Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2018

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

5 particularités du système éducatif en Espagne

5 particularités du système éducatif en Espagne

En plus d’être une destination touristique très prisée, l’Espagne attire chaque année de nombreux étudiants français. Mais bien qu’elle soit voisine de la France, elle ne possède pas le même système éducatif que nous. digiSchool vous fait découvrir 5 spécificités de l'éducation à l'espagnole.

Publié le 08 Février 2017 à 09h49 | | 0 avis

5 particularités du système éducatif en Espagne

1. Deux examens à la fin de la Terminale

À la fin du lycée, les Espagnols n’ont pas un mais deux examens à passer ! En plus du bachillerato qu’ils passent en juin, les lycéens qui souhaitent poursuivre leurs études à l’université doivent passer des épreuves spécifiques quelques jours plus tard. Cet examen s’appelle la selectividad. Si vous obtenez la nota de corte, la note minimum pour accéder à une filière, l’université vous accepte.

➜ À voir aussi : Pourquoi partir étudier à l'étranger ?

 

2. Des horaires de cours décalés

C’est bien connu, en Espagne le rythme de vie est décalé… donc les cours aussi ! Il ne faut pas vous attendre à commencer les cours à 8 ou 9h du matin. En effet, en général, les cours commencent à 10h pour se terminer vers 14-15h, heure à laquelle les Espagnols prennent leur déjeuner. Les cours ne recommencent qu’à 16-17h pour avoir le temps de faire la fameuse siesta. En général, le diner espagnol ne se prend pas avant 21h : il n’est pas étonnant de sortir de cours à 21-22h !

 

3. Des cours de religion offerts par toutes les écoles

En Espagne, les liens entre l’État et l’Église sont beaucoup plus présents qu’en France, et cela se ressent à l'école. En effet, les cours de religion sont facultatifs mais obligatoirement proposés dans toutes les écoles publiques et privées sous contrat. Les élèves du primaire et du secondaire sont nombreux à choisir de suivre des cours de religion majoritairement catholiques. Ceux qui ne souhaitent pas étudier cette matière peuvent choisir le cours de valeurs sociales et civiques.

➜ Pour aller plus loin : Obtenir un double-diplôme en étudiant à l'étranger

 

4. Un rapport élève-professeur à la cool

En Espagne, les étudiants tutoient leurs professeurs et les appellent même pas leur prénom, voire leur surnom. Pas étonnant quand on voit que le vouvoiement est beaucoup moins utilisé qu’en France ! De plus, les professeurs espagnols sont très accessibles, que ce soit pendant les cours ou en dehors des cours.

 

5. Moins d’exigence pour accéder aux études de santé

Vous aurez sans doute remarqué que beaucoup d’étudiants français qui n’ont pas réussi le concours de PACES se dirigent vers l’Espagne pour intégrer des cursus dans le domaine de la santé. En effet, cette option est de plus en plus privilégiée par les étudiants souhaitant poursuivre des études de kiné ou d’odontologie. En plus, le diplôme obtenu vous permettra d’exercer dans n’importe quel pays de l’Union Européenne !

➜ À voir aussi : 5 façons de partir à l'étranger après le bac

digiSchool a sélectionné pour vous
Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis