Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2019

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Romain : "Aux États-Unis, j'ai découvert une ...

Romain : "Aux États-Unis, j'ai découvert une culture très accueillante"

Romain, étudiant du CPE Lyon, a déjà beaucoup voyagé. Après une année de césure aux États-Unis, le jeune homme est parti en Allemagne pour effectuer son stage de fin d'études. Découvrez le récit de ses voyages.

Publié le 03 Mars 2016 à 19h57 | | 0 avis

Romain :

Après une formation à CPE Lyon, Romain a décidé d'entrer dans l’école d’ingénieur en section Sciences du Numérique. Le jeune homme a pris une année de césure aux États-Unis, et est ensuite parti en Allemagne pour suivre son stage de fin d'études.

Quel est votre parcours scolaire ?

Après un Bac S, je me suis dirigé vers les classes préparatoires intégrées à CPE Lyon. Après deux années chaotiques, car très théoriques, j’ai ensuite été accepté dans l’école d’ingénieur en section Electronique Télécommunication et Informatique, maintenant appelée sciences du numérique. En 4ème année, je me suis dirigé vers la majeure robotique de service et systèmes embarqués pour gagner des compétences en robotique, nécessaires à mon projet professionnel.

➜ À voir aussi : CPE Lyon s'affiche au salon Innorobo

 

Dans quel cadre êtes-vous parti étudier à l’étranger ? Combien de temps ?

Je suis parti un an à l'étranger dans le cadre du cursus de CPE Lyon proposant une année de césure entre la 4ème et la 5ème année. Passionné par l’automobile, je me suis alors orienté vers un équipementier très compétitif, Bosch aux États-Unis. Actuellement, j’effectue mon projet de fin d’études de 6 mois dans le même département, mais en Allemagne.

 

Humainement cette expérience peut se traduire par le mot "rencontre"

 

Quels pays avez-vous choisis et pourquoi ?

J’ai choisi les Etats-Unis car je souhaitais construire mon projet professionnel dans cet ordre. En effet, j’étais déterminé sur un projet professionnel dans l’automobile composé d’une année dans un pays anglophone, et pour conclure 6 mois en Allemagne pour espérer ensuite décrocher un emploi dans ce pays.

 

Comment s'est déroulée votre expérience là-bas ?

Mon expérience fut mémorable, sur les plans professionnels et personnels. J’ai découvert une culture très accueillante et une grande ouverture d’esprit. Par chance tout a été très bien organisé par mon entreprise, ce qui a facilité mon arrivée et installation sur place.

 

Retour au dossier

 

Qu'avez-vous appris, en termes de compétences mais aussi humainement ?

Cette expérience m’a beaucoup appris professionnellement. J’ai élargi mon panel de compétences dans le développement de systèmes embarqués automobiles, ce qui m’a permis d’accéder aux équipes de développement allemande. Humainement cette expérience peut se traduire par le mot rencontre. En effet, c’est un ensemble de rencontres qui m’a permis de découvrir profondément la culture américaine, et de vivre de belles expériences de découvertes. J’ai aussi beaucoup amélioré mes compétences linguistiques, avec une immersion totale dans une langue étrangère.

 

Je pense qu’il faut tout d’abord être ambitieux et déterminé

 

Quelles qualités faut-il avoir, selon vous, pour partir étudier à l’étranger ?

Je pense qu’il faut tout d’abord être ambitieux et déterminé. L’ambition permet de construire ses projets professionnels et la détermination permet de les mener à bien. Je rajouterai à cela une certaine confiance en soi, afin de surmonter les difficultés que peuvent amener ces expériences à l’étranger.

 

Quels conseils donneriez-vous aux étudiants encore hésitants ?

De mon point de vue, une expérience à l’étranger est devenue indispensable de nos jours et montre une certaine ouverture d’esprit aux recruteurs. Il faut le faire tant que nous sommes mobiles pour découvrir les différentes façons de travailler dans le monde, mais aussi les différentes cultures. De plus elle permet un gain de maturité et de confiance en soi considérable. Je recommande donc fortement une expérience à l’étranger, c’est une chance de pouvoir le faire.

➜ À voir aussi : Pourquoi partir étudier à l'étranger ?

You have an error in your SQL syntax; check the manual that corresponds to your MySQL server version for the right syntax to use near 'Aux États-Unis, j'ai découvert une culture très accueillante"") AS score , ' at line 1