Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2018

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Le BAFA : "une expérience pertinente pour son ...

Le BAFA : "une expérience pertinente pour son futur professionnel"

Chargé de communication et de projets événementiels et culturels pour des théâtres et des associations pour la région Rhône-Alpes, Nicolas Satre enfile son nouveau costume de formateur bafa pendant les vacances scolaires. Pour lui, la motivation du candidat doit être très forte. Entretien.

Publié le 14 Mai 2014 à 16h40 | | 0 avis

Le BAFA :

Formateur bafa pour l’ufcv

Nicolas Satre a obtenu son bafa en 2005 lorsqu’il était encore lycéen et a effectué ses 2 formations (stage théorique et approfondissement) au sein de l’ufcv. Le choix de devenir formateur pour l’ufcv s’est imposé naturellement pour Nicolas : " L’ufcv est une association nationale reconnue d’utilité publique et a des valeurs intéressantes comme le fait d’être engagé à la personne. L’ufcv organise des séjours de vacances adaptés pour les enfants et adultes en situation d’handicap mental ainsi que des cursus de formation et d’insertion ".

Il faut vraiment vouloir devenir animateur, vouloir transmettre quelque chose aux enfants pour mener à bien des animations et des jeux avec eux

Pour devenir formateur bafa il faut bien évidemment avoir son bafa en poche mais également justifier d’une certaine expérience en tant qu'animateur. Nicolas est devenu formateur en 2010 ce qui lui a laissé 5 années pour se forger l’expérience nécessaire, "mais il n’y a pas de délai propre, on peut tout à fait devenir formateur quelques mois après avoir obtenu son bafa".

Retrouvez en images l'interview de Nicolas Satre au micro de digiSchool :


 

La motivation, maître mot du candidat au BAFA

La motivation est le plus grand atout à faire valoir pendant sa formation bafa selon Nicolas : "il faut vraiment vouloir devenir animateur, vouloir transmettre quelque chose aux enfants pour mener à bien des animations et des jeux avec eux". Le bafa ne doit donc pas être un choix par défaut et un manque de motivation va vite être décelé par les formateurs. Au contraire, si vous avez une forte envie d'apprendre et de transmettre un savoir aux enfants, cela sera un atout majeur pour votre formation et les formateurs sauront le mettre en avant dans leur compte rendu.

Cette motivation doit se forger dans les perspectives qu'ouvre la réussite du bafa : "être animateur, c'est pouvoir accéder à un réseau assez important d'animation, de direction, de centre de loisirs et de vacances pour avoir plus facilement un job durant l'été". Le bafa est une première étape dans les métiers de l'animation et offre pour les recruteurs un gage de sérieux et de compétences non négligeable. Même si vous ne vous orientez pas sur des métiers de l'animation, le bafa vous permettra d'accéder à de nombreuses offres pour des jobs d'été pour financer vos études par exemple.

You have an error in your SQL syntax; check the manual that corresponds to your MySQL server version for the right syntax to use near 'une expérience pertinente pour son futur professionnel"") AS score , ' at line 1