Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2019

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Léa : "Il y a un nombre d'opportunités incalc...

Léa : "Il y a un nombre d'opportunités incalculable à Washington"

Léa fait partie du programme Bsc Business de NEOMA Business School. En 2ème année, la jeune fille a eu la chance de partir à Washington, aux États-Unis. Entre l'organisation d'un road-trip et les visites de la famille Obama, découvrez son étonnant récit.

Publié le 25 Mars 2016 à 15h20 | | 0 avis

Léa :

Bien qu'elle ai d'abord été réticente à entrer en English Track dans le programme Bsc Business de NEOMA Business School, Léa comprend très vite les atouts de cette formation. En partant en 2ème année à l'American University à Washington, DC, cette jeune fille s'est énormément ouverte et épanouie personnellement et professionnellement. Elle nous raconte son incroyable expérience en interview.

Quels pays avez-vous choisis et pourquoi ?

Je voulais absolument être bilingue en anglais car c’est devenu obligatoire pour travailler dans le commerce de nos jours, et partir dans un pays anglophone me paraissait être le moyen idéal. J’ai donc choisi les Etats-Unis car j’avais envie d’ « aventure » et de partir plus loin que l’Angleterre, et j’ai toujours été intéressée par la culture américaine. J’ai ensuite choisi American University pour sa localisation au cœur d’une grande ville, mais aussi pour l’université en elle-même. En effet, l’université est réputée, et les cours proposés m’ont tout de suite séduite.

➜ À voir aussi : Etudier aux Etats-Unis

 

Qu'avez-vous appris, en termes de compétences mais aussi humainement?

En rentrant, mes proches ont tous unanimement constaté que j’étais considérablement plus ouverte et épanouie. Honnêtement, je pense que c’est le cas pour la majorité des élèves qui ont bien aimé et surtout bien préparé leur expérience où qu’ils aient été.

Bien que cet échange m’a permis de m’améliorer scolairement, notamment en devenant bilingue, j’ai surtout gagner en maturité, et ce grâce à mes activités de tous les jours. J’ai organisé moi-même un road trip d’un mois au cours duquel nous devions faire face aux imprévus, j’ai dû m’intégrer à l’équipe de gymnastique de l’université, des membres de la famille Obama sont venus sur le campus etc.. . Toutes ses expériences peuvent sembler anecdotiques, mais je suis certaine que cela m’a apporté bien plus que ce que je ne peux déjà mesurer.

Professionnellement, j’ai pu me faire des contacts très intéressants, surtout grâce à l’importance de la ville où sont implantées de nombreuses grandes entreprises ; De la Banque Mondiale à NBC, en passant pas les ambassades, il y a un nombre d’opportunités incalculable.

 

En rentrant, mes proches ont tous unanimement constaté que j’étais considérablement plus ouverte et épanouie

 

Comment s'est déroulée votre expérience là-bas ?

Honnêtement, la préparation interculturelle me paraissait accessoire quand j’étais élève en 1ère année. Sur place, elle m’a été très utile pour me rassurer, dans le sens où il y avait des moments où j’avais très peur de rentrer en France car je me sentais tellement mieux aux Etats-Unis, d’autres où je ne voulais communiquer qu’avec les internationaux tant les Américains m’irritaient. Pendant ces moments, j’étais très stressée par ces sentiments, puis, finalement, je rationnalisais en repensant à cette préparation qui nous avait appris que cela faisait partie des différents degrés d’adaptation à une nouvelle culture.

 

Retour au dossier

 

Quels conseils donneriez-vous aux étudiants encore hésitants ?

Aller en English track fut probablement la meilleure décision que mes parents m’aient forcé à prendre. J’avais très peur d’être complètement perdue avec les cours en anglais. Non seulement ce ne fut pas le cas, car la majorité des élèves étaient dans le même cas que moi, c’est-à-dire que l’anglais n’était pas leur langue maternelle, mais en plus, cela m’a beaucoup aidé sur plusieurs points : avoir les cours en anglais m’a permis d’avoir une meilleure note à l’IELTS, car j’entendais et parlais l’anglais quasiment tous les jours, ce qui est ensuite un gros avantage pour les destinations qui demandent parfois un IELTS élevé.

Enfin, pour la 2ème année, cela permet d’échelonner les changements, partir à l’étranger étant déjà une grande étape, le fait d’avoir déjà eu des cours dans une autre langue en 1ère année faisait moins de bouleversements avant de partir en 2ème année.

➜ À voir aussi : Préparer son séjour étudiant à l'étranger

You have an error in your SQL syntax; check the manual that corresponds to your MySQL server version for the right syntax to use near 'Il y a un nombre d'opportunités incalculable à Washington"") AS score , ' at line 1