Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2018

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Stéphane, parti étudier en Chine

Stéphane, parti étudier en Chine

Stéphane, étudiant à Epitech Lyon, a eu l'opportunité de partir faire sa 4e année d'étude en Chine, à l'Université de Chongqing. Revenu depuis quelques mois, il raconte son expérience à digiSchool.

Publié le 16 Novembre 2011 à 11h51 | | 6 avis

Stéphane, parti étudier en Chine

Comment as-tu eu l'opportunité de partir en Chine ?

En fait, Epitech possède un partenariat avec plusieurs Universités, dispatchées un peu partout dans le monde. Depuis que je suis rentré à Epitech, je voulais partir au Japon, mais Epitech ne possède aucun partenariat là-bas. Comme je voulais partir en Asie, je me suis dit que la Chine ne serait pas trop différente, et comme Epitech possède un partenariat avec la Chongqing University (CQU), j'y suis parti.


Combien étiez-vous de ta promo à partir ?

En Chine, nous étions dix Epitechiens à partir, dont deux de Lyon, et seulement des 4e années. 

A Epitech, les étudiants avaient jusqu'en 2010 la possibilité de partir deux semestres à l'étranger. Il était possible de diviser le voyage, de partir un semestre en 2e année et un semestre en 4e année. On pouvait également faire le choix de partir durant toute la 4e année, comme je l'ai fait. Depuis la rentrée 2011, partir effectuer un an d'études à l'étranger est devenu obligatoire.


Combien de temps êtes-vous parti ?

Du coup, tous les 4e année sont partis pour deux semestres. Nous sommes partis de Paris le 31 octobre, arrivés en Chine le 1er novembre, et nous y sommes restés jusqu'à la mi-juillet.


Où étiez-vous logés ?

Nous étions logés dans un énorme campus, à l'écart de Chongqing et à une heure de bus de l'Université. C'était un énorme bâtiment, où nous étions tous regroupés en chambres. Les cuisines étaient en commun, et les couloirs étaient disposés d'une telle manière qu'il y avait près d'une quarantaine de chambres pour deux cuisines.

Nous étions deux dans chaque chambre. Le confort était plutôt modeste, il y avait le strict nécessaire ainsi qu'une toute petite salle de bain intégrée à la pièce, sans séparation. 

Retour au dossier


Comment se passaient les cours ?

Les cours ont globalement été les mêmes durant les deux semestres. Au premier semestre, j'ai eu des cours de chinois débutant ainsi que des cours de chinois parlé. Au deuxième semestre, les cours de chinois débutant ont été supprimés pour être remplacés par des cours de chinois écrit.

A côté de cela, pendant quasiment les deux semestres, j'ai assisté à des cours d'informatique, d'économie et de management.

Nous n'étions pas mélangés en cours avec les étudiants chinois, nous restions en permanence entre Epitechiens de 4e année. Les cours étaient dispensés à moitié en chinois et à moitié en anglais, un anglais qui n'a vraiment rien à voir avec l'anglais étudié en France ! 


Maintenant que tu es rentré, que retiens-tu de ce voyage ?

Beaucoup de choses en fait, à la fois positives et négatives.

Les cours étaient vraiment sympas, ils sont dispensés avec une méthode beaucoup plus logique, différente de la méthode française. Le langage anglais est plus adapté pour comprendre le langage chinois et la manière de raisonner des chinois que le français. Ce voyage m'a aussi permis de découvrir la Chine, et m'a bien sûr permis de tirer un trait sur les idées reçues que j'avais de ce pays. Avoir une vue de l'intérieur change vraiment beaucoup de choses, on ne peut pas vraiment se rendre compte sans être sur place. 

Malgré tout, les étudiants chinois ne m'ont pas fait une bonne impression. Ils se contentent d'apprendre sans chercher à réfléchir, à contester ou à protester quand ils ne comprennent pas. L'éducation et les manières de vivre ne sont pas non plus les mêmes qu'en Europe, ou en tout cas qu'en France. Là-bas, il est commun de cracher par terre, de ne pas tirer la chasse d'eau ou de laisser les lumières allumées en permanence. 


Que fais-tu cette année, maintenant que tu es rentré de Chine ?

J'aurais dû monter faire ma 5e année à Epitech Paris, mais la promo 2010/2011 dont je fais partie n'a pas beaucoup de cours en 5e année. Nous avons validé beaucoup de crédits, et assez en ce qui me concerne pour me lancer dans le monde professionnel. Depuis le début du mois de novembre donc, je travaille dans une société des Services en Ingénierie Informatique (SSII). 

Je ne regrette vraiment pas d'être parti en Chine, même s'il m'est arrivé de connaître quelques déceptions. J'ai acquis beaucoup d'autonomie d'un coup en partant là-bas, beaucoup plus que si j'étais resté en France, et en tout cas assez pour me lancer dès maintenant dans la vie professionnelle. C'était vraiment une bonne expérience.

Les avis sur cet article
NICOLASDU59

20 / 20

Après pour la Chine tout dépend la zone
Par

NICOLASDU59

- le 30 Novembre 10h18
audrey86

20 / 20

moi si par curiosité j'aime beaucoup leur style d'habitation
Par

audrey86

- le 30 Novembre 10h04
Plus de commentaires
Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis