Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2018

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Inscriptions à la fac : le côté obscur d'APB

Inscriptions à la fac : le côté obscur d'APB

Depuis le 20 mars, 667 000 lycéens ont terminé d'inscrire leurs voeux sur le portail d'Admission Postbac pour la rentrée 2014. Parmi eux un grand nombre ont choisi de suivre une formation à l'université en pensant être admis à coup sûr...

Publié le 14 Avril 2014 à 11h27 | | 0 avis

Inscriptions à la fac : le côté obscur d'APB

L'université est officiellement ouverte à tous, et ne dispose pas, en théorie, de sélection à l'entrée. Il y a cependant un petit bémol. Il se peut parfois que certaines formations ne puissent pas accueillir tous les futurs bacheliers. Dans ce cas l'université doit procéder à une sélection pour trier les candidats

digiSchool média vous livre les critères de sélection de certaines facultés. 

 apb 2014

Le fameux critère géographique 

Sur le site d'Admission Postbac, en choisissant leurs formations, les lycéens pensent qu'ils peuvent s'inscrire partout en France. Ce n'est en réalité que l'illusion APB. Les lycéens sont prioritaires dans le choix d'une université, dans l'académie où ils ont passé leur bac. 

Par exemple, les facs en Ile-de-France privilégient les lycéens parisiens. En raison de leur prestige les universités parisiennes croulent sous les candidatures. Elles sont donc dans l'obligation d'en rejeter un certain nombre, au grand dam des jeunes provinciaux, plus nombreux que jamais à vouloir s'inscrire dans la capitale. Ils ne représentent que 17% des étudiants à Paris alors qu'ils étaient au départ plus du double à vouloir s'y inscrire. 

Les facs des autres régions restent plus souples même si elle recrutent également en priorité les étudiants de leur académie. Par exemple, les jeunes de Grenoble pourront s'inscrire facilement dans une université à Lyon, et vice versa.


Les filières sélectives

Certaines formations à la fac sont plus demandées que d'autres et sont dans l'incapacité d'accueillir tout le monde, c'est le cas notamment des filières de sport, de sociologie, de psychologie, de droit, d'histoire ou encore d'audiovisuel. APB déclare classer les voeux des lycéens "sans autocensure, ni calcul quand aux chances d'être retenu". Mais lorsque la capacité d'accueil est insuffisante, les candidatures des étudiants sont tirées au sort.

L'accès aux doubles licences, pour les futurs bacheliers les plus motivés, se fait généralement sur dossier voire même sur entretien. Certaines de ces filières ne bénéficient pas de préinscription sur le site d'APB 2014, c'est l'université elle-même qui se charge du recrutement

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis