Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Moins les élèves redoublent, meilleure est le...

Moins les élèves redoublent, meilleure est leur réussite scolaire

Le redoublement pose problème et plus les années passent, moins les gouvernements ou personnels pédagogiques sont enclins à le maintenir pour diverses raisons. En réduisant la pratique du redoublement ces vingt dernières années, on a pu constater un effet positif sur les élèves.

06 Novembre 2014 à 17h54 | | 2 avis

redoublement,élèves,réussite,scolarité,scolaire

La politique est de moins forcer le redoublement, de moins le proposer et ce dans tous les niveaux de classe et dans toutes les académies.

Moins de redoublants et plus de réussite

Ce qui se dégage en priorité de l’état des lieux de la réussite des élèves depuis la baisse des redoublements c’est que les parcours scolaires sont beaucoup plus fluides et la réussite aux examens est bien meilleure. Petit bémol cependant, toute cette amélioration profite plus aux milieux favorisés.

Il y a vingt ans de cela, 46% des élèves de troisième avaient déjà redoublé une fois tandis qu’en 2013 ils n’étaient plus que 24%. Et plus frappant encore, les élèves qui ont cumulé deux ans et plus de retard ne sont plus de 2% aujourd’hui contre 15% à l’époque.

Si le pourcentage d’élèves diplômés du Brevet des collèges sans avoir redoublé n’a pas changé depuis six ans, la proportion de ces élèves qui passe en seconde générale et technologique a, elle, augmenté légèrement.

Là où la progression est la plus marquante, c’est à l’obtention du Baccalauréat. En effet, les élèves qui étaient « à l’heure » en seconde et qui ont obtenu leur Bac sans avoir eu à redoubler a connu une hausse considérable. Tout comme le taux de réussite à cet examen obligatoire de fin de lycée qui est en constante progression.

Il est à noter que Najat Vallaud-Belkacem a vu juste en expliquant que les inégalités règnent encore fortement sur l’école et les élèves puisque la part d’élèves dits « en retard » varie en fonction des catégories socioprofessionnelles des familles. Ainsi, les enfants d’ouvriers non qualifiés sont toujours plus sujets au redoublement que les enfants de cadres.

 

Les avis sur cet article
Laurence E

20 / 20

On voudrait nous faire croire qu'un élève qui en fin de CP n'a pas appris à lire ne trainera pas ses lacunes tout au long de sa scolarité et arrivera au Bac sans échec? C'est totalement utopiste! Il existe de très nombreux enfants pour qui le maintient a été une véritable chance de repartir sur des bases saines et de poursuivre son cursus bien plus sereinement. Bien sûr il y a toujours le contre exemple de l'élève qui est en échec par manque de travail ou de motivation et pour qui le redoublement ne fait que maintenir l'enfant dans un cercle vicieux où il perd peu à peu toute envie de travailler. Aurait-il mieux réussi néanmoins sans être maintenu? Cela reste à prouver.
Par

Laurence E

- le 06 Novembre 22h52
Un prof lucide

20 / 20

Chez vos confrères de la Croix, il est écrit "Sauf à imaginer que les exigences à ces examens ont été revues à la baisse, on peut affirmer, comme le fait la Depp, que la baisse du redoublement s’accompagne « d’une meilleure réussite des élèves »." Malheureusement, c'est exactement ce qui s'est passé. Il n'est qu'à comparer les programmes actuelles avec les précédents et ainsi de suite pour se rendre compte qu'au fur et à mesure, les exigences dans la plupart des matières ont été diminuées ... Ainsi en Mathématiques, les vecteurs, qu'en 1985 on voyait dès la quatrième, n'apparaissent désormais qu'en seconde ce qui évidemment empêche, en Physique, de faire l'étude des forces ... Et des exemples de ce type sont légions ...
Par

Un prof lucide

- le 06 Novembre 18h56
Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis