Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2019

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

« Je ne m'attendais pas à trouver des étudia...

« Je ne m'attendais pas à trouver des étudiants anglais si accueillants et disponibles. »

TÉMOIGNAGE - Céline P. est étudiante à l'ESTACA, en 4ème année. Elle revient pour digiSchool sur son expérience en Angleterre.

Publié le 21 Mai 2016 à 10h00 | | 0 avis

« Je ne m'attendais pas à trouver des étudiants anglais si accueillants et disponibles. »

Quel est votre parcours scolaire?

"Je suis étudiante à l’ESTACA, école d’ingénieurs spécialisée dans les transports. J’ai choisi d’intégrer cette école juste après mon BAC S. Je suis actuellement en 4e année en filière aéronautique."

Dans quel cadre êtes-vous parti étudier à l'étranger? Combien de temps?

"Je suis partie en semestre d’échange l’an dernier pendant ma 3ème année. A l’ESTACA l’expérience internationale est obligatoire, soit dans le cadre de stage, soit dans le cadre de séjour dans une université. J’ai profité du réseau de partenaires internationaux de l’Ecole pour partir six mois en Angleterre."

➜ Voir le dossier : Ingénieur au Féminin: devenir une femme scientifique

Quel ville/pays avez vous choisi et pourquoi?

"J’ai choisi de partir au Royaume Unis à l’Université du Hertfordshire à Hatfield, d’abord pour perfectionner mon anglais mais aussi parce que les cours proposés m’intéressaient. Certains cours m’étaient imposés par mon école pour valider ma 3ème année (l’aérodynamique et la structure par exemple) mais je pouvais en choisir d’autres un peu différents de ce que j’étudiais en France. Hatfield est situé à côté de Londres, c’était aussi un avantage pour profiter de la capitale et des possibilités de voyages.

Comment s'est déroulée votre expérience là-bas?

"Ce semestre en Angleterre a été une très belle expérience. Je ne m’attendais pas à trouver des étudiants anglais si accueillants et disponibles. Ils m’ont fait découvrir Londres, m’ont invité dans leur familles les weekends, m’ont aidé au début quand je n’étais pas très à l’aise pour rédiger en anglais. L’avantage des universités britanniques, c’est que tous les étudiants vivent sur le campus, du coup il y a une vraie solidarité, on se retrouve tous le soir. L’environnement est aussi très multiculturel, j’avais par exemple des colocataires malaysiens et anglais, c’est très enrichissant."

Qu'avez-vous appris, en termes de compétences mais aussi humainement?

"La formation en Angleterre est assez différente de celle que j’ai eu à l’ESTACA: les cours sont basés sur des conférences et beaucoup de travail personnel. Il y a peu de TD par exemple. Les étudiants ont plus l’habitude de se retrouver le soir pour travailler en groupe et préparer leur rendu ou réviser des partiels ensemble, de s’aider mutuellement. Les bibliothèques sont par exemple ouvertes 24h sur 24! J’ai évidemment beaucoup progressé en anglais et surtout j’ai perdu toute appréhension de partir seule à l’étranger, j’ai vu que je savais m’adapter sans problème. Cela m’a même donné envie de repartir, soit dans le cadre d’un stage, soit d’une première expérience professionnelle."

➜ À voir aussi : Préparer son séjour étudiant à l'étranger

Quelles qualités faut-il avoir, selon vous, pour partir étudier à l'étranger?

"Je pense qu’il faut être ouvert, prêt à découvrir des manières de vivre et de penser différentes. C’est toujours mieux d’avoir un niveau minimum en anglais pour pouvoir comprendre en cours et aussi se faire comprendre pour régler les aspects logistiques lors de l’installation par exemple."

Quels conseils donneriez-vous aux étudiants encore hésitants?

"Lancez-vous, n’hésitez pas, vous allez découvrir que vous êtes beaucoup plus adaptables que vous le pensez! Si vous êtes un peu hésitant, privilégiez peut être un pays occidental pour la première expérience et ensuite ça vous donnera envie de partir plus loin, c’est mon cas !"

Retour au dossier