Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2018

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

5 particularités du système éducatif belge

5 particularités du système éducatif belge

Le système éducatif belge est assez particulier à comprendre, à cause de nombreux facteurs : la Belgique est divisée en régions qui ne parlent pas la même langue, la liberté d’enseigner est une valeur fondamentale et il existe plusieurs moyens de financer une école. On vous a listé 5 différences importantes entre le système scolaire belge et le système scolaire français!

Publié le 13 Février 2017 à 16h45 | | 1 avis

5 particularités du système éducatif belge

1. Trois cycles scolaires seulement

Malgré une importante diversité entre les régions, le système éducatif est basé sur un socle commun fort entre toutes les écoles. En Belgique, l’école est obligatoire de 6 à 18 ans, et gratuite pendant toute cette période. Cependant, certains coûts de la scolarité restent à la charge des parents. Le système belge est finalement assez proche du système français, à quelques nuances près :

  • Le cycle maternelle, équivalent au nôtre, n’est pas obligatoire en Belgique (il dure de 2,5 à 6 ans environ). Cependant, la grande majorité des parents y envoient leurs enfants, qui y acquièrent l’enseignement dit "fondamental". La dénomination des classes va donc de 1ère maternelle à 3ème maternelle.
  • Le cycle primaire englobe les classes de primaire françaises ainsi que la sixième, pour un total de six années d’école, de 6 à 12 ans environ. La dénomination des classes va donc de 1ère primaire à 6ème primaire. À la fin de cette sixième année, les élèves passent une série d’examens pour obtenir leur Certificat d’Études de Base (CEB).
  • Le cycle secondaire englobe les trois dernières années du collège français et notre lycée, pour un total de six années d’école, de 12 à 18 ans environ. La dénomination des classes va donc de la 1ère secondaire à la 6ème secondaire, cette dernière étant souvent surnommée "rhéto" (ou "rhétorique"). Une particularité cependant : à partir de la troisième année, les élèves sont orientés vers une filière plus adaptée, soit : l’enseignement général, l’enseignement technique, l’enseignement artistique ou l’enseignement professionnel.

 

2. Les filières du secondaire pour préparer la suite

Il y a donc 4 filières différentes, qui représentent deux visions de la suite des études : l’enseignement de transition, pour préparer les élèves aux études supérieures, et donc destinés aux élèves qui souhaitent continuer à étudier après 18 ans ; et l’enseignement de qualification, pour préparer les élèves à rejoindre le marché du travail le plus rapidement possible. De manière évidente, la filière générale est toujours un enseignement de transition, et la filière professionnelle est toujours un enseignement de qualification. Pour les deux autres filières, la filière technique et la filière artistiques, chacune peut-être de transition ou de qualification, cela dépend encore une fois de ce que va viser l’étudiant après son cycle secondaire. Un détail, cependant : les différentes filières ne jouissent pas du même prestige : un élève qui redouble plus d’une fois sera réorienté vers une filière professionnelle ou technique.

➜ Faîtes le test : Êtes-vous prêt à étudier à l'étranger ?

 

3. Des notes et des horaires différents

Dans les différences notables avec le système français, on peut noter la notation, effectuée en pourcentage, loin de notre notation sur 20. Quand aux horaires de cours, elles se situent entre 8h et 15h30, mais les écoles proposent souvent une étude pour garder les enfants et les aider à faire leurs devoirs entre 16h et 18h. Les écoles belges possèdent également des "blocus", des périodes de révision intensives situées avant les examens qui ont lieu 2 fois par an, en décembre et en juin.

 

4. Plusieurs langues d'enseignement

La liberté d’enseigner est un principe très important en Belgique, et nécessaire pour comprendre pourquoi les écoles belges peuvent présenter d’importantes disparités entre elles. Tout d’accord, il y a la question de la langue. La Belgique possédant différentes régions où la langue diffère, l’enseignement se fait dans la langue de la région. Ainsi, les cours seront donnés en néerlandais dans la région flamande, en français dans la région wallone et en allemand dans la région allemande. Dans la région de Bruxelles Capitale, la langue d’enseignement est choisie par les parents, français ou néerlandais.

➜ À voir aussi : Obtenir un double-diplôme en étudiant à l'étranger

 

5. Le "Pouvoir Organisateur"

Ensuite, il faut comprendre une spécificité du système belge : le Pouvoir Organisateur (plus souvent désigné en tant que PO). Il s’agit de la personne, physique ou morale (il peut donc s’agir d’une personne seule ou d’une institution), qui est responsable de la création d’un établissement scolaire, et être en charge de son organisation, de sa gestion. Le PO a donc le dernier mot dans son école, et décide de nombreux points importants, comme le calendrier scolaire ou encore la manière dont les disciplines sont réparties. Enfin, il va décider du réseau éducatif suivi par l’école :

  • Le réseau officiel, si le PO est une personne de droit public (l’état, la province, la commune, etc…), et donc financé par le système public
  • Le réseau libre, où le PO est une personne de droit privé, qui peut être en partie subventionnée par le système public mais qui est géré par un organisme privé ou une association (c’est souvent le cas des établissement catholiques, très fréquentés)
  • Le réseau privé, très rare, qui permet l’enseignement à domicile

 

Tous nos autres articles pour étudier en Belgique :

 

Retour au Sommaire :

Étudier en Belgique Les Autres Pays

digiSchool a sélectionné pour vous
Les avis sur cet article
Seb

20 / 20

Presque juste ;) gros effort de vulgarisation.
Par

Seb

- le 13 Février 22h37
Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis