Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2019

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Comment ne pas rater tes études à l'étranger

Comment ne pas rater tes études à l'étranger

De nombreux articles, y compris sur digiSchool, te donnent des conseils sur la meilleure façon de réussir tes études à l’étranger. En revanche, tu en as beaucoup moins qui t’expliquent comment ne pas rater ton année. Heureusement, nous sommes là pour te donner quelques tips.

Publié le 17 Octobre 2018 à 15h33 | | 0 avis

Comment ne pas rater tes études à l'étranger

Ne pars pas sans être un minimum préparé

Et on ne parle pas que des valises. Avant de prendre le prochain avion pour ta future destination, renseigne-toi bien sur le pays qui t’accueille, sur les choses à savoir au quotidien, la monnaie en vigueur, certaines habitudes à prendre, etc. Bien sûr, tu ne pourras vérifier tout cela qu’une fois sur place, mais tu auras au moins préparé ton esprit. Ce qui pourrait te permettre de faire face à un possible choc culturel, fréquent chez les étudiants qui partent étudier à l’étranger, et de mieux le supporter ! Plusieurs établissements d’enseignement offrent des séances d’information en ligne, ça vaut la peine de s’y inscrire pour poser tes questions.

 

Choisis une formation qui te plaît vraiment, avec un vrai projet

Il ne s’agit pas de partir à l’étranger pour le simple goût de l’aventure – même si, évidemment, ça joue beaucoup. Si tu veux réussir ton année d’études dans un autre pays, il faut que tu choisisses une formation qui correspond à ton parcours, à tes attentes, et à ton projet d’orientation. Sache que tu peux avoir accès à de nombreuses formations via ton école ou ton université, selon les pays et les établissements d’enseignement étrangers avec lesquelles elle est liée. D’autre part, si tu décides de partir hors échange, le choix est encore plus large. Exemple : si tu veux partir au Canada via le réseau des Cégeps du Québec, qui offre des formations préuniversitaires et des formations professionnalisantes, tu auras le choix entre 111 filières techniques supérieures et 12 programmes préuniversitaires offerts à travers 48 établissements d’enseignement public !

 

Ne sèche pas les cours

Ça paraît d’une logique élémentaire, mais il est toujours bon de le rappeler. Non seulement il te sera plus dur de rattraper des parties du programme rédigées dans une langue étrangère ou enseigné selon d’autres approches pédagogiques, mais en plus tu risques d’être mal considéré par l’établissement d’enseignement qui t’accueille. (Et tu ne voudrais pas donner une mauvaise réputation à la fac dont tu viens ou aux étudiants français, n’est-ce pas ?)

 

Adapte-toi progressivement à la culture qui t’entoure (et ne panique pas)

Si tu ne te sens pas parfaitement à l’aise du jour au lendemain dans ton pays d’accueil, c’est normal. Il faut un certain temps pour s’habituer à un nouveau décor, se familiariser avec ses cours et s’habituer à une culture différente de la sienne. Ce temps varie chez chaque étudiant. Mais l’adaptation fait partie des grandes qualités de l’être humain : si tes premières semaines à l’étranger sont difficiles, tout se passera mieux une fois que tu auras pris tes marques.

 

Notre guide pour étudier au Québec :