Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2019

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Partir en échange universitaire en Australie

Partir en échange universitaire en Australie

Vous souhaitez partir en Erasmus en Australie ? Cette destination de rêve attire chaque année de plus en plus d’étudiants français pour un nombre restreint de places… Pour mettre toute les chances de votre côté, il vous faudra une motivation en béton. Lisez attentivement notre article pour monter votre projet de mobilité en toute sérénité !

Publié le 18 Janvier 2017 à 11h45 | | 0 avis

Partir en échange universitaire en Australie

Si vous souhaitez partir étudier un semestre ou une année en Australie, il faut s’y prendre un an à l’avance. Consultez la liste des accords conclus entre votre établissement et les universités australienne pour choisir celle qui vous correspond le plus. Soyez vigilant, certaines universités australiennes n’ouvrent pas forcément la discipline que vous étudiez à leurs étudiants étrangers ! De plus, certaines d’entre elles demandent une moyenne générale minimum de 12 voire 13/20 et un score élevé au TOEFL iBT ou à l’IELTS.

➜ Découvrez tous nos conseils pour bien se préparer aux tests d'anglais

 

Comment faire un échange Erasmus en Australie ?

Pour partir en Australie, votre établissement vous demande de déposer un dossier de candidature à une mobilité d’études hors Europe, qui doit comprendre en général, les documents suivants :

  • Formulaire de candidature demandé par votre université,
  • Certificat de scolarité de l’année en cours,
  • Photocopie de votre passeport,
  • CV et lettre de motivation en français et en anglais,
  • Traduction de vos relevés de notes depuis votre 1ère année d’études supérieures,
  • Photocopie des résultats TOEFL iBT/IELTS,
  • Lettre de recommandation en anglais par un enseignant.

➜ À voir aussi : Rédiger un CV en anglais : Les pièges à éviter !

 

Une fois votre dossier de candidature déposé, il vous faut attendre quelques semaines pour savoir si vous avez été sélectionné. À savoir : les départs en Australie sont très sélectifs car il y a peu de places par établissement. Pour mettre toute les chances de votre côté, il faut avoir un bon niveau académique et un bon niveau d’anglais, mais aussi une motivation solide. C’est le jury qui décidera de votre placement définitif, souvent après entretien.

 

Les formalités à remplir pour partir en Australie

L’assurance santé

Pour obtenir la confirmation d’inscription de la part de votre université d’accueil, vous êtes obligé de souscrire à l’assurance maladie OSHC (Overseas Student Health Cover). Celle-ci coute environ 670 dollars australien pour 1 an. Elle couvre la plupart des soins dans les hôpitaux publics, les cliniques et les spécialistes. Mais attention, les soins dentaires et d’optométrie ne sont pas pris en charge !

 

Le visa étudiant

Une fois la confirmation d’inscription reçue, vous devez faire votre demande de visa en ligne, le Student visa (subclass 500). Ce visa étudiant, d’une valeur de 550 dollars australien, vous permet de rester en Australie pendant toute la durée de votre séjour, mais aussi de rentrer et sortir du pays comme bon vous semble ! Si vous souhaitez arrondir vos fins de mois, vous avez la possibilité de travailler 20 heures par semaine maximum avec ce visa.

 

Les aides financières

En partant en échange universitaire, vous payez seulement les frais d’inscription de votre université en France, et non ceux de votre université d’accueil en Australie : une chance énorme vu le cout des études pratiqué là-bas ! Néanmoins, la vie est chère au pays des kangourous et un budget étudiant ne suffit pas…heureusement, des solutions existent :

  • Les bourses de mobilité des conseils régionaux, sans condition de ressource, sans condition de nationalité,
  • L’Aide à la mobilité du CROUS (AMI), uniquement pour les étudiants boursiers du CROUS,
  • La bourse sur critères sociaux du CROUS, qui continue d’être versée à l’étranger aux boursiers.

 

Tous nos autres articles pour étudier en Australie :

 

Retour au Sommaire :

Étudier en Australie Les Autres Pays