Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2019

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

6 particularités du système éducatif en Aust...

6 particularités du système éducatif en Australie

Le système éducatif australien est bien différent de celui qu’on trouve en France. L’enseignement est souple, l’université gratuite et le rapport aux professeurs n’est pas le même que dans l’Hexagone. Zoom sur quelques particularités de ce système, qui est aussi inspirant !

Publié le 03 Février 2017 à 17h57 | | 1 avis

6 particularités du système éducatif en Australie

1. Des journées détendues à l’école

En primaire, l’ambiance des salles de classe est plus détendue qu’en France. Les petits australiens font leurs classes dans une ambiance conviviale. Comme en France, ils sont installés sur des tables, mais ce temps de travail est alterné avec celui au tableau, pendant lequel les élèves sont assis sur un tapis ou à même le sol. Il peut même leur arriver de travailler par terre pour les niveaux les plus jeunes ! La discipline est aussi une notion centrale de l’enseignement australien. Les journées sont également assez courtes : en primaire, les élèves ont classe de 8h30 à 15h. Leurs vacances scolaires sont (logiquement) plus courtes que celles des petits Français.

 

2. Un uniforme dans la majorité des écoles

En Australie, tous les élèves scolarisés dans des écoles privées portent uniforme, et c’est aussi le cas de certaines écoles publiques – bien qu’elles ne le rendent pas toutes obligatoire. Ce système permet de supprimer les différences sociales et les préjugés entre les élèves. Un bon moyen d’encourager la cohésion de groupe !

➜ À voir aussi : 5 bonnes raisons de faire une année scolaire en lycée à l'étranger

 

3. Un programme de 1ère et Terminale à la carte

La seule matière obligatoire en année 11 et 12 en Australie (l’équivalent de 1ère et Terminale), c’est l’anglais. Les élèves peuvent ensuite choisir d’étudier les cinq ou six matières qu’ils désirent. Les filières n’existent pas : un élève peut choisir de n’étudier que les arts et la littérature, que les sciences, ou de mélanger les deux. L’idée étant d’encourager les élèves à trouver leur voie et à pratiquer les disciplines qu’ils aiment vraiment.

 

4. Une administration entièrement numérisée

L’administration australienne est bien plus simple que celle qui existe en France. C’est notamment vrai pour les étudiants : les écoles et les universités rendent leur système administratif accessible via internet, ce qui permet des démarches plus simples et plus claires.

 

5. Des cours informels et des professeurs évalués par les élèves

Dans l’enseignement supérieur, le rapport professeur-élève n’est pas le même qu’en France. Chaque élève peut avoir le numéro de portable personnel de ses professeurs s’il le souhaite, et les professeurs sont évalués par leurs élèves en fin d’année. Certains cours se font sans prise de notes : les professeurs encouragent leurs élèves à débattre, à les interroger et à développer leurs idées, un peu comme dans les universités américaines. Les élèves créent également des forums sur le net pour discuter de leurs cours, qui peuvent être en téléchargement sur le web.

➜ À voir aussi : Test : Êtes-vous prêt à étudier à l'étranger ?

 

6. Des études remboursées une fois salariées

En Australie, les étudiants vont gratuitement à l’université. Ce n’est qu’une fois diplômés et salariés qu’ils remboursent leurs frais de scolarité, via une saisie sur leur salaire. Et seulement s’ils ont atteint un certain niveau de revenus !

digiSchool a sélectionné pour vous
Les avis sur cet article
Marin

8 / 20

je préfère que la page soit traduite en plusieurs langues et surtout en Anglais!
Par

Marin

- le 12 Septembre 17h23