Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2019

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

3 particularités du système éducatif en Suisse

3 particularités du système éducatif en Suisse

Les différences des systèmes éducatifs français et suisses se jouent surtout au niveau de l’enseignement secondaire. Le second pays présente à peine 3% de chômage : les formations professionnelles y sont créées dès le niveau lycée, et assurent toujours des débouchés.

Publié le 21 Février 2017 à 18h01 | | 0 avis

3 particularités du système éducatif en Suisse

1. Pas un système éducatif, mais plusieurs

Eh oui, la Suisse étant divisée en cantons… son système éducatif l’est aussi ! En effet, ce sont ces derniers (ils sont 26) qui gèrent leurs systèmes scolaires. La Suisse a cependant souhaité mettre en place un concordat de ce système, notamment pour simplifier les démarches des élèves, de leurs parents et des établissements. Et pour cause : si un élève déménageait de son canton, il pouvait aussi ne pas être suffisamment à niveau dans son nouvel établissement ! Voté il y a plusieurs années, le « projet HarmoS » (ça ne s'invente pas) qui consiste à harmoniser le système scolaire suisse a été approuvé par la majorité des cantons. Le processus est toujours cours.

➜ À voir aussi : Partir à l'étranger : quelles formalités à remplir ?

 

2. Le choix entre deux types de parcours au niveau lycée

Le secondaire se passe très différemment de ce qu’on trouve en France. En effet, les élèves peuvent choisir entre deux types de formation. Ils peuvent aller en Ecole de Culture Générale ou filière gymnasiale, et ainsi opter pour une formation scolaire. A la clé : le certificat de l’Ecole de Culture Générale (ECG, au niveau bac) et la maturité gymnasiale, qui ouvrent la voie des Ecoles Supérieures et des Universités.

Autre solution : choisir l’apprentissage, une formation qui allie études et pratique, et qui est choisie par deux tiers des jeunes suisses. Ce parcours permet d’obtenir le Certificat Fédéral de Capacité professionnelle (CFC) ou une maturité professionnelle. Les élèves peuvent ensuite entrer directement dans la vie active, ou accéder à des écoles supérieures et spécialisées.

➜ Voir le dossier : Étudier à l'étranger : Le Guide complet pays par pays

 

3. Des formations qui répondent aux besoins du marché du travail

La formation professionnelle est très répandue en Suisse. Elle garantit toujours un accès au le monde du travail, puisque les modalités des diplômes sont fixées par… les organisations du monde du travail. L’idée, c’est de former les étudiants selon les besoins du marché. Si les débouchés n’existent pas pour un domaine, la formation ne sera pas créée non plus !