Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2018

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Etudier en Corée du Sud

Vous souhaitez partir étudier à l’étranger et vous cherchez une destination qui sort un peu de l’ordinaire ? Et pourquoi pas la Corée du Sud ? Tour d'horizon de ce qu'il faut savoir et préparer pour aller travailler et/ou étudier en Corée du Sud.

Publié le 27 Mai 2016 à 17h24 | | 3 avis

Etudier en Corée du Sud

Etudier en Corée du Sud semble n’avoir que des avantages : excellentes universités dispensant des formations de qualité, frais de scolarité abordables pour un étudiant français, offre de cours variée en anglais, système de bourses, nombreuses aides… De plus, le coréen est une langue bien plus facile à maîtriser que celles d'autres pays asiatiques.

S’inscrire dans un établissement sud coréen

La Corée du Sud énombre environ 400 universités privées et publiques. Les frais de scolarité varient selon l’université et le cursus choisis mais ils tournent autour de 4 000 à 8 000 dollars américains par an. Les universités publiques sont de 30% à 50% moins chères que les universités privées, mais hormis les frais de scolarité, il y a peu de différences.

L’année scolaire commence en mars : il est recommandé de commencer les démarches environ un an à l’avance.

L’université examine directement le dossier scolaire, mais également le statut financier des étudiants qui postulent. Il vous faudra remplir un dossier de préinscription et fournir les pièces suivantes :

  • Un formulaire d’inscription
  • Un CV, lettre de motivation voire lettre(s) de recommandation
  • Une lettre de présentation et votre plan d’études
  • Les photocopies de tous vos diplômes
  • Notes obtenues au TOEFL ou Certificat de compétence en langue coréenne
  • Certificat d’état des finances (ou certificat de bourse) : notez qu’il vous faudra disposer d’une garantie de fonds d’au moins 10 000 dollars américains.

Chaque candidat accepté reçoit un certificat d’admission, qui lui permet ensuite d’obtenir un visa d’étudiant auprès d’une ambassade ou d’un consulat coréen.

➜ Voir le dossier : Etudier à l'étranger : pourquoi pas vous ?

Obtenir un visa

Il existe deux types de visas qui vous permettent d’étudier en Corée du Sud :

  • Le visa D-2 : le visa « classique ». Les frais s’élèvent à environ 50 euros et les délais d’obtention sont d’environ une semaine.
  • Le visa D-4 : il est délivré aux étudiants qui souhaitent étudier la langue coréenne, à ceux étudiant dans un établissement d’enseignement reconnu, ou à ceux effectuant une formation dans un institut de recherche ou de formation publique. Les frais sont également d’une cinquantaine d’euros, mais le visa n’est délivré qu’au bout de 2 ou 3 semaines.

Un visa de 90 jours est suffisant pour rentrée en Corée du Sudet peut être prolongé par la suite. Les demandes pour une plus longue durée sont traitées à Séoul, et les délais sont un peu plus longs.

Pensez à demander un visa avec l’entrée multiple, ce qui vous permet de visiter les pays voisins ou de rentrer chez vous sans avoir à redemander un nouveau visa quand vous revenez.

Si vous êtes étranger déjà en Corée du Sud et que vous souhaitez étudier dans une université Coréenne, vous pouvez obtenir un permis d’étudier comme activité secondaire auprès de l’office coréen d’immigration.

 

Les bourses en Corée du Sud

Trois bourses existent pour les étudiants étrangers.

  • La bourse d’enseignement universitaire : elle vous est attribuée en fonction de vos résultats scolaires, avec un montant variable, pouvant couvrir jusqu’à 100% de vos frais de scolarité.
  • La bourse du gouvernement coréen : si votre pays a signé un accord bilatéral avec la Corée du Sud, vous bénéficierez peut-être d’un programme de bourse. Plusieurs ministères en proposent à l’heure actuelle.
  • Les bourses par le biais d’instituts et de fondations privés : Korean foundation for advanced studies, National Institute for International Education, Korea Research Foundation, etc.

Attention, des absences non justifiées entraînent des pénalités pour les titulaires de bourses. Dans les cas extrêmes, vous pourriez voir votre visa invalidé.

 

L'Alien Registration Card

Il vous faudra impérativement demander la fameuse « Alien Registration Card » dans les 90 jours suivant votre arrivée. C’est une sorte de carte d’identité coréenne que vous devez toujours avoir sur vous.

 

L'assurance santé

Elle est obligatoire pour tous les étudiants étrangers. Pour un séjour inférieur à un an, vous devez souscrire à une assurance privée avant votre départ. Sinon, vous pourrez être affilié à la National Health Insurance Corporation.

 

Trouver un emploi en Corée du Sud

Si vous souhaitez exercer une activité rémunérée en Corée du Sud pour financer vos études, c’est possible. Toutefois, cela ne peut se faire qu’à certaines conditions, qui sont très strictes et  :

  • Avoir la recommandation de vos professeurs
  • Avoir déjà effectué six mois d’études dans un établissement d'enseignement supérieur coréen et y être toujours inscrit.
  • Travailler maximum 20 h par semaine durant le semestre et éventuellement à plein temps pendant les vacances.

 

Les organismes linguistiques pour partir à l'étranger :

   

Les assurances pour votre séjour à l'étranger :

         

Les Universités à l'étranger :

         
Les avis sur cet article
Nisrine

20 / 20

Sluu j'étudié la langue tout seul c'est possible d'avoir une chance en plus j'ai 28 ans
Par

Nisrine

- le 09 Novembre 20h05
faustiiine

20 / 20

Sommes nous obligés d'etudier le coréen avant de partir ?
Par

faustiiine

- le 05 Novembre 22h22
Plus de commentaires
Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis