Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Sciences politiques : tenter Sciences Po ou s'i...

Sciences politiques : tenter Sciences Po ou s'inscrire à la faculté

A l’heure où les nouveaux étudiants reçus à Sciences Po s’apprêtent à effectuer leur inscription, d’autres ont décidé de s’inscrire dans un cursus général de science politique en faculté ; par faute de moyens, de temps, de compétence, ou même par choix. Quelles différences entre un cursus à Sciences Po et en faculté de science politique ?  Les débouchés sont-ils les mêmes ?

01 Aout 2011 à 16h04 | | 0 avis

Sciences politiques : tenter Sciences Po ou s'inscrire à la faculté

Le cursus de Sciences Po

Que ce soit à Paris ou dans l’un des 8 Instituts d’études politiques (IEP) de province (Lille, Lyon, Rennes, Toulouse, Bordeaux, Aix-en-Provence, Strasbourg, Grenoble), les cursus et l’organisation des études ne sont pas les mêmes.

A Sciences Po, les enseignements de Sciences politiques se font surtout lors des deux premières années, très générales, avec des enseignements en Sciences politiques, en Histoire, en Economie, en Droit et en Relations internationales.

Une fois ces deux années passées, la troisième année est consacrée à un voyage à l’étranger, en stage ou en faculté, avec l’une des 200 universités et écoles partenaires de Sciences Po. Une fois cette année validée et le diplôme de Bachelor de Sciences Po validé, les étudiants auront la possibilité de choisir parmi une foule de masters ultra spécialisés et reconnus, dans les domaines des sciences politiques, mais aussi des ressources humaines, du journalisme, de la finance, du marketing ou encore de la communication.


Faire des sciences politiques en faculté

Pour les autres qui n’ont pas eu la possibilité d’intégrer Sciences po, peut-être ont-ils déjà eu à se justifier de faire des sciences po « pas à l’IEP mais à l’université ». Un complexe pour certains mais pas pour tous.

Accessible en grande majorité via les facultés de Droit et de Science politique, la licence mention science politique reste tout aussi générale mais davantage accès sur la science politique au sens pur. Comme nous le dit Florent, aujourd’hui étudiant en master 1 de Science politique à Lille :

« Les deux premières années sont assez pénibles. On fait beaucoup de droit et faut reconnaitre qu’à la longue, on commence un peu à en avoir marre. Heureusement j’ai pu intégrer une spécialisation en science politique en troisième année. »

Tout comme la faculté de Droit de Lille 2, les universités proposent aux étudiants de se spécialiser à la science politique tout au long de la licence, avec des cours de sciences politiques, de relations internationales, de sociologie politique, de communication politique et autres.


Les passerelles entre Sciences Po et l’Université

Une fois la licence (mention sciences politiques) en poche, les étudiants peuvent décider de tenter le concours commun d’entrer à Sciences Po en troisième ou en quatrième année.

Des Diplômes nationaux de masters délivrés en partenariat avec des universités sont possibles avec des parcours de « carrières administratives », de « journalisme », ou encore d’ « expert en affaires publiques » comme à l’IEP de Bordeaux en accord avec l’Université Bordeaux IV Montesquieu.

Les cours de préparation à Sciences po, au même titre que celles pour les écoles de journalisme ou de communication, peuvent aussi être un moyen d’intégrer l’école. Comme la préparation à Sciences Po à la documentation française.

Concernant le passage de Sciences Po à l’Université, les exemples sont bien moins nombreux et s’expliquent parfois par des mauvaises expériences et la pratique de la compétition à Sciences Po.

 

 


 

Sciences Po ou l’Université ?

Les avis restent partagés. Même s’il est évident que Sciences Po préparent à de hautes fonctions et assure quasiment un avenir « sans difficultés » pour ses étudiants, de nombreuses réussites similaires sont visibles à l’Université.

Avec des programmes d’échanges à travers le monde, des masters spécialisés, des professeurs nationalement et mondialement reconnu, un réseau d’anciens très actif, la grande école marque des points. A l’Université de rattraper son retard pour rester compétitive.

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis