Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2019

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Réaliser son service civique à l'étranger

Réaliser son service civique à l'étranger

Le service civique à l'étranger permet aux jeunes de 16 à 25 ans de participer à des missions d'intérêt général à l'international (dans plus de 90 pays dans le monde). Cela permet aux volontaires de participer, sur une période de 12 mois maximum, à des projets utiles visant à aider les populations locales.

Publié le 20 Aout 2018 à 14h40 | | 0 avis

Réaliser son service civique à l'étranger

Service civique à l'étranger : un engagement volontaire

1) Qui peut participer au service civique à l'étranger ?

Aucun diplôme ni expérience professionnelle n'est nécessaire pour participer à un programme d'engagement volontaire à l'international. Voici les prérequis avant d'envisager une demande de dossier :

  • Avoir entre 16 et 25 ans ;
  • Avoir la nationalité française ;
  • Ou posséder la nationalité d'un Etat de l'Union Européen (UE) ;
  • Ou posséder la nationalité d'un Etat de l'Espace économique européen (EEE) ;
  • Ou justifier d'un séjour prolongé de plus d'un an en France.

 

➜ Voir aussi : Aide à la mobilité internationale : Qu'est-ce que c'est ?

2) Les différentes missions du service civique à l'étranger

Différents types de projets d'intérêts collectifs sont proposées parmi 9 secteurs d'activité :

  • Environnement ;
  • Culture ;
  • Loisirs ;
  • Sport ;
  • Santé ;
  • Développement international et aide humanitaire ;
  • Solidarité ;
  • Mémoire et citoyenneté ;
  • Intervention d'urgence en cas de crise.

 

3) Quels sont les pays concernés ?

Les projets d'aide à l'international sont possibles partout dans le monde. Cependant les pays le plus dans le besoin se situent en Afrique, en Asie, en Amérique latine, et en Océanie. Rappelons que le ministère des affaires étrangères n'autorise pas les déplacements dans les zones à risques (zones rouges).

 

4) Service civique à l'étranger : les démarches à effectuer

Le jeune doit s'adresser à l'Agence du service publique ou à un service accrédité en France. Il peut d'ores et déjà effectuer une recherche de mission sur le site. Dès lors qu'il a trouvé un partenaire d'accueil, deux démarches sont possibles selon la durée de la mission :

➜ Voir aussi : Comment partir étudier à l'étranger ?

 

Pour une mission de moins de 3 mois

Dans le cadre d'une mission de service volontaire, l'organisme qui reçoit le volontaire doit adresser par mail (service-civique.international@service-civique.gouv.fr) les informations suivantes à l'Agence du service publique :

  • Le nom du volontaire ;
  • Le nom de l'organisme d'accueil ;
  • Les objectifs ainsi que l'emplacement du projet.

 

Pour une mission de plus de 3 mois

Demander et remplir le dossier de demande d'agrément en inscrivant les informations précises concernant le partenaire d'accueil.

Lorsque la demande est envoyée, l'Agence du service civique va alors solliciter des collaborateurs tels qu'Erasmus ou France Volontaires : ils seront chargés d'analyser les missions proposées et de vérifier les références de l'organisme en question.

➜ Voir aussi : Quelles études permettent de partir à l'étranger

 

5) Rémunération et coût du service civique à l'étranger

Combien sera indemnisé le volontaire ?

La rémunération est la même que pour un engagement volontaire en France mais elle a pour avantage d'être libre de toutes charge sociale. Le volontaire se voit versé un total de 522,87€ par mois.

L'organisme social quant à lui profite d'une subvention de 108,92€ par mois afin d'assurer la protection sociale de l'individu : remboursement des soins, rapatriement et responsabilité civile. La Caisse des Français de l'Etranger met à contribution un service d'indemnisation.

Il est aussi possible de solliciter la société Verspieren pour compléter cette aide.

Les frais non pris en charge

Les frais de déplacement (pour s'y rendre et sur place), de visa, de logement et d'alimentation ne sont pas pris en charge par l'Agence du Service Civique, il en convient à l'organisme responsable en France, à l'organisme d'accueil, ou au volontaire d'assurer ces frais.

 

6) Avant et après un service civique à l'étranger

Faut-il se préparer au préalable ?

Il est recommandé d'effectuer en amont une formation en adéquation avec les missions qui seront à accomplir par la suite. Cette formation est possible si elle est considérée comme une activité civique et citoyenne.

 

Faut-il effectuer un suivi lors du retour en France ?

Un accompagnement lors du retour en France est bien entendu encouragé. En effet, cela permettra au jeune de valoriser son expérience et ses acquis. C'est également utile pour préparer son avenir en facilitant la reprise des études ou d'un emploi.