écoles formant en 2 ou 3 ans recrutent sur concours post bac, mais axent leur sélection sur les compétences dans les matières générales (français, maths, langues...).

➜ À voir aussi : Conseils pour vos fiches de révision du BEP 2018

 

Bac+5 après le BEP

Université : IUT

Très sélectifs, les IUT (instituts universitaires de technologie) ne comptent parmi leurs rangs que 0,6 % de bacheliers professionnels en 1re année. Pour ne pas décrocher, il faudra suivre une mise à niveau dans les disciplines principales. Il pourront décrocher leur DUT (diplôme universitaire de technologie) en 2 ans.

Université : licence générale

Pas de sélection à l'entrée pour les licences à l'université. Il est important, cependant, de garder en tête que les cours sont très théoriques et éloignés de ce qui est enseigné en lycée professionnel. Des mises à niveau ou prérations de licences sont destinés aux bacheliers pro et techno. Près de 8% des bacheliers pro s’inscrivent en licence générale. 

➜ À voir aussi : Tous les Coefficients des épreuves du BEP 2018

Les avis sur cet article
Qqun qui l\\\'a fait

20 / 20

Le BEP peut être demandé par certains rectorats pour autoriser l'inscription en Bac Pro 2 ans après une 2nd GT
Par

Qqun qui l\\\'a fait

- le 17 Juillet 12h35
ll

4 / 20

ça sert à rien
Par

ll

- le 18 Janvier 14h03
Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis