Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2019

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Comment réussir le TOEFL® ? Avoir un bon scor...

Comment réussir le TOEFL® ? Avoir un bon score au TOEFL

Le TOEFL est un test d’anglais extrêmement brisé car reconnu à l’international, et parfois condition absolue pour intégrer certaines formations ou emploi. Alors, comment y obtenir un bon score ? Nous avons des conseils !

Publié le 27 Avril 2017 à 17h20 | | 0 avis

Comment réussir le TOEFL® ? Avoir un bon score au TOEFL

Réussir sa préparation au TOEFL

La préparation à l’épreuve a le plus souvent autant d’importance que l’épreuve elle-même. Il convient donc de se préparer un entraînement rigoureux, car le TOEFL n’est pas donné, et peu rapporter beaucoup. Voici donc une liste non-exhaustive des choses à faire pour se préparer.

1. Ne pas penser qu’un bon niveau en anglais suffit

Vous vous dîtes que vous avez de bons résultats en cours d’anglais et que cet examen ne sera qu’une formalité ? Erreur et très mauvaise idée ! Il y a deux raisons principales : la première, c’est que "valider" le test est loin d’être suffisant, l’important est d’avoir un score élevé qui pourra potentiellement vous débloquer de nombreux avantages à l’avenir (par exemple, moins de formation d’anglais obligatoire). Ensuite, parce que c’est un test long, qui ne demande pas d’être juste bon en anglais mais bien te pouvoir rester immergé pendant plusieurs heures à enchaîner les questions en anglais.

2. L’entraînement régulier

C’est scientifiquement prouvé : mieux vaut dix séances de révisions d’une heure qu’une seule séance de dix heures. Il faut habituer votre cerveau à penser en anglais et à utiliser l’anglais, alors au moins deux semaines avant l’épreuve (grand minimum), organisez-vous de sorte à pouvoir vous arranger au moins une heure de révision tous les trois jours. Si vous avez un emploi du temps chargé, cela peut-être compliqué, mais astreignez-vous à cet effort et vous augmenterez vraiment vos chances de réussir. Pensez également à lire des romans ou journaux ou à écouter des podcast en anglais, cela vous sera très utile.

3. Une ou deux sessions « comme à l’examen »

Attention, ce qui a été dit auparavant sur la séance de révision de dix heures est toujours valable, mais cette fois, c’est d’autre chose dont il est question. De nombreux sites proposent des entraînements pour le TOEFL, dont certains qui mettent en place une véritable simulation. Dans l’idéal, faire deux fois cette simulation avant l’examen permet de comprendre le rythme et l’ambiance dans laquelle vous allez être plongé. Ainsi, vous devriez arrivé serein à l’épreuve, puisque vous saurez à quoi vous attendre.

➜ Rappel : Tout savoir sur le TOEFL ou Test of English as a Foreign Language

 

Réussir l’épreuve du TOEFL

Si avoir parfaitement réussi ses révisions suffisait à réussir l’examen, cela se saurait. Mais hélas, même si des révisions bien faites permettent de faire un excellent score au TOEFL, il y a toujours le risque de faire des erreurs ou des maladresses qui nuiraient au bon déroulé de l’examen. La première chose à faire, c’est d’abord différencier les examens :

  • Pour le TOEFL ITP, vous aurez 35 minutes de compréhension orale, 55 minutes de compréhension écrite et 25 minutes d’expression écrite
  • Pour le TOEFL iBT, vous devrez faire face 60 à 90 minutes de compréhension orale, 60 à 80 minutes de compréhension écrite, 50 minutes d’expression écrite et 20 minutes de compréhension orale, le tout avec une pause de dix minutes

Ensuite, il faut faire preuve de stratégie. Un examen réussi ne se prépare sans plan d’attaque, pour voir comment vous comptez répartir votre énergie. Le TOEFL est long, et intellectuellement éprouvant, alors voici quelques conseils stratégiques pour être certain de remporter le plus de point possible.

  • Faîtes les questions les plus faciles d’abord, afin de gagner un maximum de points aisément, vous pourrez revenir sur les question difficiles plus tard.
  • C’est notamment vrai pour les questions de compréhension écrite : si vous ne savez pas rapidement, n’hésitez pas à passer, donnez-vous un temps limité pour réfléchir à chaque question.
  • Dans le cas de l’oral, il est très important de prendre des notes, et le plus possible, quitte à noter des choses qui vous paraîtront inintéressantes au premier abord : vous ne savez jamais dans quel contexte elles peuvent s’avérer utiles. Concentrez-vous cependant sur des mots ou expressions-clefs.
  • Si vous doutez de la bonne réponse, éliminez d’abord les mauvaises, cela peut vous débloquer.
  • Enfin, prenez la peine de lire les questions avant les textes, cela pourra aiguiller votre lecture et évitez de revenir trop de fois sur le texte

➜ À voir aussi : Quelles différences entre les tests TOEFL et TOEIC ?