Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2018

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

« J'ai beau être bonne élève, APB me stress...

« J'ai beau être bonne élève, APB me stresse »

Marina, 17 ans, est lycéenne en région parisienne. Bonne élève depuis toujours, Marina n’a jamais eu de véritables soucis en cours. Elève sérieuse et appliquée de Terminale ES, elle avoue pourtant stresser au vu des échéances de la procédure APB.

Publié le 20 Février 2014 à 12h05 | | 0 avis

« J'ai beau être bonne élève, APB me stresse »

apb 2014


Trouver le métier de ses rêves...

« D’abord il faut réfléchir à un métier qui nous plait et nous correspond. Et à 17 ans c’est difficile de se projeter si loin » témoigne, anxieuse, Marina. Même si la jolie brune a une idée du secteur dans lequel elle aimerait faire carrière, à savoir le journalisme, elle hésite encore sur la facette de ce métier qui l’intéresserait réellement.

« Web ? Presse écrite ? Radio ? Je ne sais pas trop encore ce qui me correspond le plus. J'aimerai avoir encore un peu de temps pour choisir » s’inquiète la lycéenne.


... puis la formation pour y parvenir !

Et puis une fois la profession de ses rêves choisie, il faut encore trouver la formation qui permettra d’atteindre ce rêve. Prépa hypokhâgne ? Faculté de lettre ? Ecole de journalisme ? La liste est longue et toutes ces formations post-bac ne font pas partie de la procédure APB.

Si les inscriptions au sein des cursus de prépa et les licences universitaires passent par le portail admission post-bac, ce n’est pas le cas des grandes écoles privées qui mettent en place un système de recrutement en interne.


Se renseigner

Alors dans toute cette pagaille, Marina est angoissée. « Et ce ne sont pas mes parents, qui entendent parler d’APB sans vraiment comprendre de quoi il s’agit, qui vont me rassurer et m’apaiser. Eux aussi savent qu’il ne me reste plus qu’un mois pour entrer mes vœux sur le portail APB et cela les stresse » raconte la lycéenne.

Mais heureusement, la lycéenne est bien entourée. « Entre mes copines qui sont allées au salon APB, certains de mes professeurs qui répondent volontier à mes questions sur la procédure APB et les nombreux articles qu’on peut trouver sur Internet, je pense que je vais m’en sortir » se rassure Marina.

La lycéenne passera donc une partie de son weekend sur le portail APB pour entrer et hiérarchiser ses vœux d’orientation post-bac. Et tant pis, si elle doit passer moins de temps sur sa dissertation de sciences économiques et sociales à rendre pour lundi ! « APB et mon orientation seront prioritaires sur la préparation du bac » sourit la jeune étudiante !

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis