Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2018

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Ce qu'il fallait répondre au Bac L de Philosop...

Ce qu'il fallait répondre au Bac L de Philosophie [En Direct]

Les thèmes tombés ce jeudi 15 juin au matin, à l'épreuve de philosophie du Bac Littérature 2017, sont les suivants : Connaissance, Droit et Egalité. Retrouvez les éléments qu'il fallait mettre dans vos copies pour chacun des sujets donnés, soit deux dissertations et une explication de texte de J.-J. Rousseau.

Publié le 15 Juin 2017 à 13h00 | | 0 avis

Ce qu'il fallait répondre au Bac L de Philosophie [En Direct]

Ce matin, les élèves de Terminale Littéraire de toute la France passaient leur épreuve tant redoutée de philosophie, pendant les 4 heures qui ont marqué le début du marathon du Bac. De coefficient 7, c'est une matière à ne pas négliger pour réussir le Baccalauréat car elle pèse lourd dans le prisme des matières de l'examen. Notre professeur de philosophie à digiSchool vous délivre des éléments clés qu'il fallait intégrer à vos copies, à travers les trois corrigés qu'il a pu rédiger en temps réel aujourd'hui.

 

Retrouvez le live de notre professeur de philosophie pour corriger avec vous les sujets de philo au Bac L tombés ce matin :

 

Sujet 1 : Suffit-il d’observer pour connaître ?

Ce sujet, «Suffit-il d’observer pour connaître», a trait à une notion classique du programme de terminale L, théorie et expérience, faisant partie du grand domaine "La raison et le réel". C’est un sujet épistémologique, qui a trait à la connaissance en général.

Ici, il s’agit ni plus ni moins que de se demander si la connaissance se trouve dans l’expérience (l’observation, la perception), si l’expérience suffit, ou s’il n’y a pas besoin d’un quelconque recours à la théorie pour faire aboutir cette connaissance.

Attention à ne pas faire de hors sujet et à ne pas dire d’emblée, même si on le pense, que l’expérience est absolument inutile à la connaissance. Le sujet en effet suppose qu’elle est nécessaire, mais invite à se demander jusqu’à quel point...

Proposition de plan

I. Oui, il semble qu’il suffit d’observer pour connaitre

1. Observer, pour un premier rapport au monde

2. L’empirisme ou l’observation / l’expérience comme nécessaire et suffisante à la connaissance

II. Mais l’observation au sens strict ne suffit pas, elle doit être imprégnée d’analyse. De l’expérience à l’expérimentation

1. La perception seule source d’erreurs

2. Expérience et expérimentation

III. Les dangers de considérer l’observation comme suffisante à la connaissance

1. Dépasser les apparences

2. De plus, une observation pure est impossible à avoir

Télécharger Corrigé 1 - Bac L 2017

 

Sujet 2 : Tout ce que j’ai le droit de faire est-il juste ?

Ce sujet, «Tout ce que j’ai le droit de faire est-il juste?» a trait à un couple de notions classique de terminale L, le droit et la justice, intégré au grand domaine de la politique. C’est ici un sujet à dimension pratique, puisqu’il s’agit d’interroger les rapports entre l’action et sa légitimité, sa justice. Le mot clef du sujet ici est “tout”, ce qui signifie que ce qui est questionné ici c’est l’adéquation absolue entre le droit de fairequelque chose, et le fait que cette action soit juste. Autrement dit, mon droit d’agir est-il subordonné à la justice, se limite-t-il à elle, ne peut-il pas la dépasser? On note la dimension totalisante du sujet... qui est ce sur quoi il faut problématiser

Proposition de plan

I. Oui, il apparaît bien que tout ce que j’ai le droit de faire est juste

1. Le droit, fondement de la justice

2. Les lois, donc, cadres de nos actins justes

II. Néanmoins, ce serait exagéré d’affirmer cela, car bien de nos actions légales sont injustes

1. Droit positif contre droit naturel

2. La désobéissance civile

III. Le risque de borner le juste au droit... c’est de faire des actions injustes entoute impunité, et c’est banaliser le mal...

1. Risque n°1 : Faire des actions injustes en toute impunité

2. Risque n°2 : Banaliser le mal

Télécharger Corrigé 2 - Bac L 2017

 

Sujet 3 : Explication de texte de J.-J. Rousseau

L'extrait de texte portait sur le "Discours sur l’origine et les fondements de l’inégalité parmi les hommes" de Jean-Jacques Rousseau.

Ce texte de Rousseau a trait à plusieurs notions classiques du programme de terminale L, “la culture”et “la société”(la dernière faisant partie du grand domaine la politique”).Il s’agit d’un texte allant à l’encontre des idées du Contrat social, qui livre ici une critique de la société et de la culture, comme aboutissant à une dégradation de la vie humaine. La société, selon Rousseau, est emprunte.

1) Situation du texte

Dans ce texte, extrait du livre Discours sur l’origine et les fondements de l’inégalité parmi les hommes, Rousseau...

2) Thème du texte

s’intéresse aux conséquences de la vie sociale sur l’humanité en général.

3) Problème du texte

Ce texte met en lumière un réel paradoxe: alors que l’entrée en société, le contrat social, donne une vision ultra positive de la sortie de l’état de nature (égalité entre les hommes cadrée par les lois), concrètement, si l’on se jauge sur le bonheur des individus, la société a des effets plus que négatifs et amène au malheur. Comment donc sortir de cela ?

Proposition de plan

II. Un constat : une vie malheureuse due à la société alors que le bonheur est dans la nature

II. Explication de ce constat : l’orgueil des hommes à l’œuvre

Télécharger Corrigé 3 - Bac L 2017


A consulter pour réussir ton BAC 2017 :

Sujets Probables Dates du Bac Corrigés du Bac

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis