Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2019

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Yohan, directeur de camp : "Il ne faut surtout ...

Yohan, directeur de camp : "Il ne faut surtout pas hésiter à passer le BAFA"

Yohan Lagana, titulaire d'un Bac S depuis 2004 et du CAPEPS en 2012, est aujourd'hui professeur d'éducation physique et sportive en région parisienne. Il est également directeur du Loisir Sport Organisation (LSO), un centre de vacances à La Tour-du-Pin (38) qu'il a intégré en 2003 comme simple aide animateur. Ce professeur d'EPS nous fait vivre de l'intérieur le fonctionnement d'un camp de vacances. 

Publié le 06 Mai 2014 à 17h01 | | 0 avis

Yohan, directeur de camp :

Comment êtes-vous devenu directeur d'un camp de vacances ?

J'ai commencé comme aide animateur au LSO (Loisirs Sport Organisation). J'ai pris beaucoup de plaisir dans ce centre. J'ai ensuite passé le BAFA pour devenir animateur. Avec les années, j'ai pris de l'expérience et je suis devenu directeur adjoint.

En 2012, le fait d'avoir le CAPEPS m'a donné l'équivalence bafd et je suis devenu directeur du centre

En 2012, le fait d'avoir le CAPEPS m'a donné l'équivalence du bafd et je suis donc devenu directeur du centre que je connais très bien, comme les ados et les familles avec qui je garde des liens très amicaux.


Présentez-nous votre camp, le LSO.

Le LSO a été créé à la fin des années 1980 par Jean Monnier. Le nombre d'enfant n'a cessé d'augmenter depuis. Sur les 2 dernières années, le LSO accueille en moyenne 250 enfants par an.

Le camp dure chaque année 4 semaines en juillet mais ça peut, en fonction du calendrier, terminer début Août. Les activités que nous proposons aux enfants sont très variées et ont toutes un aspect physique. Cela va de la natation au judo en passant par les arts du cirque, l'acrobranche, le rafting ou encore l'hydro-speed.

Nous proposons également des grands jeux comme les "Jeux Olympiques" et "Fort Boyard" ainsi et des veillées avec un thème particulier (casino, déguisement...).


 

Combien de personnes le camp emploie-t-il pour cet été ? Combien sont titulaires du BAFA ?

Pour l'été 2014 le LSO va employer 12 personnes, dont moi. Il y aura 7 personnes qui seront titulaires du bafa et les 5 autres seront soit stagiaires bafa, soit simplement aide-animateur.

Il faut juste faire attention à éviter les conflits, les moqueries ou les injustices que les ados peuvent ressentir  


Quand vous recrutez des personnes pour le camp, quelles qualités sont les plus importantes pour vous ?

Pour le recrutement, je recherche des jeunes motivés qui aiment le sport, qui aiment les ados et qui veulent s'investir dans le LSO pour revenir quelques années de plus. La stabilité de l'équipe permet aux ados de s'y sentir bien et de revenir.


 

Pouvez-vous nous définir le rôle d'un "BAFA" dans votre camp ?

Pour moi, un titulaire du bafa au LSO doit : être en forme, être disponible pour les ados, proposer des activités, être toujours à fond, savoir travailler seul ou en équipe en fonction des besoins et être prêt à recevoir des critiques, négatives ou positives, par la direction dans le but de s'améliorer.

Il doit toujours se dire qu'il ne faut pas faire plaisir au directeur mais bien aux ados. Le but est de les faire revenir, qu'ils se rappellent de ce centre comme le meilleur qui soit.


 

Quelles sont les principales difficultés quand on travaille avec des enfants ?

Franchement, des difficultés, il y en a très peu. Il faut juste faire attention à éviter les conflits, les moqueries ou les injustices que les ados peuvent ressentir. Quelquefois, les ados savent cacher leur mal-être et il faut être à leur écoute pour le repérer.

Quel plaisir de travailler avec des jeunes qui reconnaissent quand les animateurs donnent tout


Enfin, quels conseils donneriez-vous à ceux et celles qui voudraient passer le BAFA et travailler avec des enfants ?

Les conseils que je pourrais donner aux futurs candidats du bafa sont les suivants : prenez du plaisir en animant, c'est la base pour que les enfants s'amusent et se sentent bien. Il faut également tout faire pour éviter les conflits pour avoir une ambiance de travail qui permet aux ados de s'épanouir.

Il ne faut surtout pas hésiter à passer le bafa, il est vrai que ça coûte cher et financièrement c'est moins rentable que de travailler à l'usine, mais quel plaisir de travailler avec des jeunes qui reconnaissent quand les animateurs donnent tout.

Crédit image : © paylessimages - Fotolia.com

You have an error in your SQL syntax; check the manual that corresponds to your MySQL server version for the right syntax to use near 'Il ne faut surtout pas hésiter à passer le BAFA"") AS score , ' at line 1