Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2019

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

En septembre, je pars à l'étranger !

En septembre, je pars à l'étranger !

Tu es dans l’attente des réponses Parcoursup ? Tu as peur de ne pas avoir la formation souhaitée ? L’envie de voyager te démanges depuis longtemps ? Pourquoi ne pas envisager un plan B et partir travailler ou étudier à l’étranger en septembre ? Du PVT au séjour linguistique, voici les différentes options pour prendre ton envol !

Publié le 05 Juin 2019 à 15h49 | | 0 avis

En septembre, je pars à l'étranger !

[Article rédigé en partenariat avec EF]

1. Échange interuniversitaire

Plutôt que d’angoisser à l’idée de perdre une année dans une filière qui ne t'intéresses pas, élargis tes horizons et renseigne toi auprès de ton établissement sur les différentes options qui s’offrent à toi à l’étranger.

Il existe des accords entre universités pour favoriser la mobilité de leurs étudiants. Si tu penses qu’il est trop tard pour septembre, demande à faire une rentrée décalée en janvier : cela te donnera le temps de préparer ton cursus à l’étranger, mettre de l’argent de côté ou prendre des cours intensifs pour te remettre à niveau en anglais par exemple. Si tu as raté le coche pour Erasmus+ ou via ton établissement, tu peux toi-même constituer ton dossier en « free-mover » et te lancer dans les démarches tout seuls. Attention, cela peut être fastidieux et onéreux.

2. Séjour linguistique

Si tu souhaites étudier à l’étranger à la rentrée mais que tu n'as pas trouvé de place disponible, pourquoi ne pas envisager un séjour linguistique ? Contrairement à ce que l’on peut croire, les séjours linguistiques en anglais notamment, ne se limite pas à 15 jours.Tu peux tout à fait envisager une formation sur 6 mois voire 1 année entière. Dans ce cas, l’organisme s’occupe de ton hébergement, des cours de langues et des activités l’après-midi. Ce type de séjour a pour but de te préparer pour les examens de langues officiels ou si tu as un objectif universitaire ou professionnel à l’étranger.

De nombreux campus sont disponibles à l’international et l’organisme peut t'aider à trouver la destination et la formation selon ton budget et ta disponibilité. Plutôt flexibles, ces programmes t'accueilles tout au long de l’année – idéal si tu n'as aucune réponse Parcoursup en juillet !

➜ À voir aussi : 6 raisons de partir étudier à Malte

 

3. Stage ou PVT

Si tu souhaites valoriser ton CV et faire des progrès en langues, le stage ou le PVT à l’étranger est une autre solution. Au sein de l’Union Européenne, tu n'as pas besoin d’un visa ou d’un permis de travail tant que ton stage dure moins de 3 mois (la durée varie selon les pays). Au-delà, tu peux demander une extension si ton stage se passe bien. Le PVT (Programme Vacances Travail) te permet quant à lui de travailler en dehors des pays de l’UE. Accessible aux jeunes de 18 à 30 ans, ce programme également appelé Working Holiday Visa rassemble près de 60 pays dans le monde entier : idéal pour voir du pays et vivre une expérience unique tout en améliorant ton niveau de langue.

Prêt à partir ? Demande conseil à EF pour trouver la formule et la destination qui te conviennent.