Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

5 raisons d'avoir un petit boulot à côté de ...

5 raisons d'avoir un petit boulot à côté de ses études

Les jobs étudiants peuvent être contraignants : s’ils permettent de payer les études, ils demandent d’adapter son emploi du temps et un grand investissement. Pourtant, ils permettent de se faire des contacts et d’acquérir des compétences professionnelles. Voici cinq bonnes raisons d'opter pour un petit boulot !

08 Février 2017 à 16h36 | | 0 avis

5 raisons d'avoir un petit boulot à côté de ses études

Dans une nouvelle tribune, Jean-Pierre Lehnisch (Président Directeur Général du Centre National Privé de Formation à Distance (CNFDI)) défend l’utilité des petits boulots. Et si son texte ne s’adresse pas à un public en particulier, il peut aisément s’appliquer aux étudiants. Il permet en tout cas de dégager cinq bonnes raisons pour lesquelles un petit job peut toujours vous être utile !

 

1. Vous gagnez un salaire

C’est bien la première raison pour laquelle vous optez pour un job étudiant, mais il est important de la rappeler. La rémunération d’un petit job peut vous aider à payer vos études, mais c’est aussi une grande source de satisfaction ! Et cela donne aussi un rythme particulier à votre vie : « On se lève le matin. On a des horaires à respecter. Il faut bien exécuter les tâches. Tout ceci est important », rappelle Jean-Pierre Lehnisch.

 

2. Votre travail est utile

Si une entreprise vous recrute pour un petit job, c’est qu’elle a besoin de vous. « C'est une tâche, même petite, qui est souvent indispensable dans l'entreprise concernée : caissier, livreur, veilleur etc… sont des tâches indispensables pour le fonctionnement de l'entreprise, ajoute Jean-Pierre Lehnisch. (…) A la manière du corps humain, tous les organes sont indispensables. »

➜ À voir aussi : 10 façons de trouver un job étudiant

 

3. Un petit job vous donne une première expérience professionnelle

Un petit boulot, quel qu’il soit, peut vous donner un premier aperçu de la structure d’une entreprise, des différents types d’activité qui existent, de la façon dont l’organisme qui vous emploie gère sa clientèle… etc. « On bouge, on livre, on circule dans les services. On jauge le type d'activités », explique Jean-Pierre Ehnisch dans sa tribune. Avant de rappeler que de nombreux patrons ont exercé des petits jobs, parfois dans le secteur professionnel où ils sont devenus dirigeants par la suite !

 

4. Un petit boulot peut durer

C’est à la fois un atout et un risque en soi. Si votre petit boulot se passe bien, il est fort possible qu’on vous propose de renouveler votre contrat ! « Le meilleur deal avec soi-même est le suivant : continuer son « petit boulot » et préparer en même temps son avenir professionnel », argumente Jean-Pierre Lehnisch. Attention, précise-t-il, à ne pas vous habituer à un travail qui n'était pas dans vos objectifs professionnels. A digiSchool, on vous dira que c’est à vous de décider ce que vous souhaitez pour votre avenir, si vous avez envie de continuer ce petit job, si vous en avez vraiment besoin ou non…

➜ À voir aussi : Comment les jeunes choisissent-ils leur job étudiant?

 

5. Vous pouvez concilier petit boulot et vie étudiante

Jongler entre un job étudiant et les cours n’est jamais facile, et c’est un rythme à prendre. Mais une fois que vous l'aurez adopté, vous n’en serez que plus efficace ! Vous serez flexible et capable de passer d’une activité à l’autre. Ce sont des qualités précieuses, qui vont seront très utiles une fois lancé dans la vie active. Vous pouvez aussi décider de suivre des cours par correspondance, tout en ayant un petit job à côté. Jean-Pierre Lehnisch conclut ainsi sa tribune : « A l'heure où la mobilité professionnelle est exigée, et où les transitions professionnelles entre deux activités sont nombreuses, l'enseignement à distance est une excellente méthode d'accompagnement ».

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis