Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2018

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Le Système Universitaire en Italie

Le Système Universitaire en Italie

De nombreux étudiants français partent étudier en Italie chaque année, attirés par la formation de qualité proposée par les universités italiennes en matière d’art, d’architecture ou encore de sciences. Bien que l’Italie soit l’un de nos pays voisins, le système universitaire est-il le même qu’en France ?

Publié le 15 Décembre 2016 à 10h55 | | 0 avis

Le Système Universitaire en Italie

Les diplômes

En Italie, les études universitaires appliquent le système « LMD » (Licence-Master-Doctorat) connu sous le nom de « 3+2 » par les italiens. Les diplômes sont donc similaires aux diplômes français.

 

L’équivalent de notre « licence »

En Italie, ce qui correspond à nos trois années d’études post-bac en licence est la laurea. La première année est un tronc commun avec un enseignement général. A partir de la deuxième année, les étudiants peuvent s’orienter vers une formation professionnelle ou continuer un enseignement général dans le but de poursuivre des études longues.

➜ À voir aussi : Étudier en Italie : le guide pour faire ses études en Italie

 

L’équivalent de notre « master »

Les deux années d’études qui suivent la laurea correspondent à la laurea magistrale. En général, la rédaction d’une thèse est requise pour l’obtention du diplôme. Tout comme un master professionnel en France, une laura magistrale vous permet de vous spécialiser vers un domaine précis avec des enseignements théoriques et pratiques.

 

L’équivalent de notre « doctorat »

Le dottorato di ricerca est le diplôme de niveau bac + 8 en Italie, qui correspond donc à notre doctorat français. Pour intégrer cette formation, il faut bien évidemment être titulaire d’un niveau bac + 5, mais également passer un concours national puisque le nombre de places est limité.

 

Les différents établissements

  • Les universités publiques et privées  : avec plus de 60 universités publiques et une vingtaine d’universités privées reconnues par l’État, vous n'avez que l'embarras du choix. Les titres délivrés par les universités privées ont la même valeur que ceux délivrés par les universités publiques quand elles sont reconnues par l’État.
  • Les universités polytechniques  : comme chez nous, les universités polytechniques concerne le domaine de l’ingénierie, mais également... de l’architecture ! En Italie, celles-ci sont au nombre de trois et se trouve à Milan, Turin, et Bari.
  • Les écoles de spécialisation : les étudiants peuvent intégrés une école après une lauréa ou une lauréa magistrale. La scuola di specializzazione dispense des enseignements professionnels dans diverses filières : l’enseignement, le droit, ou la médecine par exemple. En fonction de la formation choisie, l’étudiant obtient son diploma di specializzazione après deux à six années d’études.
  • Les établissements publics d’excellence : il existe deux écoles normales supérieues (ENS) en Italie : La Scuola Normale Superiore di Pisa (École normale supérieure de Pise) et la Scuola superiore di studi universitari e di perfezionamento Sant'Anna (École supérieure Sainte-Anne de Pise). Tout comme en France, ces prestigieuses écoles n’admettent leurs étudiants qu’après un concours très sélectif. La Scuola Internazionale Superiore di Studi Avanzati (École internationale supérieure d'études avancées), située dans la ville de Trieste, forme ses étudiants en physique, neurosciences, et mathématiques. L’école travaille même en partenariat avec l’observatoire astronomique de Trieste !

➜ Pour préparer son année : Trouver un logement étudiant en Italie

 

L’enseignement supérieur italien

Comme vous pouvez l’observer, le schéma du système universitaire italien ne diffère pas beaucoup du nôtre. Cependant, la grosse différence qu’il est important de notifier est la pédagogie. En effet, dans les facs italiennes, la lecture des livres est obligatoire et la présence aux cours est facultative…ce qui signifie qu’il y a énormément de travail personnel à fournir !

Une autre différence majeure concerne le déroulement des examens. Ne soyez pas surpris : la grande majorité de vos examens se passeront à l’oral et non à l’écrit en Italie ! Un exercice difficile pour les plus timides d’entre vous, mais sachez que si vous n’êtes pas satisfait de votre note, vos professeurs vous donnent la possibilité de repasser à une autre date.

 

Tous nos autres articles pour étudier en Italie :

 

Retour au Sommaire :

Étudier en Italie Les Autres Pays

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis