Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2018

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Le dispositif « meilleurs bacheliers » modi...

Le dispositif « meilleurs bacheliers » modifié par Parcoursup

Depuis 2013, le dispositif "meilleurs bacheliers" permet à ces derniers d'accéder à des filières sélectives d'enseignement supérieur publiques. Celui-ci a été créé à l'époque d'APB et le gouvernement a décidé de l'adapter à Parcoursup.

Publié le 22 Juin 2018 à 10h30 | | 0 avis

Le dispositif « meilleurs bacheliers » modifié par Parcoursup

 

Les meilleurs bacheliers auront accès à tous les établissements d'enseignement supérieur publics

Lorsque la loi qui met en place ce dispositif "meilleurs bacheliers" est votée en 2013, seulement 10 % d'entre eux de chaque lycée sont concernés. On leur accorde des places uniquement dans les établissements sélectifs publics comme les BTS, les DUT, les Grandes Ecoles etc. En 2015, le gouvernement Valls élargit ce droit aux 15 % de meilleurs bacheliers de chaque lycée. Il leur donne aussi une place assurée dans les filières non-sélectives en tension, c'est-à-dire celles où il y a beaucoup plus de candidats que de places. C'est une façon d'éviter que les très bons élèves n'obtiennent pas la filière de leur choix, ou qu'ils se retrouvent sans affectations, à cause du tirage au sort. Un décret de l'actuel gouvernement, écrit le 18 mai 2018 et publié au Journal Officiel deux jours plus tard, étend ce droit à toutes les formations non-sélectives. En effet, avec le dispositif Parcoursup, toutes les formations deviennent de facto sélectives. Ainsi, il n'y a plus de raison de faire de différence.

➜ À voir aussi : Pourquoi le bac existe-il ?

 

Une aide pour les élèves de lycées peu côtés

Le gouvernement, en faisant ce geste, cherche à calmer les différentes polémiques autour de Parcoursup. Notamment celle qui veut que les élèves issus de lycées ayant mauvaise réputation soient discriminés. Vraie ou fausse, cette idée a la peau dure. Valérie Sipahimalani, secrétaire générale du SNES (Syndicat National des Enseignements de Second degré) admet elle-même, sur le site Café pédagogique, que ce dispositif a du bon : « La mesure a permis à des élèves de lycées peu côtés d'accéder à des formations souhaitées ». Ce décret entérine définitivement la sélection dans l'accès à l'enseignement supérieur. Et ce, de façon officielle. Alors même que Frédérique Vidal, la ministre de l'Enseignement supérieur,  assurait encore en avril dernier qu'il n'y avait pas de sélection. Il s'agit aussi, sans doute, d'encourager les lycéens à réussir leur bac. Nombreux sont ceux qui sont démotivés par le fait qu'ils sont sur liste d'attente. Ils arguent que cela les détourne de leur bac et les déconcentre. C'est une mesure d'apaisement, tout comme la décision de mettre entre parenthèse Parcoursup pendant la période du bac.

➜ Voir le dossier : Bac 2018 : toutes les infos !

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis