Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2018

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Faire un stage en Italie

Pour faire un stage à l’étranger, pas besoin de partir loin : avez-vous pensé à l’Italie ? Ses villes d’art et ses paysages côtiers attirent de nombreux touristes, mais également de plus en plus de stagiaires internationaux. Vous ne savez pas comment vous y prendre pour faire un stage en Italie ? Conseils et pistes concrètes.

Publié le 10 Janvier 2017 à 09h38 | | 0 avis

Faire un stage en Italie

Rédiger son CV italien

Pour obtenir un stage en Italie, il est impératif de traduire et d’adapter votre CV sans fautes ! Inutile de chercher un exemple parfait, il n’existe pas de CV italien standard. La plupart des italiens rédigent un CV concis, en survolant leur expérience professionnelle, puisque l’entretien d’embauche compte beaucoup plus aux yeux des recruteurs. Celui-ci se déroulera généralement par Skype ou par téléphone pour vous. Pour vous aider, voici les principales catégories à mettre dans votre CV :

 

  • L’état civil (Dati personali) : nom, prénom, adresse postale et adresse e-mail, téléphone. Pas besoin de mettre sa situation familiale.
  • La formation (Esperienze di studio ou Studi e formazione) : nom du diplôme avec la moyenne obtenue, établissements fréquentés. Cette partie est très importante aux yeux des recruteurs italiens.
  • L’expérience professionnelle (Precedenti lavorativi ou Esperienze professionali) : nom du poste occupé, nom de l’entreprise, dates. Même si vous n’avez pas besoin de décrire le détail des missions accomplies, n’oubliez pas de mentionner vos jobs étudiants, travaux saisonniers et stages.
  • Autres informations (Altre informazioni) : langues étrangères (Lingue straniere) et compétences informatiques (Conoscenze informatiche), mobilité géographique, etc. Dans cette rubrique, vous n’avez pas à évoquer vos centres d’intérêt qui sont généralement demandés en entretien.

➜ À voir aussi : Stage à l'étranger, une valeur sûre pour son avenir professionnel

 

Comment trouver un stage en Italie ?

La pratique des stages (tirocinio) en entreprise est très récente dans le pays : cet élément doit être pris en compte avant de décider de partir faire un stage en Italie, puisque cela signifie que les offres de stage sont bien plus rares qu’en France. De plus, vous serez en général peu voire pas rémunéré.

Néanmoins, il est tout à fait possible de saisir votre chance ! Très peu d’étudiants italiens effectuent un stage durant leur cursus, car celui-ci est souvent considéré comme une sorte de formation professionnelle, seulement après l’obtention d’un diplôme. Ainsi, vous êtes sûr de ne pas avoir de concurrents parmi les étudiants italiens ! Pour mettre toutes les chances de votre côté, pensez bien à indiquer dans votre CV les équivalences de diplômes, ainsi que la nature du stage demandé dans votre lettre de motivation. Les recruteurs italiens apprécieront votre détermination à décrocher un stage dans leur pays !

➜ À lire : Préparer son séjour étudiant à l'étranger

 

Pour trouver un stage, vous pouvez commencer par répondre à des petites annonces publiées sur des sites proposant des offres de stage en Italie tels que : FourStars, InStage, SportelloStage, ou encore Eurodyssée

Les répertoires d’entreprises sont également très utiles pour trouver un stage. N’hésitez pas à envoyer des candidatures spontanées, qui peuvent s’avérer très utiles, notamment à la Chambre de commerce franco-italienne, à l’Union italienne de la Chambre de commerce, de l’industrie, de l’artisanat et de l’agriculture, ou encore à la Chambre de Commerce franco-italienne de Lyon.

 

Quelles sont les démarches à effectuer en tant que stagiaire en Italie ?

En tant que citoyen européen, vous n’avez pas besoin de visa ou de permis de séjour pour aller en Italie. Votre carte d’identité suffit amplement. Attention, certaines conditions doivent être remplies selon la durée de votre stage ! Si vous effectuez un stage de moins de trois mois, vous devez impérativement vous enregistrer auprès d’un centre de police nationale afin de remplir une déclaration de présence. Concernant les stagiaires restant plus de trois mois, c’est à la mairie de votre lieu de résidence que vous devez vous rendre pour vous enregistrer.

➜ Pour aller plus loin : Pourquoi partir étudier à l'étranger ?

 

Concernant les soins en Italie, nous vous conseillons de souscrire à une assurance santé complémentaire afin d’être couvert totalement en cas de pépin ! Sinon, sachez que la CEAM (carte européenne d'assurance maladie) vous permet d’être couvert par l’assurance maladie en France, et vos frais médicaux sont pris en charge. N’hésitez pas à demander à votre assurance des détails sur les frais médicaux remboursés en Italie pour partir en tout sérénité !

 

Tous nos autres articles pour étudier en Italie :

 

Retour au Sommaire :

Étudier en Italie Les Autres Pays

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis