Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2019

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Le bac d'il y a dix ans ressemblait-il à celui...

Le bac d'il y a dix ans ressemblait-il à celui d'aujourd'hui ?

Ça y est, le bac a démarré, charriant avec lui sa cohorte de candidats angoissés et de profs concentrés sur les copies à corriger. Pour certains membres de la rédaction, le bac remonte déjà à dix ans ! Est-ce que le bac a beaucoup changé pendant ce laps de temps ? Plutôt, oui.

Publié le 18 Juin 2018 à 17h40 | | 0 avis

Le bac d'il y a dix ans ressemblait-il à celui d'aujourd'hui ?

Pour commencer, sachez qu’il y a dix ans pile, on passait déjà l’épreuve de philo. Evidemment. Note personnelle : je me souviens parfaitement de mes quatre heures d’épreuve, qui étaient aussi notées coefficient sept. A l’époque, j’avais choisi le commentaire de texte, un extrait de Sartre. Les sujets de dissertation étaient tous à thème scientifique et n’avaient rien à voir avec ce qu’on avait étudié dans l’année. Le phénomène s’est reproduit plusieurs fois au cours des années suivantes. Pour le bac 2018, en revanche, la filière L a eu droit à quelques belles choses. « La culture nous rend-elle plus humain ? » J’aurais adoré écrire là-dessus. D’ailleurs, si vous voulez mon avis sur ce sujet, un membre de la rédaction l’a recueilli – parmi d’autres – dans l’article ci-dessous.

➜ À voir aussi : L'avis de la rédaction sur les sujets de philo

Mais venons-en au fait : le bac d’il y a dix ans, ça ressemblait à quoi ? Petits points de comparaison.

 

On révisait avant tout sur du papier : les profs sur Youtube n’existaient pas…

On n’avait pas non plus d’applis, d’ailleurs. Chose qui vous semble inconcevable maintenant, étant donné que vous révisez avec les lives des professeurs de digiSchool ou vos youtubeurs préférés (au hasard, Cyrus North pour la philo et Les Revues du Monde pour l’Histoire). Ah, et les applis bien pratiques sur vos portables, c’est récent : nous, on en était encore au stade des téléphones à clapet. Les premiers iPhones datent de 2017, et étaient à l’époque considérés comme un produit de luxe qu’aucun de nous n’avait les moyens de s’acheter.

Il y a dix ans, youtube nous servait à regarder des clips. Vos Youtubeurs préférés n’étaient pas encore sur la plateforme – et pour certains, ils étaient encore des enfants. Notre méthode pour réviser était artisanale : on relisait nos cours sur papier, certains lycéens faisaient des fiches de révision et utilisaient des surligneurs fluos.

➜ À voir aussi : [EN DIRECT] Bac, jour 1 : ça commence avec la Philo et le Français !

 

…les réseaux sociaux non plus

Aujourd’hui, ça vous semble inenvisageable de vivre sans Twitter, Snapchat ou encore Facebook. (Je dis « ou encore » parce qu’il semble que les ados ne soient plus le cœur de cible du réseau créé par Mark Zuckerberg.) Impossible de ne pas partager votre angoisse avant les épreuves, ou votre soulagement en en sortant sur votre réseau préféré. En 2008, Twitter existait depuis très peu de temps, et Facebook débutait à peine – il m’a fallu attendre d’être à la fac pour voir les gens de ma promo commencer à l’utiliser. Il y a dix ans, en revanche, on avait MSN pour papoter jusqu’à des heures indues avec nos amis.

➜ Voir le dossier : Bac 2018 : toutes les infos !

 

Les maths étaient au programme de 1ère L

Aujourd’hui, ce n’est plus le cas (et c’est parfaitement injuste). Il y a dix ans, les maths faisaient partie des enseignements obligatoires pour les 1ère L. Comme tous les élèves de ma classe, je suis arrivée à l’épreuve armée d’une règle, d’un compas, d’une équerre et d’une calculatrice (où j’avais maladroitement enregistré mes formules à retenir, sur le conseil des professeurs). Une telle chose paraîtrait surréaliste à la plupart des élèves de 1ère L de 2018. Ceux qui veulent faire spécialité maths le peuvent, mais la matière a définitivement cessé d’être obligatoire. Tant de souffrances endurées pour que vous ayez un meilleur bac…