Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2018

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Le Bac 2014 a du mal à évoluer au cours des a...

Le Bac 2014 a du mal à évoluer au cours des années

Ce matin, 686 907 candidats au baccalauréat 2014 passent la fameuse épreuve de philosophie. Mais aujourd'hui, le ministère de l'Education se pose encore des questions par rapport au coût et à la valeur de cet examen national.

Publié le 16 Juin 2014 à 11h05 | | 0 avis

Le Bac 2014 a du mal à évoluer au cours des années

Désigné comme un véritable "monument historique" en France par les ministres, le bac a encore du mal à évoluer au fil des années. Une réforme de cet examen est-elle véritablement possible ? 

Le Bac 2014, un diplôme qui coûte cher !

Petit rappel : en 2013, ce diplôme avait coûté à l'Etat près de 80 euros par élève. Ce prix comprend l'indemnisation des intervenants, leur rémunération ainsi que les frais d'organisation. Cette année, le coût du bac 2014 par candidats s'élève à 80,7 euros, soit 70 centimes de plus qu'en 2013. Au total, l'Etat a déboursé près de 53 millions d'euros en 2014. Le bac mobilise cette année près de 170 000 correcteurs qui vont devoir corriger 4 000 000 copies. Les correcteurs sont rémunérés 5 euros par copie et 9,50 euros de l'heure pour les oraux. 

En plus de son coût exorbitant, il semblerait que le diplôme du baccalauréat n'ait plus la même valeur certificative qu'avant. Chaque année le nombre de candidats qui obtiennent leur bac sont de plus en plus nombreux. 


Les objectifs de la réforme du lycée de 2010 n'ont pas été atteints 

La réforme du lycée de 2010 prévoyait d'accompagner au mieux les lycéens dans leur parcours scolaire et d'adapter le lycée aux évolutions de son époque. Qu'en est-il aujourd'hui ? En ce qui concerne le rééquilibrage des séries à l'intérieur de chaque voies, les objectifs n'ont pas été atteints. 

En effet plus de la moitié des candidats qui passent cet examen sont en série scientifique. La série littéraire, elle ne rassemble que 16% des candidats et 32% pour la série économique et sociale précise LesEchos.fr. "La volonté de promouvoir la série littéraire se heurte encore à l'imaginaire de toute une société autour de cette série scientique", confie Florence Robine, directrice générale de l'Enseignement scolaire au ministère de l'Education, aux Echos.fr

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis