Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

[Vidéo] Geneviève Fioraso entend améliorer l...

[Vidéo] Geneviève Fioraso entend améliorer le dispositif APB

17 Janvier 2013 à 14h53 | | 0 avis

[Vidéo] Geneviève Fioraso entend améliorer le dispositif APB

Vendredi 11 janvier 2013. Il est 11h30, lorsque Geneviève Fioraso, la ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche fait son entrée au salon APB, au coeur de la Grande Halle de la Villette. Au programme de la conférence de presse : bilan du dispositif APB et mesures visant à améliorer l’orientation des lycéens. Présent lors de cette conférence de presse, Media Etudiant retrace pour vous les principales déclarations de la ministre.


Les dysfonctionnements du dispositif APB

Si Geneviève Fioraso affirme que « la procédure APB fonctionne bien, avec 81% des étudiants et 68% des parents satisfaits », la Ministre regrette un déficit d’information sur les formations et les métiers. « Il ne suffit pas de deux clics pour s'orienter », explique-t-elle.

Alors que le dispositif APB fut une « bonne expérience » pour 50% des étudiants interrogés, elle fut « mauvaise » pour 39% d'entre eux. La complexité du système vient en tête des reproches (19%).

La Ministre s’est évertuée à expliquer que l’outil en lui-même était fiable mais que « le manque d'accompagnement » était problématique.  « Il y a un manque criant d'informations » a-t-elle ajouté.


Les attentes des lycéens

Le sondage révèle une forte attente des lycéens en matière de conseils et d’informations de la part des écoles et des entreprises.

Les lycéens souhaitent en effet pouvoir se rendre dans les établissements supérieurs et rencontrer les enseignants et 68% des étudiants interrogés pensent que l’amélioration de la procédure APB passe par une meilleure information sur les métiers et les débouchés.

Enfin, 45% d'entre eux aimeraient « bénéficier d'un accompagnement personnalisé. »


Comment améliorer le dispositif APB

Au vu de ces insatisfactions, Geneviève Fioraso a présenté diverses mesures visant à améliorer l’orientation des lycéens.

  • Diminuer le nombre d'intitulés de licences et de masters

Consciente que l’offre de formations est trop touffue, la ministre a prôné une meilleure identification du contenu des cursus et une simplification des intitulés. « On recense 7 700 licences et masters au total, c'est beaucoup trop ! Nous voulons simplifier cette offre pour arriver à une centaine d'intitulés regroupés par grands domaines » a-t-elle affirmé.

  • Préparer les jeunes dès la seconde

Pour ce faire, Geneviève Fioraso travaille avec Vincent Peillon, ministre de l'éducation nationale, autour du dispositif – 3 ans, + 3 ans. Le but est de créer un continuum entre le lycée et l'université et d’accompagner les élèves de la seconde (« -3 ») au master (« +3 »).

  • Favoriser une spécialisation plus progressive au sein des cursus universitaires

La ministre souhaite également proposer des licences pluridisciplinaires afin de « permettre des réorientations plus faciles sans perdre une année ». Pour la rentrée 2014, les élèves ayant déjà accompli une année d'études supérieures pourront en effet se réorienter sans repartir de zéro.

  • Elargir l'offre

La Ministre ambitionne d’intégrer au sein du dispositif APB des écoles ou des formations sélectives qui aujourd'hui ne sont pas sur APB, Sciences Po notamment.

  • Mieux aiguiller les lycéens selon leur série de bac

La ministre a également évoqué la possibilité de réserver l'université aux bacs généraux. Ceci permettrait aux STS d'accueillir en priorité des bacs pros et aux IUT des bacs technos. Pour Geneviève Fioraso, en effet, « c'est une tuerie d'envoyer les bacs pro à l'université, ils ont sept fois plus de chance d'échouer. »

  • Améliorer l’ergonomie du site APB

Enfin, dès 2013, le portail indiquera plus lisiblement que l'ordre des vœux peut être modifié jusqu'au 31 mai.

 

Pauline Raud


Dossier sponsorisé par nos partenaires :

ECE 
L'École de Commerce Européenne, programme après-bac du Groupe INSEEC, développe un projet d'enseignement d'une grande qualité académique, orienté vers l'international.

 

Interview du Directeur | Site de l'école

EGC SAVOIE
L'EGC Savoie est une école de gestion et de commerce post bac en 3 ans, membre du Réseau Bachelor EGC, délivrant un titre national de "Responsable en marketing, commercialisation et gestion" inscrit au RNCP - niveau II.

 

Interview du Directeur | Site de l'école

WELLER INTERNATIONAL BUSINESS SCHOOL
Weller International Business School est une Ecole Supérieure de Commerce dont les Titres sont certifiés par l’Etat Niveau I (Bac + 5) et Niveau II (Bac + 4) et internationalement accrédités.

 

Interview du Directeur Site de l'école

EGSH
La BCPST du Cours Etienne Geoffroy Saint-Hilaire est la seule prépa privée hors contrat de France. Basée en plein coeur de Paris, elle prépare aux concours agro véto.

 

Interview du Directeur Site de l'école

PARIS BUSINESS COLLEGE
Le Paris Business College offre un programme en trois ans après le Baccalauréat : l’INSEEC Bachelor. Ce cursus permet aux étudiants qui le souhaitent de valider 20 crédits ECTS supplémentaires par an, et donc d’obtenir en 3 années seulement un BBA (niveau Bac+4). 

 

Interview du Directeur Site de l'école

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis