Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2019

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

«J’ai appris à être plus autonome, plus ou...

«J’ai appris à être plus autonome, plus ouvert et surtout plus mature»

TÉMOIGNAGE - Maxime M. est parti étudier au Québec après l'obtention de son BTS. Pour digiSchool, il revient sur cette année d'études à l'étranger.

Publié le 15 Mai 2016 à 18h06 | | 0 avis

«J’ai appris à être plus autonome, plus ouvert et surtout plus mature»

Quel est votre parcours scolaire?

"Après avoir obtenu un Bac Economie et Social, j’ai essayé une année à l’université mais cela ne me convenait pas. J’ai donc cherché quelque chose qui me correspondait et après des recherches je suis tombé sur le BTS Tourisme au Cours Diderot."

Dans quel cadre êtes-vous parti étudier à l'étranger? Combien de temps?

"Après avoir validé mon BTS j’ai décidé de partir étudier une année à l’étranger et plus particulièrement au Québec. Je compte continuer mes études toujours avec le Cours Diderot en intégrant le Master Management, Marketing & Stratégie d’Entreprise. "

➜ À voir aussi : Erasmus : le programme d'échange, les bourses

Comment s'est déroulée votre expérience là-bas?

"Mon expérience au Québec a été en dents de scie, car il y a des coups durs quand on est seul loin de chez soi. Mais cela nous apprend tellement de choses sur nous-même que ces petits mauvais moments ne sont pas chers payés."

Qu'avez-vous appris, en termes de compétences mais aussi humainement?

"Cette expérience m’a permis de beaucoup apprendre sur moi-même, et de découvrir de nouvelles personnes, une nouvelle culture, un nouveau système scolaire et une manière de vivre différente malgré la langue que nous avons en commun. J’ai appris à être plus autonome, plus ouvert et surtout plus mature. Scolairement parlant, l’expérience concordait parfaitement avec ce que je voulais faire, et le Québec fait les choses en grand: nous avons pu créer de A à Z un événement de notre choix. La conception a duré 6 mois et ce travail nous a appris énormément sur les métiers de l’événementiel."

➜ À voir aussi : Le coût des études à l'étranger

Quelles qualités faut-il avoir, selon vous, pour partir étudier à l'étranger?

"Il faut être curieux, ouvert d’esprit, aventurier et courageux. Mais je pense que l’on peut quand même partir étudier à l’étranger si l’on n’a pas ces qualités. Justement, elles pourront se développer pendant le séjour, parce que partir à l’étranger nous transforme."

Quels conseils donneriez-vous aux étudiants encore hésitants?

"Le conseil que je donnerais aux étudiants qui ne sont pas encore sûr de vouloir partir, serait de ne pas se poser de mauvaises questions car c’est une expérience unique. Vous apprenez constamment sur le monde qui vous entoure, sur la vie en général et le plus important: sur vous-même. "

Retour au dossier