Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Pourquoi pas prof de droit?

Pourquoi pas prof de droit?

 

25 Juin 2010 à 10h19 | | 0 avis

Pourquoi pas prof de droit?

Clémentine a toujours réussi dans ses études. Elève brillante au collège et lycée, elle s'engage dans la difficile voie qu'est médecine. Mais après avoir échoué aux examens, la jeune femme se tourner vers le droit et s'imaginerait bien l'enseigner plus tard...



« J'ai tenté deux fois la première année de médecine. C'était affreux, je n'en voyais pas le bout. Je bossais avant et après les cours, et même à la pause déjeûner. Je n'avais pas l'habitude de galérer dans mes études. Ce furent les pires années de ma vie ». Clémentine fait la grimace à la simplie évocation de ses années de médecine. Recalée une seconde fois en première année, elle tente la passerelle en deuxième année de droit.

 

« Le droit, c'est passionnant. Et l'enseigner me plairait »

 

« On nous avait donné une liste de passages de manuels de droit à lire : il y avait 800 pages!  J'ai passé des semaines à potasser un domaine complètement méconnu ». Le temps d'une semaine, Clémentine doit ingurgiter le programme de toute une première année avec un examen d'entrée en deuxième année à la clé : «  Chaque soir, nous revenions avec une soixantaine de pages de cours polycopiés à apprendre. Ca ne me changeait pas trop de médecine! ». A force de persévérance, elle réussit à intégrer la seconde année de droit.

 

Si ses méthodes pour apprendre ses cours sont plus détendues, la jeune femme sait mettre les bouchées doubles quand il le faut : « Médecine m'a dégoûté littéralement de bosser à outrance en négligeant ses plages de loisirs. Maintenant je sais concilier les deux, même si le droit réclame de la rigueur et une bonne mémoire ». Et lorsqu'elle songe à son avenir, elle se verrait bien professeur de droit : « Le droit, c'est passionnant, et l'enseigner me plairait. J'aime cette dimension humaine qu'il peut y avoir dans ce type de métier ».

 

Stéphanie Perrin

 

Crédits : plex/leosynapse

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis