Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2018

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Résultats du bac 2014 : les anecdotes de la r...

Résultats du bac 2014 : les anecdotes de la rédac'

Le baccalauréat, c’est bientôt. Vous n’y pensez sûrement pas encore, mais après l’examen il y a les résultats et les anecdotes qui viennent avec. La rédaction vous raconte les siennes pour vous aider un peu à vous détendre.

Publié le 27 Mai 2014 à 09h30 | | 0 avis

Résultats du bac 2014 : les anecdotes de la rédac'

Des souvenirs de l’épreuve

On a tous cette idée du baccalauréat comme d’un examen sérieux où tout est paramétré au millimètre et où rien d’inattendu ne peut arriver. En réalité, personne n’est à l’abri d’un surveillant en retard, d’un petit problème de procédure ou d’une panne d’inspiration.

Etienne, lui, a été victime d’une panne tout court : « J'ai dormi 30 minutes pendant l'écrit de Français mais j’ai quand-même eu 12 ». Un cas pas si isolé que ça puisque Julien, lui, a dormi 30 minutes durant l’épreuve d’anglais. Il s’en est tiré moins bien et a écopé d’un petit 4. Mais le grand vainqueur de l’épreuve des dormeurs, c’est Quentin : « J’ai profité de l’épreuve de philosophie pour dormir environ une heure. Il faut dire que c’était une habitude en philosophie : je lisais l’intitulé, je m’endormais et je me mettais à écrire au réveil. Je pense que c’était pour me mettre davantage de pression et puis parce que 4 heures d’interro, c’est long ». Pour l’anecdote, chacun de ces amoureux du sommeil s’est retrouvé au réveil avec une mention Assez-Bien mais n’allez pas dire qu’on vous a conseillé de dormir durant l’épreuve : inutile de risquer un 7 coefficient 7 sur votre bulletin comme Quentin.

A plus forte raison qu’ils ont également avoué avoir eu de la « chance » à l’oral. Etienne raconte : « Pour l'oral de français, le prof a changé 2 fois de texte parce qu'il a vu à mon visage que ça me plaisait pas beaucoup ». Thomas, lui, n’a pas eu à demander : « J'ai eu le même texte à l'oral de français au bac blanc et au bac alors que les 2 étaient tirés au hasard ». Quentin a également eu beaucoup de chance : « Pour mon sujet d’allemand, j’ai eu un texte sur le mur de Berlin alors qu’on venait de fêter les 20 ans de la chute et que j’avais regardé Good Bye Lenin la veille avant de me coucher. J’ai toujours eu du mal à parler en allemand sauf ce jour-là. »

De son côté, Claire a tout simplement failli ne pas passer le bac : « Le surveillant ne me reconnaissait pas sur ma carte d'identité (je devais avoir 4 ans sur la photo). J'ai du appeler ma mère à la rescousse pour qu'elle m'apporte un autre document d'identité. Le surveillant m’a entretemps laissé passer l’épreuve sans problème pour ne pas me pénaliser. »


Découvrir le résultat

« Je ne me trouvais pas sur les listes de résultats mais je ne regardais pas au bon endroit » raconte Thomas. Une erreur que n’a pas pu faire Hugo : « J'ai voulu attendre d'aller au lycée pour connaître mes résultats histoire d’avoir un peu de surprise mais c'était sans compter sur ma mère qui actualisait 20 fois par minute le site de l'académie et qui m'a appelé directement dans la foulée ». Du côté de Justine, la route était obligatoire : « Je bossais à Avignon et je terminais à 17h30. Les résultats du Bac 2014 étaient affichés à 18h à Arles qui est situé à 45 minutes de route d’Avignon. Ne me demandez pas comment mais je suis arrivée à l'heure [elle sourit]. Les résultats ont finalement été affichés à 18h30 [elle sourit moins]». Pour Pauline aussi il fallait se déplacer au lycée : « Je vivais dans un bled paumé au fond de la campagne. En 2005, on n’avait même pas l'ADSL donc j'ai dû aller au lycée pour constater de mes propres yeux que j'étais bonne pour 2 jours de bachotage supplémentaires. J’étais dépitée mais finalement j’ai eu 17 à mes oraux. J’ai fait la fête tout l’été suivant ».


Fêter le résultat

Du côté d’Etienne, la joie était aussi de mise « Quand j'ai su que j'avais mon bac j'ai tout de suite fait un plongeon dans ma piscine ». Quentin, lui, a pu se vanter comme il se doit : « On n’arrêtait pas de s’engueuler avec ma mère. Elle me disait ‘Tu fous rien comme boulot, t’auras pas ton bac’ ! Et à chaque fois, je lui répondais que je réussirais. J’ai découvert quand j’ai eu mon bac que ma mère avait sa méthode particulière pour inciter les gens à bosser ». Allison, elle, a été invitée avec son professeur à aller boire un coup avec une partie de la classe mais personne n’a brûlé ses cours. Ce qu’Hugo a fait dans sa cheminée. Julien, plus prudent, les a rangés dans le grenier.


Supplément bonus

Et quoi de mieux pour célébrer le bac que de célébrer son anniversaire et sa réussite à l’examen du permis comme Allison ou Justine ? Obtenir ce qu’on a parié avec ses parents. Ce qui n’est malheureusement pas arrivé à Brett : « On avait parié une Porsche mais je me suis fait arnaquer, j’avais oublié qu’on était pauvres ! » (la véracité de ce propos reste à prouver). Maintenant au boulot, vos épreuves puis vos souvenirs vous attendent.

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis