Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

APB : le gouvernement autorise la sélection pa...

APB : le gouvernement autorise la sélection par tirage au sort à L'université

Le jeudi 27 avril, le ministère de l’Éducation Nationale a publié une circulaire validant le tirage au sort pour désigner l’entrée à l’université de certains étudiants. Une décision qui fait polémique, dans un climat politique instable. Explications…

02 Mai 2017 à 17h30 | | 0 avis

APB : le gouvernement autorise la sélection par tirage au sort à L'université

Que dit la circulaire ministérielle du 27 avril ?

Comme beaucoup de circulaires du ministère, elle sert avant tout de rappel des règles existantes tout en corrigeant ou clarifiant un ou deux points. Celle-ci a cependant fait du bruit car elle touche un sujet très important : la sélection à l’université. La circulaire rappelle donc les détails selon lesquels les candidats seront sélectionnés dans les filières, et l’importance accordés à ceux-ci : lorsque les demandes d’inscriptions dépassent les capacités d’accueil, l’université prend d’abord en compte le critère géographique, puis l’ordre des vœux sur APB, puis, et c’est une nouveauté, la situation familiale.

La grande nouveauté, c’est qu’elle indique la position du gouvernement sur la manière de choisir en cas d’égalité malgré tout ces critères : les universités devront tirer au sort. Cette procédure concerne les filières souffrant de surpopulation et notamment celle de la santé, avec, en priorité sur cette question, la filière STAPS. Elle sera la plus touchée, accompagnée par les filières de droit et de psycho, mais de manière bien moins importante. La première année de médecine ne devrait pas être concernée.

➜ Revenir au dossier : Réussir l’Université

 

Pourquoi cette mesure fait-elle polémique ?

Cette mesure avait pour but de donner une réponse plus claire à des questions juridiques et logistiques, les filières concernées souffrant d’un nombre trop important de demandes et plusieurs tribunaux ont été saisis au sujet de refus d’étudiants qui auraient du être admis à l’université. Une question par conséquent complexe, et la réponse du ministère a suscité plusieurs critiques importantes :

  • La question de la forme : la mesure est une circulaire, pas un projet de loi ni même un arrêté, et est tombé à la fin du mandat présidentiel, entre les deux tours de l’élections. Les membres du ministère défendent qu’ils voulaient régler cette question avant la prochaine rentrée et ne pas laisser les universités dans l’incertitude ; les détracteurs critiquent le manque de valeur juridique de la décision, le fait qu’elle revienne après un projet d’arrêté vivement rejeté et durant une mauvaise période politique.
  • La question du fond : la mesure positionne le gouvernement sur un débat de fond qui alimente la question de l’éducation depuis longtemps. Elle est à la fois critiquée par ceux qui y voit une forme de sélection à l’entrée, ce qui irait contre les valeurs de l’université ; et par ceux qui souhaitent voir une sélection mais s’insurgent que ce soit au tirage au sort et non au mérite.

Certains responsables politiques ont d’ores et déjà décrété qu’ils abrogeraient la circulaire si les résultats électoraux le leur permettent, et la question de la valeur juridique fait encore débat. Une affaire à suivre donc.

➜ Tout savoir sur APB 2017 : La procédure étape par étape

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis