Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2019

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

5 caractéristiques étonnantes du système éd...

5 caractéristiques étonnantes du système éducatif mexicain

Le Mexique n’est pas le pays le plus cité dans les modèles d’enseignements, mais possède pourtant quelques caractéristiques très intéressantes, certaines liées à sa culture et d’autres à son climat. Voici donc 5 particularités qui rendent l’enseignement mexicain unique.

Publié le 11 Mai 2017 à 17h10 | | 0 avis

5 caractéristiques étonnantes du système éducatif mexicain

1. L’éducation se fait dans les deux langues

L’espagnol est la langue officielle, mais la plupart des mexicains sont bilingues, du fait de leur proximité et nombreux échanges avec les États-Unis. Dans cette logique, la langue d’enseignement peut être aussi bien l’anglais que l’espagnol, la majorité étant en espagnol mais l’anglais peut représenter parfois jusqu’à 50% de l’enseignement donné !

 

2. Il y a des examens importants tous les semestres

Au Mexique, les années scolaires sont comptées en semestre, et ainsi, ou ne parle pas de première ou troisième année mais de premier ou sixième semestre. Or, chaque fin de semestre se conclue par un examen, où il faut avoir une note suffisante dans cinq matières sur six pour éviter le redoublement. La note suffisante dépend des écoles, elle oscille généralement entre 60 et 70%. Par contre, l’examen final des études, appelé Ceneval, n’est pas obligatoire : on ne s’y présente que si on le souhaite, il permet d’évaluer le niveau mais n’est pas déterminant pour la suite scolaire ou professionnelle, contrairement au baccalauréat français.

➜ À voir aussi : Pourquoi partir étudier à l'étranger ?

 

3. Il n’y a pas de coefficients sur les matières

Si il y a des matières obligatoires (littérature, mathématiques, anglais, informatique, histoire notamment) et d’autres facultatives (selon les filières ou les options), aucune n'est considérée comme supérieure aux autres. Contrairement au système français, toutes les matières ont jugées comme étant aussi importantes les unes que les autres : il n’y a donc pas de coefficients aux examens de fin de semestre.

 

4. La discipline y est plus souple qu’ailleurs

On cite fréquemment les pays asiatiques, comme le Japon et la Chine, pour parler d’une éducation stricte et compétitive : le Mexique a presque la mentalité inverse, en étant assez tolérant sur les retards, l’absentéisme ou la discipline en général, ce qui suscite parfois de vives critiques. Toutefois, il faut éviter les raccourcis : les établissements publics et privés sont très différents au Mexique, et n’ont pas les mêmes exigences.

➜ Pour bien se préparer : Le Coût des études à l'étranger par Pays

 

5. Les cours commencent et finissent plus tôt

Commencer les cours à 7h du matin, un cauchemar pour un français ? Pourtant, c’est ce que font de nombreux écoliers mexicains, pour qui commencer les cours à 8h signifie commencer les cours tard. En contrepartie, ils se terminent vers 13 ou 14h. La raison à ce décalage par rapport aux critères français est simple : durant la majeure partie de l’année, il fait trop chaud l’après-midi pour travailler ! Celle-ci est donc consacré aux repas, aux activités extra-scolaires et même… À la sieste !